Accueil / Secteurs d'applications / Jeux vidéo / [Test] Driveclub VR : Test à haute vitesse sur Playstation VR

[Test] Driveclub VR : Test à haute vitesse sur Playstation VR

driveclub vr-test-psvr

Qui n’a jamais essayé de jouer à un jeu de course avec la vue sur le volant pour renforcer l’immersion et se croire pilote. Cela deviendra bientôt possible avec Driveclub VR qui sortira sur PlayStation VR. Voici notre test :

Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu, Driveclub est développé par Evolution Studios et édité par Sony Computer Entertainment. Le jeu est sorti le 8 octobre 2014 sur PlayStation 4. L’histoire entre Driveclub et la réalité virtuelle ne date pas d’hier. En effet, des expérimentations ont déjà eu, du temps du Project Morpheus (le nom de code du PlayStation VR) montrant l’intérêt d’Evolution Studios pour le projet. Depuis le nom du projet a changé et il est sorti pour le grand public.

Durée de vie : Illimitée
Joueurs : 1 joueur online
Date : 13 Octobre 2016
Editeur : Sony Computer Entertainment / Evolution Studios
Genre : Jeu de course
Plateformes : PlayStation 4 – PlayStation VR 

Acheter DriveClub VR au meilleur prix :

Graphismes

Graphiquement, Sony avait de très grandes espérances pour Driveclub VR, en témoigne la promesse de Sony de voir la version PlayStation VR de Driveclub en 60 FPS, soit une très bonne résolution pour un jeu vidéo sur console, encore plus sur réalité virtuelle. Cependant, la réalité est quelque peu différente. Au niveau graphique, le jeu en réalité virtuelle est moins beau que sur la version originale et cela se voit, on a l’impression de se retrouver sur un jeu sur Playstation 3, comme avec la large majorité des jeux sur PlayStation VR.

Suivant Précédent
Driveclub pour Playstation VR
driveclub-vr-test-psvr
Test PlayStation VR Driveclub avis prix date

Test PlayStation VR Driveclub avis prix date 2

Slide 3 | Test PlayStation VR Driveclub avis prix date

Slide 3 | Test PlayStation VR Driveclub avis prix date 4

Test PlayStation VR Driveclub avis prix date 5
Slide 3 | Test PlayStation VR Driveclub avis prix date 6
Suivant Précédent

Même si la qualité graphique n’est pas aussi bonne que le prévoyait Sony, la sensation procurée par le pilotage sur Driveclub est bonne. De plus l’immersion déjà assez grande, arrive aux portes du réel avec un volant et des pédales, au point où un choc à pleine vitesse vous fera vraiment peur. Malheureusement concernant la sensation de vitesse, on s’attendait à beaucoup mieux. Nous sommes encore loin du niveau d’un jeu comme Eve Valkyrie sur ce point. Ce qui est bien dommageable pour un jeu de course. De plus, les effets de lumières sont bien présents, mais ne donnent pas une impression fantastique au joueur.

Jouabilité

Driveclub n’est pas un jeu de simulation comme pourrait l’être Gran Turismo, mais il n’est pas pour autant un jeu de course arcade comme l’est Need For Speed. Voyez plutôt Driveclub comme un mélange des deux. Autant le jeu Driveclub classique pouvait avoir des allures de jeu arcade. Driveclub VR ne se laisse pas aussi facilement contrôler. Passer les virages en frottant les murs ne vous aidera pas, que ce soit pour finir la course en première position, ou pour finir la course sans nausée.

L’intelligence artificielle joue assez bien son rôle, sans être pour autant intraitable, elle offrira un certain challenge, mais passé un niveau de conduite, vous gagnerez les courses facilement, peut-être même un peu trop facilement.

driveclub-vr-test-psvr

À l’intérieur de la voiture, l’habitacle est très bien rendu, vous pouvez vous amuser à regarder les sièges arrière, le siège passager. On a alors l’impression d’être véritablement installé dans un véhicule de course, avec la possibilité de regarder l’intérieur du cockpit dans le moindre détail, d’apprécier la beauté des paysages ou de vérifier la position des concurrents les plus proches.

Pendant la course, les rétroviseurs qui n’étaient jusque-là jamais utilisés dans les jeux de courses classiques prennent tous leurs sens en réalité virtuelle, la conduite se fait avec une approche réelle du pilotage. Vous aurez néanmoins la possibilité de changer la vue lors de la course, mais Driveclub VR s’apprécie au maximum avec la vue sur le volant. Le HUD vous indique les informations classiques (à savoir le nombre de tours, votre position, votre temps) sur l’écran central à votre droite, accéder à ces informations en course se fait facilement, mais comme en pilotage réel, jeter un coup d’œil sur votre écran au lieu de regarder la route peut s’avérer fatal.

driveclub-vr-test-psvr

Cependant la gestion du volant, elle est assez difficile, étant donné que le volant part dans tous les sens assez facilement. Et cela s’aggrave si vous êtes au volant d’une voiture rapide, la gestion du volant deviendra de ce fait difficile surtout dans les virages.

Durée de Vie

Les modes de jeu sont au nombre de trois (Course solo, Épreuve simple et Multijoueur) vous offrant un certain temps de jeu, sachant que Driveclub VR possède plus de 110 circuits jouables avec plus de 80 véhicules allant de la citadine classique aux bolides de course survitaminés.

Entre le temps de débloquer les différentes voitures, la totalité des circuits et les parties en multijoueur. Driveclub vous offrira une bonne dizaine d’heures de jeu au minimum, ce qui est un temps de jeu honorable pour un jeu en réalité virtuelle.

driveclub-vr-test-psvr

Bande-Son

Les musiques du menu sont assez fades et monotones, ne comptez pas utiliser Driveclub pour enrichir votre soundtrack comme vous pourriez le faire avec FIFA ou NBA 2K. En course, l’ambiance sonore est bien faite, le bruit du moteur se fait entendre, mais on n’entend pas assez les adversaires arriver. De plus, les sons environnants sont inexistants, ce qui est dommage vu que cela aurait pu ajouter encore plus à l’immersion.

Confort visuel

Driveclub brise enfin la malédiction des jeux à forte immersion qui rendent malades au bout d’un certain temps de jeu. Le soft d’Evolution Studios possède un confort visuel à toute épreuve comparable à Job Simulator, qui offrait facilement deux heures de jeu sans rien ressentir.

driveclub-vr-test-psvr

Le fait que le motion-sickness ne soit que très peu présent sur Driveclub VR vient surtout du fait que la sensation de vitesse ne soit pas complètement présente, car maintenir un long temps de jeu sur un jeu de course avec une forte sensation de vitesse aurait pu être difficile. De là, à penser qu’Evolution Studios avait prévu le coup, il n’y a qu’un pas. La sensation de conduite est bonne même si elle aurait pu être meilleure. Le cockpit lui est personnalisable, vous pourrez monter ou descendre votre volant pour avoir une meilleure vue sur la route, et donc un confort de jeu amélioré, ce qui n’est pas négligeable.

Notre avis sur Driveclub VR

En conclusion, on attendait mieux du premier jeu de course dédié à la réalité virtuelle sur PlayStation VR, même si Driveclub VR est loin d’être une déception, le titre d’Evolution Studios ne tire pas sa force de son gameplay, mais de sa durée de vie, et du nombre de voitures licenciées.

Driveclub VR sera disponible dès le lancement du casque à réalité virtuelle le 13 octobre prochain. Le jeu sera vendu au prix de 40 euros et pour les joueurs détenteurs du Season Pass de jeu original, ces joueurs bénéficieront d’une réduction pour obtenir la version VR en téléchargement. Si vous souhaitez tester ce jeu, le PlayStation VR Experience est toujours d’actualité. De plus, Driveclub VR fait partie des jeux offerts en démo avec le disque de démonstration du PlayStation VR.

Points Positifs

  • Bonne immersion dans la voiture
  • Durée de vie honorable
  • Ajout du mode multijoueur
  • Nombre de courses et de voitures conséquent

Points Négatifs

  • Graphiquement en dessous des promesses de Sony
  • Bande sonore de faible qualité
  • Sensation de vitesse très faible
  • Simplement un portage

Acheter DriveClub VR au meilleur prix :

Graphismes - 7
Jouabilité - 8
Durée de vie - 8
Bande-son - 3
Confort visuel - 9

7

Evolution Studios offre un beau jeu de course en réalité virtuelle avec Driveclub VR, le jeu offre de bons graphismes mais loin des promesses données par Sony. Driveclub VR ouvre la voie (et une belle voie) pour les jeux de courses en réalité virtuelle.

Graphismes : Le jeu est assez beau sans vraiment être extraordinaire, les effets de lumières sont faibles, mais la modélisation des voitures est à un bon niveau. On est loin des promesses de Sony, mais on est pas volé par ce jeu.


Jouabilité : Un peu arcade, un peu simulation. Driveclub VR offre une alternative dans le marché des jeux de course, avec en plus une touche de réalité virtuelle. Mais vous aurez vite fait le tour de l'IA.


Bande-son : : La bande-son est presque inexistante dans les menus,. Et en course, le bruit du moteur ne vous immerge pas dans le jeu. Dommage.


Durée de vie : Le point positif du jeu. 110 circuits, 80 véhicules...que demande le peuple.

Confort visuel : Vous cherchez un jeu avec lequel vous pourrez vous amusez avec vos amis ou en famille sans avoir la tête qui tourne au bout d'un certain temps. Driveclub VR devrait vous aider.


User Rating: 2.35 ( 16 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *