VR psychédélique : quand la réalité virtuelle simule les effets des drogues

vr psychédélique

Et si la réalité virtuelle pouvait remplacer les drogues en provoquant des effets similaires sur l’esprit humain ? Est-il possible de mieux comprendre le réel en s’immergeant dans le virtuel ? Découvrez les meilleures expériences psychédéliques en VR, cherchant à simuler les effets des hallucinogènes…

Depuis des millénaires, l’homme cherche à explorer les mystères de la conscience en consommant diverses substances psychédéliques : LSD, Ayahuasca, psilocybes, mescaline…

Nouveau !

Fort de son succès avec plus de 300 000 lecteurs par mois,
realite-virtuelle.com lance

Ces drogues diverses et variées peuvent permettre d’altérer l’état de conscience de l’être humain, et ainsi lui permettre de mieux se connaître et de comprendre le monde qui l’entoure. Cependant, ces substances toxiques peuvent aussi avoir un impact néfaste, voire mortel, sur l’organisme.

Afin de permettre à tout un chacun de profiter des bienfaits d’un voyage psychédélique sans mettre en péril sa santé, plusieurs développeurs cherchent à retranscrire les effets d’un ” trip ” sous forme d’expériences en réalité virtuelle. Voici les exemples les plus réussis.

Visionarium

Visionarium est une expérience VR créée avec Google Tilt Brush qui propose de vivre un trip à l’Ayahuasca, cette plante consommée par les chamans dans la forêt amazonienne. L’artiste Sander Bos, créateur de l’expérience, est persuadé que la réalité virtuelle peut permettre de générer des effets physiques en laissant les utilisateurs s’immerger dans le virtuel.

Même si un casque VR n’influence pas directement la chimie du cerveau comme le fait la drogue, et malgré les limites actuelles de la technologie, l’artiste est certain qu’elle permet de simuler une expérience psychédélique.

Pour ce faire, Bos estime qu’il est nécessaire de tromper l’esprit pour le convaincre qu’il est réellement transporté dans un autre endroit. Selon ses dires, l’expérience a fonctionné sur certains de ses amis qui ont commencé à suer des paumes et à ne plus sentir leur corps comme après avoir réellement consommé de l’Ayahuasca. Cependant, l’artiste admet que la technologie actuelle ne permet pas de prendre en compte l’ego, les rêves, les peurs, les espoirs et les fantasmes de l’utilisateur comme le fait la drogue…

Soundself

Créée par Robin Arnott, l’expérience Soundself vise à reproduire l’effet procuré par un trip au LSD aussi connu sous le nom d’acide. Plus précisément, elle a pour but de placer le spectateur dans le même état d’esprit que l’artiste lorsqu’il a consommé cette drogue il y a plusieurs années et l’ayant conduit à ” la révélation qu’il ne fait qu’un avec l’univers tout entier “…

Une sensation que l’on appelle parfois la ” mort de l’ego “, car elle s’apparente à cette qui survient au moment de mourir. Les souvenirs ressurgissent brusquement et la personne les visualise au ralenti. En prenant de l’acide, Robin Arnott a réalisé qu’il n’y avait besoin ni de drogue ni de mourir pour éprouver cette expérience.

Tout comme la méditation et d’autres pratiques transcendantes, la réalité virtuelle peut permettre d’atteindre cet état étape par étape. Du moins, c’est ce dont est persuadé le créateur de Soundself…

Une fois plongé dans la VR, l’utilisateur visualise des motifs, des lumières, des sons et des formes. Chaque son qu’il émet modifie ces éléments, lui donnant l’impression de fusionner avec le monde qui l’entoure. Au fur et à mesure, les motifs se déploient et s’agrandissent… cette expérience en VR pour Oculus Rift fut présentée lors de la PAX East 2016 de Boston.

Ayahuasca Kosmik Journey

L’expérience Ayahuasca (Kosmik Journey) est créée par le réalisateur français Jan Kounen. Depuis de nombreuses années, le cinéaste est fasciné par cette fameuse plante chamanique hallucinogène. En 2004, dans son western Renegade (aka Blueberry), il abordait déjà cette thématique au cinéma. Il a également écrit plusieurs livres sur le sujet et réalisé un documentaire complet sur le chamanisme.

Dans ce projet en VR, Jan Kounen tente de reproduire l’expérience induite par l’Ayahuasca au travers d’une succession d’effets visuels. L’objectif ? Permettre à tout un chacun de découvrir ” comment fonctionne ” la plante, alors que la véritable expérience risque d’être ” trop forte ” pour un grand nombre de personnes. Dans la VR, il est toujours possible de retirer le casque pour mettre un terme au voyage…

The Acid Eye

The Acid Eye est une expérience VR psychédélique créée par l’artiste allemand Schizo, qui cumule plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de l’art numérique. Avec l’émergence de la réalité virtuelle, cet artiste s’est spécialisé dans les animations fractales à l’aide du logiciel Mandelbulb 3D.

Fasciné par la nature, l’artiste aime à s’attarder sur le microcosme qui nous entoure. Dans son animation en réalité virtuelle, il intègre ces éléments afin de partager sa fascination avec les spectateurs.

En plus de Mandelbulb 3D, Schizo a utilisé le réseau neuronal Google Deep Dream pour créer des structures psychédéliques à partir des images initiales. Une bande-son psychédélique vient quant à elle compléter l’expérience pour en faire un véritable ” trip “dans le monde de mère Nature…

Feedback Delicates

Avec Feedback Delicates, l’artiste multimédia Vinyl Williams, basé à Los Angeles, nous entraîne dans un voyage psychédélique au travers de symboles issus de civilisations antiques tels que les Égyptiens, les Babyloniens, les Assyriens, les Mésopotamiens et les Païens. L’objectif de ce pèlerinage mystique, selon son créateur, est parvenir à s’extraire de l’existence biologique pour atteindre un stade incorporel…

Pour réaliser ses vidéos en VR, Vinyl Williams alias Lionel Williams utilise After Effects CS5 et CC17 pour le montage. Il se sert notamment beaucoup des effets ” The Red Giant Universal ” qu’il qualifie de fantastiques. L’artiste utilise aussi le plugin Mettle 360°.

Rainbow Smokers

Réalisateur, designer interactif, artiste graphique, compositeur, pionnier de la VR, J Walt est connu depuis 25 ans pour ses performances et ses oeuvres d’art numériques. Il a beaucoup contribué à l’évolution de l’animation par ordinateur.

Son expérience en réalité virtuelle Rainbow Smokers est une vision surréaliste d’un monde dans lequel tout ce dont nous avons besoin émergerait sous forme de bulles en provenance du sous-sol. Il a ensuite inventé les détails, créé les images et la musique pour donner vie à cette vision hallucinée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *