in

Lg dévoile le VR for G3

LG dévoile le VR for G3, sa visionneuse de réalité virtuelle pour smartphone. 

À chacun son casque !

2015 est assurément l’année de la réalité virtuelle : Sony travaille d’arrache-pied au Project Morpheus, l’Oculus Rift devrait être commercialisé d’ici la fin de l’année et le Samsung Gear VR est d’ores et déjà sur les étalages. Pour ne pas être en reste, le géant coréen LG lance le VR for G3, son masque de réalité virtuelle pour smartphone.

Il s’agit d’une visionneuse inspirée du concept du Google Cardboard. Ce n’est pas à proprement parler un casque car il ne dispose ni d’écrans intégrés, ni d’une lanière permettant de le faire tenir en place. L’utilisateur doit simplement placer son smartphone dans le boîtier en plastique et tenir la visionneuse devant ses yeux. L’écran est alors divisé pour créer une vision 3D stéréoscopique.

VR for G3 2

Le VR for G3 est, comme son nom l’indique, conçu spécifiquement pour le smartphone phare de LG, le G3 – mais sachez qu’en forçant un peu, on arrive à y glisser un smartphone de format similaire, comme l’iPhone 6 ou le Samsung Galaxy S5.

Et il n’est pas à vendre ! Pour l’obtenir, trois possibilités : acheter le smartphone et s’enregistrer sur le site lg.com, faire partie des 500 premiers clients à se procurer le G3 chez Optus, ou visiter la page Facebook de LG Australia et avoir un peu de chance.

Sinon, il vous reste une dernière option pour tester la réalité virtuelle : fabriquer vous-même une visionneuse en carton, en suivant les instructions données par Google.

handmade cardboard

Confort rudimentaire

Une fois la main mise sur ce précieux masque, vous n’aurez plus qu’à le placer devant vos yeux. Il est plutôt léger mais vous ne serez pas suffisamment à l’aise pour avoir envie vous immerger pendant des heures dans la réalité virtuelle, d’autant plus que le plastique rigide du masque finit par s’enfoncer dans l’arête du nez. Enfin, si vous portez des lunettes, vous devrez les garder pour utiliser la visionneuse, car les lentilles qui ajustent l’image ne sont pas réglables.

Bouger, mais pas trop !

Au-delà de ces petits inconvénients, le VR de G3 réserve quelques surprises. Le gyroscope du smartphone suit les mouvements de votre tête tandis que vous regardez autour de vous et que vous explorez des environnements à 360°. Petit bémol tout de même, contrairement à des systèmes de réalité virtuelle plus avancés, comme le Zero Lactency, le masque de Samsung ne suit pas vos mouvements si vous vous déplacez.

Des applications plus ou moins intéressantes

Parmi les applications les plus intéressantes, on trouve bien sûr la démo Cardboard de Google. Bien entendu, la qualité est aléatoire. De toutes ses fonctionnalités, la plus réussie est sans doute Exhibit, qui permet d’examiner des œuvres d’art sous toutes les coutures, car la distance de l’objet fixé est stable et l’image reste nette.

En revanche, l’option Photo Sphere est légèrement décevante, car si l’oeil peut observer le panorama dans son ensemble, il ne peut pas faire de mise au point sur un élément éloigné du décor – un point faible qui vous rappelle que vous n’êtes pas vraiment là.

Demo Cardboard

Côté divertissement, mention spéciale pour les applications Roller Coaster VR, qui vous fait parcourir des montagnes russes à toute allure, VR Jurassic Land, qui vous emmène en safari sur la terre des dinosaures, et Paul McCartney, qui vous transporte sur scène aux côtés du musicien légendaire. Mais il faut bien admettre que l’on risque vite de se lasser de ce genre de logiciels…

Roller Coaster VR

À long terme, c’est sans doute la fonction appareil photo panoramique qui fera la force du VR for G3. Grâce à l’application gratuite Google camera, les utilisateurs peuvent prendre leurs propres photos panoramiques en faisant simplement un tour sur eux-mêmes, lentement, et en regardant en haut et en bas.

Bilan ?

Pour conclure, le contenu des applications de réalité virtuelle devra être fortement développé pour faire oublier aux utilisateurs les imperfections technologiques. Mais l’on ne va pas se mentir : malgré les défauts du VR for G3 et même s’il ne donne qu’un bref aperçu du potentiel de la réalité virtuelle, difficile de lâcher l’objet une fois qu’on l’a entre les mains !

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *