Sidra
in , ,

Clouds Over Sidra – Un morceau du conflit syrien en réalité virtuelle

Le conflit syrien est au cœur des discussions en ce moment, tant pour les violences que la Syrie connait, que pour les nombreux réfugiés qui entrent sur le territoire, fuyant la Syrie. Bien sûr, cet arrivage massif de réfugiés, que certains nommeraient plus barbarement des émigrés, cause une scission dans le débat national sur la guerre civile syrienne. Pour certains ces gens ne devraient pas courir vers nos frontières pour prendre encore plus de morceaux de France, pour d’autres, ces réfugiés fuient simplement un lieu noyé dans la violence, le sang et les cendres de la guerre. En somme, il est difficile pour nous de véritablement comprendre ce conflit, de véritablement comprendre l’horreur que fuient les syriens et ce qu’ils vivent en quittant leur pays. Aujourd’hui, nous possédons une technologie qui nous permet de vraiment nous immerger dans une autre réalité, de ressentir ce que les autres ressentent avec leur point de vue, au plus proche d’eux. Découvrons ensemble Clouds Over Sidra, pour ressentir l’horreur syrienne.

Clourds Over Cidra est né d’une demande des Nations Unies, l’ONU, et il est réalisé par le cinéaste Gabo Arora, qui a contribué notamment à la réalisation d’autres contenus en réalité virtuelle comme  My Mother’s Wing ou encore Waves of Grace. Le film en réalité virtuelle à 360° se passe donc lors du conflit actuel syrien, qui a débuté en 2011 après le Printemps Arabe et dans le camp de réfugiés Zaatari, tant dans la fiction que dans son véritable lieu de tournage.

Sidra

On y suit une jeune syrienne de 12 ans, Sidra, qui nous fait visiter son camp de réfugiés à travers son quotidien et ses occupations. Le camp de réfugiés Zaatari, où se passe donc Clouds Over Sidra, est un camp qui accueille plus de 84 000 réfugiés syriens de la guerre civile qui sévit dans leur pays. Le camp a été fondé en 2012, le 28 juillet 2012 pour être exact et fait un peu plus de 2 000 m², ce qui pour 84 000 personnes est assez étriqué.

Ce projet, appelé par l’ONU et son réalisateur Gabo Arora le projet Sidra, est un projet original, presque unique, puisqu’il implique une demande officielle de l’une des plus grandes organisations internationales de gouvernements, ici l’ONU. Le but réel de cette expérience en réalité virtuelle nous plongeant dans un conflit politique lointain est de recourir à la VR pour donner un visage humain à des enjeux mondiaux lointains et abstraits.

Sidra

Ainsi, peut être que la réalité virtuelle, comme le montre l’exemple de Clouds Over Sidra, peut nous permettre de réellement nous immerger dans une situation, qu’elle soit fictionnelle ou comme dans ce cas réelle et politique, pour véritablement la comprendre et ressentir ce que ceux qui la vivent ressentent. On espère voir de plus en plus de contenu de ce genre, qui permettent de rendre noble l’utilisation de la VR, mais aussi de participer à des causes humaines et actuelles importantes et difficiles à cerner.

Petit plus  – Une superbe vidéo, très émouvante et incroyablement bien mise en scène, qui vous permettra de ressentir un peu mieux les souffrances des syriens :

https://www.youtube.com/watch?v=rWxUyyBjTzA

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

La NBA offre le premier documentaire sportif en VR

Oculus Home propose désormais des succès à déverrouiller

Oculus Home – Un nouveau système de succès à déverrouiller !