in ,

Euro Truck Simulator : guide complet sur le jeu de conduite

Euro Truck Simulator est un jeu en environnement ouvert qui permet de simuler la conduite d’un camion et traverser des villes. Inventé depuis 2008, ce jeu ludique est en constante évolution. Aujourd’hui, on peut vivre une véritable expérience immersive avec les supports VR.

Euro Truck Simulator a connu de nombreuses modifications depuis son apparition. C’est un jeu vidéo qui demande adresse et concentration. Il permet aux plus jeunes de commencer l’aventure dans un écran en attendant l’heure de conduite réelle. Mais Euro Truck Simulator est aussi agréable pour tuer le temps ou passer du bon moment en famille ou entre copains. Et maintenant qu’il existe en VR, l’expérience est de plus en plus enrichissante.

Qu’est-ce que le jeu Euro Truck Simulator ?

Euro Truck Simulator est un jeu où la partie se passe dans un environnement ouvert. Le 29 août 2008, SCS Software a sorti un jeu qui se base sur la simulation de conduite de véhicule.

Au début, il était uniquement disponible pour Microsoft Windows et OS X. Traversant d’abord la carte de l’Europe, le jeu s’est ensuite évolué dans d’autres territoires avec sa ramification American Truck Simulator où on voit la carte de l’Amérique.

Au fil des années, SCS Software a développé de nouvelles versions de la série dont Euro Truck Simulator 2. La nouvelle version  qui a vu le jour le 19 octobre 2012 est compatible pour Windows tandis que celle sortie en 2013, pour Linux. En plus d’être disponible pour Windos et Linux, le jeu est également disponible pour Mac OS X. Récemment, SCS Software a présenté la version VR du jeu. Cette dernière version semble plus divertissante, notamment avec un bon casque VR.

Comment se présente le jeu ?

Dans une partie d’Euro Truck Simulator, le joueur peut conduire plusieurs types de camions pour traverser l’Europe en transportant des marchandises de toutes sortes. Avant le transport à proprement parler, il doit d’abord y avoir un ramassage. Après, à la fin de chaque trajet, le chauffeur doit livrer les marchandises.

Celui-ci peut à tout moment acheter un nouveau camion ou améliorer le sien, moyennant de l’argent qu’il a gagné au cours de son travail. Si ses moyens le permettent, le joueur peut également acheter un garage.

On peut aussi acheter divers DLC pour compléter les accessoires du camion ou du fret. Si on veut travailler dans un autre pays, il est possible de recourir à ces DLC. Ces derniers s’utilisent autant pour ajouter d’autres contenus au jeu.

 

Euro Truck Simulator : ses évolutions

Depuis la dernière version d’Euro Truck Simulator, notamment d’ETS 2, il y a toujours eu des évolutions. En effet, dans ETS 2, le jeu ne cesse d’élargir ses champs avec de nouvelles cartes. La grande partie de l’Europe de l’Est, les pays scandinaves, l’Italie et même la France y figurent. Ce qui traduit un vaste terrain de jeu pour les fans de la conduite de poids lourds.

A part cela, Euro Truck Simulator a aussi inclus la carte de certains pays des Etats-Unis. Depuis 2016, American Truck Simulator fait vivre les joueurs dans certains États : la Californie, le Nevada, l’Arozina, le Nouveau Mexique, l’Orégon, l’Utah, l’Idaho et même à Whashington.

Le plus fascinant dans ce jeu c’est que, même si on sait que c’est un jeu, les voyages se passent plus ou moins comme dans la réalité. Par exemple, transporter des marchandises de Londres à la Turquie peut prendre des heures. L’expérience est d’autant plus ludique avec la récente version en VR d’ETS 2.

Comment le jeu nous met dans la peau d’un vrai camionneur ?

Comme on l’a dit plus haut, le jeu consiste à livrer des marchandises d’un point de départ à un point d’arrivée. Il s’agit d’accepter des contrats payés, dont les rémunérations diffèrent d’un client à un autre. Chaque contrat peut présenter des difficultés plus ou moins embarrassantes. Parfois, on est amené à transporter des marchandises dangereuses, fragiles, ou effectuer une livraison express.

Ajoutés à cela, chaque joueur à l’Euro Truck Simulator doit subir les aléas climatiques comme la pluie, la neige, ou les brouillards. Sans parler des conduites nocturnes à faire si l’on veut arriver à temps. Eh oui ! Chaque retard entraîne des pénalités et diminue les gains.

Il se peut ainsi qu’on ait des accidents en cours de route, ou croiser des accidents qui provoquent des bouchons. De la sorte, le choix de la destination est à ne pas prendre à la légère. Par exemple, les routes de montagne suisses ou italiennes sont plus sinueuses que les autoroutes. Pour terminer, notons que le chauffeur est assujetti à d’ éventuelles infractions s’il enfreint au code de la route. Les frais de réparation et les contraventions/amendes sont également à ses dépens.

Euro Truck Simulator : un jeu de découverte et de patience

A chaque contrat sont attribués des termes différents dans Euro Truck Simulator. Il se peut alors qu’on conduise le jour, la nuit, ou jour et nuit. Toutefois, comme le jeu est réaliste, il tient compte de l’état du chauffeur et l’oblige à rester se reposer lorsqu’il est épuisé. Lorsqu’on est fatigué, on baille, d’abord occasionnellement, ensuite plus fréquemment.

Lorsqu’on ignore ces signalements et qu’on continue d’avancer, on a les yeux qui commencent à se fermer. Après avoir roulé tout en ayant des yeux à moitié fermés, l’écran devient tout noir, il est temps de se reposer.

Néanmoins, on a l’opportunité de visiter divers paysages étant donné que les cartes sont recréées en imitant au maximum l’environnement réel. Mis à part les prairies qui longent les routes de la campagne, on peut aussi se trouver coincé dans un embouteillage en ville.

Commencez à jouer à Euro Truck Simulator

La manière la plus simple de contrôler le camion est d’utiliser la souris et le clavier ou un joystick. Cependant, les manettes offrent plus de confort, encore plus si le joueur utilise un volant. Pour vivre une belle expérience, il est recommandé de modifier les paramètres par défaut avant de commencer l’aventure. Outre l’accélérateur et la direction, il faut aussi paramétrer la sensibilité. Par défaut, celle-ci est réglée très haut. Il est conseillé d’opter pour un casque VR adéquat pour jouer en mode immersif.

Débutez votre carrière et gagnez de l’argent

Lorsqu’on commence à jouer à Euro Truck Simulator, on n’a accès qu’au pays de départ. Dans le cas où le pays de départ contient moins de 3 villes, d’autres pays adjacents s’avèrent disponibles. Commencer à jouer en Italie ou en Suisse accède, par exemple, à l’autre sans frais supplémentaires. Le budget de départ pour choisir le premier camion est de 100 000 €.

Dans la version ETS2, le joueur peut choisir sa ville de départ, celle où son entreprise est basée. Il doit commencer par des livraisons rapides dont le carburant et le péage sont à la charge de l’employeur. Après cela, il peut acheter son propre véhicule avec ses gains ou en effectuant un prêt.

Utilisez vos gains

Les gains obtenus lors des livraisons serviront ensuite à améliorer le camion, à en acheter un autre. Ils aident aussi à obtenir un permis de conduire pour le transport de produits spécifiques (inflammables et chimiques).

Quant aux camions, le jeu privilégie des variantes fictives des modèles européens. Mercedes-Benz Actros est par exemple représenté par Majestic, Renault Magnum, par Runner, etc. Toutefois, dans ETS2, d’autres choix de camions sont inclus, à l’instar des modèles de marques internationales de remorques tels que Krone ou Schwarsmüller.

A partir du moment où le joueur travaille à son compte, il devient complètement responsable de ses tâches. Le carburant, le péage, les réparations, l’entretien, etc. sont à ses propres frais. Il est aussi libre de personnaliser son camion.

Et le jeu en VR ?

Bien que le mode VR soit disponible pour Euro Truck Simulator, bon nombre de joueurs trouvent ce mode difficile à exécuter. Voici comment faire pour que le jeu soit entièrement divertissant :

Activer le mode VR

Pour activer le mode VR, il faut d’abord se rendre sur Propriétés d’ETS 2, puis aller dans l’onglet « bêta » avant de sélectionner la dernière version VR. Steam s’occupe de télécharger automatiquement un rapide patch. Après cela, il faut ouvrir l’onglet « Général » puis décocher « utiliser le mode cinéma lorsque SteamVR est actif ». Un onglet « définir les options de lancement » est à cliquer ensuite.

Utiliser un casque VR

Pour ceux qui utilisent Oculus Rift, il faut ajouter une autre ligne intitulée « -Oculus » ou « -openvr » pour ceux qui jouent avec un autre casque. Dans le cas où le jeu en mode VR ne démarre pas, il faut appuyer sur F11. Une réinitialisation de la position assise est toutefois requise avant de commencer le jeu.

Recentrer la vue

Le recentrage de la vue pourra être paramétré en configurant une touche à cet effet. Pour ce faire, il est conseillé de se rendre dans les options du jeu où il y a un onglet « Assigner les commandes du jeu aux touches de votre choix ». Au plus bas, une option « Head Tracking » permet de réinitialiser la tête.

Optimiser le graphique

Pour optimiser l’aspect graphique du jeu, on doit se diriger dans les options graphiques avancées, puis modifier la résolution. Le but étant de faire correspondre la résolution du jeu à celle de l’écran. Une mise à échelle à 100% est ainsi requise en plus de la désactivation de l’anticrénelage (SMAA). La même action est demandée avec l’HDR et DOF.

N’hésitez pas à consulter notre top des meilleurs jeux VR de tous les temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.