in

Atlas V, l’un des acteurs incontournables du métavers en Europe

Atlas V métavers

Le secteur du métavers connait un véritable essor. Ainsi, en 2030, à travers le monde, il représentera un marché de 1500 milliards de dollars. Atlas V, pionnier de l’informatique spatialisée en France, fait partie des leaders mondiaux du métavers.

Quatre français ont fondé le groupe Atlas V en 2017. Dès sa quatrième année d’existence, il passe la barre des 10 millions d’euros de revenus annuels. Aujourd’hui, il se place comme le leader européen du divertissement immersif. C’est le plus grand acteur européen du métavers français.

L’intérêt d’Atlas V pour les mondes virtuels a commencé il y a 4 ans. D’ailleurs, grâce à ses créations, il a reçu de nombreux primes et récompenses en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Pour ce groupe, le métavers constitue une réelle opportunité pour promouvoir la culture et le « made in France ». Et les mondes immersifs présentent de multiples intérêts pour les arts, le spectacle et les connaissances.

En réalité, le métavers permet l’exploration de mondes virtuels. Cela est un nouveau puit de connaissance. A titre d’illustration, Atlas V a développé une expérience immersive grâce à laquelle il est possible d’explorer la grotte de Chauvet et ses milles merveilles. Cette belle création a été nominée aux Emmys Awards.

Le métavers à la française, une opportunité économique selon Atlas V

Atlas V métavers

Atlas V pense que le métavers à la française est une opportunité économique pour les jeunes. C’est une occasion pour créer de nombreux emplois et cultiver ces derniers dans la bulle de l’économie digitale. La France dispose non seulement de talents reconnus, mais également des fonds publics pour avancer dans ce sens.

De grandes entreprises de renommées mondiales ont fait des investissements dans des coproductions immersives internationales tenues par des Français. On cite notamment Facebook, Google et HTC. Par ailleurs, Atlas V dispose d’une excellente expertise et de tout ce qu’il faut pour la création artistique. Parmi ses inventions, on distingue la technologie « Russel ». Celle-ci permet de capter et diffuser des performances live dans un environnement virtuel. La diffusion live peut aussi se faire sur des plateformes de jeux comme Minecraft.

Questionné sur le métavers et sur l’avenir du digital, le PDG d’Atlas V, Fred Volhuer a déclaré que les mondes virtuels répondent complètement aux attentes du public. Selon lui, les jeunes ne veulent plus être passifs. Désormais, ils souhaitent devenir acteurs dans leur propre monde. Et pour cela, un simple casque de réalité virtuelle suffit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.