in

Tout savoir sur le casque Archos VR Glasses

Archos VR Glasses - cardboard

Depuis la naissance des objets connectés, plusieurs opérateurs se mettent à fabriquer divers équipements connectés ayant chacun son utilité et sa spécificité. Si ce phénomène a été lancé aux Etats-Unis, les pays du vieux continent et du continent asiatique s’y mettent petit à petit. Plusieurs opérateurs et grands acteurs de l’univers de la technologie ont alors signé leur participation à la vulgarisation du concept « tout connecté », en intégrant sur le marché différents types de produits connectés comme les lunettes de réalité virtuelle. Après Google, Samsung, Zeiss, Sony et consorts, c’est maintenant au tour d’Archos de faire son entrée dans le monde du virtuel. Connue pour ses smartphones et ses tablettes-Pc, cette société a également développé son propre casque de réalité virtuelle. Ce produit est nommé Archos VR Glasses et sa sortie officielle fût en novembre 2014. 

A propos de l’entreprise Archos

Précurseur sur le marché des baladeurs audio/vidéo et désormais professionnel des smartphones et des tablettes, cette marque française a sans cesse révolutionné le marché des produits électroniques grand public depuis plus de 20 ans. Cette société a été créée par Henri Crohas en 1988.

Archos-Logo-aa

Depuis sa création, la marque continue d’élargir son panel de produits. Aujourd’hui, la société propose divers objets et équipements connectés android, ainsi qu’une gamme complète pour ses partenaires OEM. L’année 2000 a été marquée par le lancement du Jukebox 6000, un baladeur MP3 avec disque dur. En 2008, elle a lancé la première génération de tablettes connectées. Une année plus tard, elle a dévoilé la première tablette sous Android. En 2013, elle a mis sur le marché sa première gamme de smartphones avec la série Platinum. Elle a lancé son casque de réalité virtuelle en fin d’année 2014. Etant une grande firme implantée en France, elle possède des bureaux aux Etats-Unis, dans divers pays d’Europe et en Asie.

La réalité virtuelle, c’est quoi ?

Pour mieux comprendre comment fonctionne l’Archos Vr Glasses, il faut d’abord saisir le concept de la réalité virtuelle. Il correspond à une simulation informatique interactive et immersive, sonore et visuelle, d’un univers concret ou bien entièrement chimérique. En se servant d’une interface spécifique, une personne peut ainsi plonger dans ce monde artificiel. En clair, lorsqu’elle enfile ses lunettes ou son casque connecté, elle peut faire complètement abstraction du lieu où elle se situe, en d’autres termes, elle est virtuellement ailleurs. Il y a encore quelques années, ce phénomène a été réservé aux simulations militaires et à l’industrie. Depuis peu, il commence à toucher un public plus large, notamment ceux qui sont dans l’univers des geeks. Et dans un futur très proche, elle sera implémentée dans notre vie de tous les jours, au même titre que le PC ou le smartphone.

Virtual reality

Selon la société Sophic Capital, le marché de la réalité virtuelle est évalué à 7 milliards de dollars d’ici 2018. Et le cabinet Gartner affirmait que d’ici encore 2018, la vente des objets se rapportant à ce concept atteindrait plus de 25 millions d’unités. Les mondes virtuels vont ainsi devenir complètement « mainstream ». Cette année 2016 est d’ailleurs un tournant majeur dans la popularisation de la réalité virtuelle, de nombreuses sociétés offrant des services et produits populaires utilisent aujourd’hui la réalité virtuelle pour promouvoir ces derniers. Il est clair que dans 2 ou 3 ans, la réalité virtuelle se sera infiltrée dans différents domaines de notre vie de tous les jours.

C’est en tout cas le souhait des constructeurs comme Archos qui partent tout azimut dans l’univers des objets connectés pour y trouver des relais de croissance.

Un Archos VR Glasses c’est quoi ?

Ceux qui n’ont vu ce type d’équipement qu’en photo le qualifient souvent d’un appareil tout simplement futuriste. En apparence, il l’est mais pas seulement, puisque ce qu’il offre dépasse l’imaginable. En effet, pour bien saisir l’intérêt d’un casque de réalité virtuelle, il suffit d’en essayer un pour tout de suite pour comprendre sa dimension. Il promet aux usagers d’être placés dans un autre univers plein de sensations nouvelles. Cependant, contrairement aux idées reçues, le casque de réalité virtuelle n’est pas forcément synonyme de jeux vidéo. Celui-ci renferme des centaines d’applications différentes. Il permet par exemple de regarder un film, de visiter un musée ou encore de goûter aux sensations fortes offertes par les montagnes russes sans forcément y aller. En somme, l’Archos VR permet de profiter pleinement d’une distraction intérieure, immersive par définition.

Archos VR glasses

Mais l’Archos VR Glasses reste un petit joueur dans le marché de la réalité virtuelle, des casques comme l’Oculus Rift, l’HTC Vive, le Samsung Gear VR ou encore l’OSVR, proposent des expériences en réalité virtuelle bien plus poussées. D’ailleurs, il faut avouer que l’Archos VR est tombé dans un quasi oubli depuis les 6 derniers mois et ce casque ne semble plus pouvoir tenir la course dans le marché de la VR.

La société Archos a misé sur le prix pour son casque VR

Ne faisant pas figure de pionnière en la matière, la société Archos a choisi le low-cost pour percer ce nouveau marché. En effet, avec moins de 30 euros, tout le monde peut se procurer un casque VR Glasses. Pour rappel, il faudra débourser 100 euros et 120 euros, respectivement pour obtenir les Samsung Gear VR et Carl Zeiss VR One. Quant au Google Glass, il a été vendu à 1 500 dollars hors taxes à sa sortie et est à ce jour retiré des ventes. Son lancement n’a pas vraiment été un succès malgré sa précarité et son prix trop onéreux pour le grand public. Justement, si au début il a été destiné aux développeurs et que peu après d’autres utilisateurs ont pu l’utiliser, son prix n’a pas bougé. Archos a alors frappé fort avec son Archos VR Glasses très abordable à 30 €. De plus, il n’a pas usé de la même technique de lancement que le géant du web Google. Ce dernier a choisi de ne mettre en vente son produit que chez des bureaux Google, ce qui n’a pas vraiment motivé les acheteurs. Pour Archos, la vente des Archos VR Glasses s’est fait chez les revendeurs habituels de tous ses produits connectés. Aujourd’hui il n’est plus trouvable chez la marque Archos, mais chez certains petits revendeurs du net.

Ce choix du low-cost n’a pas forcément porté ses fruits, le grand public préférant surement investir un peu plus pour un produit plus attractif qualitativement parlant. Qui plus est, les monstres que sont l’Oculus et le Vive au niveau marketing, pour ne citer qu’eux, ont complètement noyé les petites ambitions marketing de l’Archos chez le grand public.

Comment fonctionne Archos VR Glasses ?

Pour profiter d’un Archos VR Glasses, il ne faut pas oublier qu’on a besoin d’un smartphone. En effet, c’est celui-ci qui fait tout le travail. La marque recommande particulièrement un smartphone quadri core avec un écran 5 pouces à quatre cœurs ou plus, Full HD, qui permettra plus facilement au dispositif d’atteindre les 1920 x 1080 pixels. Elle conseille aussi l’usage de capteurs de mouvements tels qu’un accéléromètre et un gyroscope pour optimiser l’expérience. Le casque Archos s’adapte sans difficulté avec les smartphones entre 5 et 5,7 pouces et un peu moins bien aux autres. Le mobile doit être glissé dans un logement et être bloqué doucement avec deux clapets.

https://www.youtube.com/watch?v=0-E5icfSAco

L’écran du smartphone est partagé en deux. Il se charge de la projection des images sur chaque lentille, laquelle sera recomposée. Pour obtenir des images correctement centrées, il faut bien positionner le smartphone. Dans le cas contraire, l’usager aura une image décalée sur chaque œil.

N’embarquant aucune techno, Archos VR Glasses est bien entendu compatible avec Windows Phone, Android ou encore iOS.

Caractéristiques de l’Archos VR Glasses

Adoptant un design sans fil, la structure de ce casque est faite en plastique d’où sa légèreté. Adoptant la même forme que le casque Google Cardboard, il est en quelque sorte une version manufacturée de celui-ci. Contrairement au Samsung Gear VR qui dispose de capteurs de mouvements intégrés, le modèle d’Archos est plutôt passif.

Les sangles des lunettes Archos VR Glasses sont ajustables. Elles leur permettent de recevoir n’importe quel smartphone de 4,7 à 6 pouces (jusqu’à 16,5 x 8,5 cm). Comme c’est le mobile qui affiche les contenus en relief et réfléchit les actions, la qualité d’affichage dépend alors de lui. Au minimum, on peut utiliser une définition 720p, mais du 1080p ou plus est plutôt recommandé. Les lentilles de ce casque sont également en résine synthétique ou acrylique mais ils sont très résistants. Ils ont 30 mm de diamètre. Ils sont ajustables et peuvent donc s’adapter sans problème avec n’importe quel type de morphologie.

maxresdefault

Pour éviter la douleur lors du port de ce casque, la partie collant le visage de l’usager est conçue avec un contour en caoutchouc. Les mâchoires, ayant pour rôle de maintenir le mobile sur les lunettes, sont également équipées de mousse afin d’éviter de voir le mobile glisser lors de l’utilisation. Toutefois, l’usage de smartphones équipés de film protecteur d’écran est conseillé.

Certes, la marque ne propose pas d’application dédiée particulièrement pour ces lunettes. Cependant, elles sont compatibles avec plusieurs applications de réalité virtuelle. Les utilisateurs peuvent naviguer sur internet et en télécharger gratuitement sur Google Play, dont plus d’une centaine sont compatibles avec le casque. Il est alors possible d’adapter le casque avec des applications comme Google Cardboard pour tester des expériences avec Street View, Youtube, Maps et même Google Earth. De plus, avec la mise à jour du Player Vidéo de la marque, les usagers bénéficieront de vidéos 3D stéréoscopiques sur leurs mobiles, créant l’illusion d’être dans un cinéma 3D.

Il est également possible d’adapter Archos VR Glasses avec la manette de jeu bluetooth d’Archos. Enfin, Archos VR Glasses n’est pas prévu pour être « sur-porté » sur des lunettes habituelles compte tenu de sa taille et de l’encombrement qu’elle puisse causer. D’un autre côté, si l’usager a déjà des problèmes de vue et notamment une mauvaise vision 3D, l’Archos VR risque de ne lui apporter aucun amusement.

A quoi peuvent aussi servir les lunettes connectées comme Archos VR Glasses ?

En 2016, on se prépare à assister à l’arrivée massive de divers produits connectés notamment des lunettes ou des casques. Mais reste à savoir à quoi peuvent-elles servir exactement ?

Selon les arguments des promoteurs et de ceux qui ont déjà essayé, elles seront utiles dans divers domaines.

Dans le domaine du sport : elles permettront aux athlètes et sportifs de suivre leurs performances, leur vitesse, leur rythme cardiaque, leur itinéraire au même titre que les bracelets connectés. Mais, les lunettes ont un atout en plus, puisqu’elles permettront de prendre des photos sans avoir besoin de manipuler son smartphone. Sans compter les jeux permettant de simuler un sport mais de pratiquer l’activité physique ou encore les programmations audiovisuelles de sports.

GS_panorama

Dans le domaine de la santé : elles peuvent aider à plusieurs égards. Du point de vue de la psychothérapie, l’idée c’est que le virtuel permet de faire appel à un contexte qui va susciter des émotions. Le psychologue peut utiliser ces émotions-là à toutes sortes de fins comme pour contrôler les peurs dans les troubles anxieux par exemple. Pour les patients qui souffrent des addictions, elles peuvent aussi consister à apprendre à gérer le désir de consommer. Les thérapeutes peuvent aussi user les lunettes de réalité virtuelle pour susciter l’inconfort chez les patients ayant besoin de travailler sur leur image corporelle (les anorexiques notamment). Dans le cas de la neuropsychologie, le virtuel peut participer à la mise en place d’une situation plus réaliste, qui donne une meilleure idée de la réalité du patient dans certaines parties de l’évaluation.

Medical-Realiites1-1366x768

A Dubaï où des tests ont eu cours, les lunettes sont même utilisées pour faciliter la consultation de différentes informations en cours d’intervention grâce à l’écran intégré. Elles permettent aussi de prendre des photos très rapidement. Aux Etats-Unis, une société fournit une application qui optimise la visée avec des armes à feu. En France, des expériences sont menées dans le domaine la culture. La société youARhere a développé une application qui fournit des informations,en réalité agrandies lorsque l’on observe des œuvres dans un musée.

Ce n’est que la partie émergée des domaines d’application, la réalité virtuelle peut être et est utilisé dans biens d’autres domaines, citons notamment l’immobilier, le tourisme, le militaire ou encore la télévision, événementielle en tout genre et même la musique.

La montée en puissance du smartphone dans la réalité virtuelle

Quoi qu’on pense de Archos VR Glasses, il a le mérite de mettre à disposition la réalité virtuelle pour tous. En effet, cette société a bien compris ce concept et a mis la barre haute en adoptant un prix très faible par rapport aux concurrents. Ainsi, contrairement aux idées reçues, la réalité virtuelle sera ouverte au grand public et non à un groupe infime de studio de développement ayant de gros moyens ou de particulier dans le même cas. Cependant, l’arrivée de ce nouveau gadget va toucher plusieurs domaines et divers secteurs vont être impactés. Le business va donc se faire tant sur son écosystème et ses usages que sur le casque lui-même. Pour que la réalité virtuelle soit découverte du grand public et ses usages se font au quotidien , il faut qu’elle soit accessible à la fois financièrement et dans les types de « devices » disponibles. Il est alors évident que l’accès au smartphone est la solution efficace pour rendre tout cela opérationnel. Le Cardboard de Google a vu juste en affirmant que le smartphone va devenir une devise où va pouvoir s’épanouir la réalité virtuelle. Ces derniers mois on a assisté à l’émergence de nouvelles applications de réalité virtuelle  sur les appareils mobiles.

Mais l’Archos reste un produit qui n’est plus dans le coup, depuis plusieurs mois il n’y a quasiment aucune actualité, sous entendant que le produit n’a peut être pas le suivi qu’il lui faudrait pour se maintenir dans le marché de la réalité virtuelle. Certes, son prix est attractif et est un bon moyen de tester à moindre frais cette nouvelle technologie, mais un utilisateurs cherchant un produit plus ambitieux se tournera très vite vers d’autres casques bien plus puissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.