Ishai Jacob, le fondateur du projet VRAR school semble très enthousiaste à l'idée de plonger les élèves dans la RV
in

VRAR school : plonger dans la RV pour apprendre la physique

VRAR school est une start-up britannique qui s’est lancée dans le projet d’améliorer la compréhension et l’enseignement d’une matière grâce à l’immersion de l’élève.

Aujourd’hui tout le monde connaît les MOOC (massive open online courses), ces cours en ligne gratuits qui permettent d’apprendre sans quitter son canapé et révolutionnent petit à petit l’apprentissage classique. Mais si la prochaine étape de l’innovation allait réclamer de poser un casque de réalité virtuelle sur son nez ?

Un jeune garçon essaye la technologie VRAR School grâce à un casque de réalité virtuelle

La start-up VRAR school souhaite développer l’enseignement en réalité virtuelle pour aider les élèves à mieux visualiser, comprendre et retenir leurs leçons. La physique peut paraître très abstraite pour un profane, tout l’intérêt sera de rendre plus concrète une matière pas toujours facile. L’ambition n’est pas de remplacer le système de l’enseignement classique mais de placer la technologie RV en complément. Après tout, peut être que le big bang, la théorie de l’évolution de Darwin ou la relativité d’Einstein vont sembler plus concret plongé dans le monde virtuel.

Si pour l’instant la start-up VRAR school se limite à l’enseignement virtuelle de la physique, d’autres matières pourront être intégrées à son programme

L’idée n’en est qu’à ses balbutiements. Le fondateur du projet, Ishai Jacob, professeur pendant plus de 20 ans, souhaite le rendre disponible en septembre 2016 si il atteint 50 000 livres sur kickstarter. Le chemin risque d’être encore long.

Source

Startup VR Wevr

La startup Wevr lève 25 millions de $ pour devenir le YouTube du VR

MindMaze, startup VR suisse, lève 100 millions de dollars pour les handicapés