in

Deadness : un survival horror VR à vous donner à coup sûr la chair de poule

Deadness

Développé par ALIEN Studio, Deadness est un nouveau survival horror en réalité virtuelle. Le jeu VR emmène le joueur dans un centre de recherche décrépit rempli de morts-vivants qui n’en veulent qu’à sa peau. Il est disponible dès maintenant sur Steam pour les casques VR Valve Index et HTC Vive au prix de 24,99 dollars, soit environ 22,52 euros.

Les adeptes de jeux d’horreur VR ont actuellement droit à toute une liste de titres qui leur sont dédiés sur Steam et Meta Quest. Même s’il vient de débarquer sur Index et Vive, Deadness fait toutefois sûrement partie de ceux les plus terrifiants grâce à son réalisme plutôt intense. Profondément troublant, il est en effet capable de faire vivre un véritable enfer aux joueurs. Pour cela, il combine des graphismes réalistes avec des environnements déchirants et des monstres brutaux. Il ne faut pas non plus oublier le son à donner la chair de poule. Celui-ci rend son gameplay encore plus effrayant.

Deadness : un survival horror VR conçu pour être joué assis

Dans Deadness, le joueur se réveille dans un centre de recherche abandonné mal éclairé. Bien entendu, le personnage se pose de nombreuses questions sur la manière dont il est arrivé là, la façon d’en sortir, etc. Pendant que son esprit s’emballe avec toutes ces questions, il remarque la présence de morts-vivants cachés dans l’obscurité.

Dans la plupart des survival horrors, le joueur doit courir pour échapper à de tels monstres. Toutefois, le nouveau jeu VR d’ALIEN Studio ne lui permet pas de faire cela. Effectivement, le personnage est confiné en fauteuil roulant. On doit de ce fait y jouer assis.

Pour se déplacer, le joueur doit se servir de ses deux mains pour faire tourner les roues du fauteuil roulant. Il a droit à certaines armes, dont des armes à feu pour venir à bout des morts-vivants qu’il croise. Bien évidemment, il ne peut pas se déplacer durant les combats. Il doit tenir l’arme qu’il utilise avec l’une de ses mains.

Afin de sortir du centre de recherche décrépit, il doit trouver différents indices permettant de résoudre le mystère derrière sa situation. Pour cela, il doit pousser son fauteuil roulant à travers des couloirs obscurs et des ponts branlants faits de planches de bois. À noter que le jeu VR ne propose pas de bande-son. On n’entend donc que les bruits du fauteuil, de sa respiration et des monstres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.