in

Le DEET, un outil de réalité virtuelle pour mesurer les émissions de carbone présenté à la COP26

DEET COP26

Un universitaire de l’Université de Northumbria se prépare à présenter un dispositif de réalité virtuelle innovant, le DEET. Cela se déroulera lors du sommet COP26 sur le changement climatique de cette année.

Le Docteur Zaid Alwan est expert en construction durable au Département de l’architecture et de l’environnement de Northumbria. Il a développé l’outil d’estimation énergétique numérique DEET, utilisant la réalité immersive VR. De ce fait, il présentera ce dispositif à la COP26.

Le DEET aide les architectes, les développeurs professionnels de la construction, les planificateurs à évaluer l’énergie utilisée dans les bâtiments. Ainsi, ils pourront apporter les modifications nécessaires pour être plus respectueux de l’environnement. Le DEET s’applique aussi à des développements à plus grande échelle. Cela inclut le niveau de la planification urbaine et des infrastructures.

L’outil DEET aidera les entreprises du bâtiment à relever les objectifs de défi climatique fixés par le gouvernement britannique. L’objectif est de ramener toutes les émissions de gaz à effet de serre à zéro net d’ici 2050. Le UK COP26 Universities Network a sélectionné le Dr Alwan pour exposer l’outil DEET. Par ailleurs, des milliers de participants sont attendus à la COP26. Lors de la conférence, ils discuteront et conviendront des moyens de maîtriser le changement climatique.

Le DEET présenté à la COP26 pour réduire les impacts environnementaux

DEET COP26

Le Docteur Zaid Alwan a expliqué : « Beaucoup associent le changement climatique aux habitats naturels. Mais une grande partie des dommages qui en résultent proviennent des bâtiments eux-mêmes et de l’énergie utilisée dans nos activités quotidiennes ». Il a ajouté : « Nous avons l’impact carbone incorporé, des matériaux utilisés dans la construction du bâtiment et le processus de fabrication. Nous avons également l’impact carbone opérationnel qui provient de l’énergie que nous utilisons pour chauffer, cuisiner et alimenter les appareils ménagers ».

Avant tout, le DEET présenté à la COP26 visualise la consommation énergétique totale, à la fois opérationnelle et intégrée, dans un bâtiment spécifique. En portant un casque et des contrôleurs de réalité virtuelle alimentés par PC, il est possible d’avoir une idée réelle de la quantité d’énergie générée par les appareils ménagers et les systèmes de chauffage.

Le dispositif analyse l’énergie entrant dans les matériaux de construction. Ainsi, quiconque rénove une maison peut évaluer l’espace et les matériaux utilisés. De plus, il pourra envisager de nouvelles façons de développer le bâtiment pour avoir moins d’impact environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.