in

Agroalimentaire VR – Comment la réalité virtuelle et augmentée transforme l’industrie de la nourriture

agroalimentaire vr industrie

L’industrie de l’agroalimentaire est en pleine révolution grâce à la réalité virtuelle et augmentée. Les technologies immersives transforment la façon dont les employés sont formés, dont les produits sont vendus, et donc les produits sont développés. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’agroalimentaire VR. 

Alors que l’année 2017 touche à sa fin, force est de constater que la réalité virtuelle et la réalité augmentée ont pris d’assaut toutes les industries. Tourisme, prêt-à-porter, décoration d’intérieur, automobile… la VR et l’AR transforment petit à petit tous les secteurs. Même le domaine de l’art est en pleine transformation grâce à ces formidables technologies.

L’une des industries dans lesquelles la VR et l’AR sont les moins attendues est celle de l’agroalimentaire. Cette industrie vise à couvrir notre besoin le plus primaire, celui de s’alimenter. Or, même si des chercheurs japonais sont parvenus à simuler la sensation du goût en réalité virtuelle, il est très peu probable que les humains soient un jour en mesure de se nourrir d’aliments virtuels. Et pourtant, l’industrie agroalimentaire est elle aussi en train de connaître une révolution grâce aux technologies immersives.

Plus précisément, on dénombre trois façons principales dont la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont en train de transformer l’industrie : les ressources humaines, l’expérience client, et les produits en eux-mêmes. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’agroalimentaire VR.

Agroalimentaire VR : la réalité virtuelle et augmentée facilite la formation des employés

Jusqu’à présent, les formations en entreprise étaient très complexes et coûteuses à développer. Particulièrement dans l’industrie agroalimentaire. De plus, la qualité de ces formations peut fortement varier en fonction des équipes, des magasins ou des régions géographiques. Bien souvent, les responsables des ressources humaines doivent choisir entre des formations peu coûteuses mais peu efficaces ou des formations très coûteuses mais très efficaces. Par exemple, les ateliers de groupe massifs sont peu onéreux, mais leur efficacité est limitée. Au contraire, les formations en petit groupe en condition réelle sont très efficaces mais très complexes à mettre en place.

Or, la réalité virtuelle et la réalité augmentée permettent de contourner ces limites. Grâce à la VR, il est possible de créer un monde virtuel extrêmement détaillé au sein duquel les employés peuvent interagir de façon réaliste avec leur véritable environnement de travail. Ainsi, les employés peuvent s’entraîner en toute sécurité, tout en apprenant efficacement à effectuer les tâches physiques ou mentales dont ils sont chargés. De la gestion du rush de Noël chez Walmart à la préparation des nouilles chez Honeygrow en passant par la maîtrise de la confection d’un espresso, la VR peut transformer les apprentis en maîtres.

La réalité augmentée permet quant à elle de former les employés en temps réel en diffusant des informations et des instructions dans leur champ de vision pendant qu’ils sont en train de travailler. Par-delà la formation, la réalité augmentée peut aussi aider les serveurs à estimer la taille d’une commande en restaurant par exemple. De même, la réalité augmentée permet de pratiquer la maintenance et la réparation à distance.

Ces nouvelles possibilités offertes par la réalité virtuelle et la réalité augmentée améliorent l’efficacité des formations, tout en permettant aux entreprises de proposer à chaque employé une formation personnalisée qui correspond à sa façon d’apprendre et à son niveau. Plus les casques VR et AR baisseront de prix, plus on peut s’attendre à ce que de nombreuses entreprises adoptent cette méthode de formation.

Agroalimentaire VR : la réalité virtuelle et augmentée permet d’améliorer l’expérience client

Le marketing expérientiel rencontre un succès phénoménal auprès des millenials. Ces derniers sont enchantés de pouvoir partager leur participation a de telles expériences sur les différents réseaux sociaux. Des événements à succès comme le Museum of Ice Cream ou les 29 Rooms ont poussé de grandes marques comme Grey Goose, Red Bull, Zappos et bien d’autres a investir dans ce type d’expériences.

Dans ce contexte, la réalité virtuelle et la réalité augmentée permettent de plonger l’utilisateur dans une expérience virtuelle publicitaire. Ce type de contenu est déjà largement utilisé dans l’industrie agroalimentaire. Un bon exemple est le Boursin Sensorium qui permet d’associer des mouvements à l’odeur et au gout du fromage Boursin. De même, la marque de Tequila Patron  a utilisé une vidéo à 360 degrés pour dévoiler comment est produit son alcool. Innis & Gunn s’est servi de contenu en VR pour ajouter une dimension contemplative à ses dégustations de bière. On ne compte plus les exemples de marketing VR déployés dans l’industrie agroalimentaire.

La réalité augmentée quant à elle permet également de promouvoir des produits. Remy Martin et Macallan ont tous deux lancé des expériences en réalité augmentée compatibles avec le Microsoft HoloLens. Toutefois, face au prix élevé du HoloLens, la plupart des autres marques préfèrent se cantonner à la réalité augmentée pour smartphone. Par exemple, la Christmas Magic Campaign de Coca Cola offre aux utilisateurs la possibilité de voir le père Noël en filmant des panneaux publicitaires à divers arrêts de bus de New York City. Dans les boutiques et restaurants, les marques expérimentent aussi les possibilités offertes par la réalité augmentée. La chaîne indienne Beer Café utilise notamment la réalité augmentée pour informer les clients sur la provenance et le goût de ses différentes bières.

Dans un avenir proche, on peut s’attendre à découvrir de nouvelles utilisations encore plus impressionnantes de la réalité virtuelle et augmentée pour le marketing agroalimentaire. Les marques ont compris que le plaisir visuel pouvait décupler les sensations gustatives, et comptent bien utiliser les technologies immersives pour se distinguer de la concurrence et inciter les consommateurs à l’achat.

Agroalimentaire VR : la réalité virtuelle et augmentée permet d’ajouter aux produits une interactivité numérique

En 2017, l’engagement numérique est devenu indispensable pour dominer les marchés, et ce dans toutes les industries. Attirer les consommateurs sur le web ou les réseaux à l’aide de contenu de qualité, intéressant ou divertissant, constitue la clé de voûte du marketing moderne. Même si les produits et leurs points de vente réels restent statiques, le contenu doit s’étendre par-delà le monde physique afin d’attirer davantage d’acheteurs et de fidéliser la clientèle en marquant les esprits.

Dans ce contexte, la réalité augmentée peut permettre d’ajouter une dimension d’interactivité numérique aux différents produits. Il est par exemple possible d’ajouter des informations additionnelles sur le produit, des stimulus visuels ou encore des éléments interactifs aux produits pour combiner le monde virtuel au monde réel de façon personnalisée et intuitive. Dans l’industrie de l’agroalimentaire, cette technologie est principalement utilisée pour le marketing. Par exemple, Treasury Wine Estates permet aux consommateurs de scanner les étiquettes de ses bouteilles pour assister à des animations sur l’écran de leur smartphone. Nestlé, de son côté, a créé un jeu en réalité augmentée inspiré par le film d’animation Rio sur les boîtes de céréales Nesquik, en partenariat avec Dassault Systèmes.

De même, Walmar et Kraft se sont associés pour créer une application mobile de réalité augmentée. Cette application permet aux utilisateurs de recevoir des recettes et des récompenses diverses et variées. Un autre exemple est celui du chef cuisinier David Chang qui a lancé sa sneaker Moofuku x Nike en exclusivité sur l’application de réalité augmentée SNKRS de Nike. Pour acheter cette chaussure, les fans devaient impérativement se trouver à l’East Village de Fuku. La réalité augmentée permet donc de créer un lien avec le consommateur, d’ajouter un intérêt à un emballage, et éventuellement de conférer à la marque une image moderne et novatrice.

frameborder= »0″ webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen>

19crimes_MusicA from Peter Oberdorfer on Vimeo.</

Toutefois, l’intérêt réalité augmentée ne se limite pas au marketing. Les entreprises peuvent aussi utiliser cette technologie pour informer les consommateurs sur les informations nutritives et la composition des produits. Les consommateurs peuvent scanner l’emballage d’un produit alimentaire avec leurs smartphones pour découvrir ces informations détaillées. De même, le professeur japonais Dr. Katsunori Okajima a trouvé un moyen de rendre la nourriture plus attrayante grâce à la réalité augmentée.

En visualisant un aliment à travers l’appareil photo de son smartphone, un consommateur peut voir un autre aliment plus appétissant. Cette utilisation peut être très utile pour rendre les aliments sains plus ragoutants. Enfin, HoloYummy a créé un livre de recettes interactif permettant d’afficher un plat en 3D pour décider ou non d’essayer une recette. Il est fort probable que la réalité virtuelle et la réalité augmentée se propagent de plus en plus dans l’industrie agro-alimentaire. Les grosses marques utilisent déjà cette technologie, mais les petites et moyennes entreprises y auront très bientôt accès à leur tour à mesure que les coûts diminuent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *