Visualisation de données en AR et VR : interagir et interpréter les données autrement

Visualisation de données

Avec l’avènement de la visualisation de données en AR et VR, notre manière d’interagir et d’interpréter les différentes données a connu un énorme changement. On peut désormais dire adieu aux feuilles de calcul et aux graphiques pour exporter visuellement les données.

Pour extraire des informations utiles à partir de grands ensembles de données, les entreprises ont, auparavant, été obligées d’employer des data scientists. Aussi, elles devaient se servir de produits tiers software as a service (SaaS) pour générer des données. Aujourd’hui, la visualisation en AR et VR de données est en train de changer le cours de l’histoire.

La visualisation de données : c’est quoi concrètement ?

La visualisation de données est un concept nouveau pour plus d’un. Il s’agit d’ailleurs de l’une des promesses de la réalité mixte dont on parle le moins. Et pourtant, elle apporte des changements notables dans la manière d’interagir et d’interpréter les diverses données.

En fait, comme son nom le laisse entendre, on a affaire à un moyen de visualiser d’énormes ensembles de données. Ceux-ci peuvent révéler instantanément des tendances et des modèles importants.

Grâce à cette technologie, on peut également déplacer les données et les contourner littéralement. Ainsi, si les développeurs tiennent leur promesse, il se peut que ce soit l’une des applications d’entreprise les plus importantes parmi celles existantes.

Visualisation de données

Visualisation de données : un concept qui ne date pas d’hier

Avant toute chose, il est important de savoir que la visualisation de données est une progéniture moderne de la communication visuelle. Il est bon de souligner que ce concept n’est pas du tout nouveau comme on le prétend.

Tous ceux qui connaissent le diagramme de Charles Joseph Minard de 1869 devraient bien le connaître. À noter que ce diagramme concerne l’invasion de la Russie par la France napoléonienne. La visualisation représente alors principalement l’usure de l’armée de Napoléon.

Edwart Tufte, n’a pas non plus manqué de dire en 1983 que les idées complexes sont communiquées avec efficacité, précision et clarté grâce à la visualisation de données moderne. Il s’agit de l’un des pères de cette dernière.

Un énorme changement au début du 21e siècle

Le domaine de la visualisation de données a connu une véritable explosion à la fin du 20e siècle et au début du 21e siècle en matière de créativité et d’innovation.

Grâce à l’aide des ordinateurs, les statisticiens, les journalistes de données et les concepteurs ont provoqué une renaissance de ce concept. Ils ont d’ailleurs été incités par le besoin de s’adapter à la surcharge d’informations de l’ère d’Internet.

Dans tous les cas, cela a permis de comprendre de grands ensembles de données d’un simple coup d’œil. Ainsi, les décideurs peuvent désormais prendre des décisions fondées sur des données, même sans un diplôme en statistique. Le risque de cherry picking des points de données est réduit.

Visualisation de données

La révolution Big Data : un pilier de la visualisation de données

Avec la révolution Big Data de la dernière décennie, trop de données ont été produites trop rapidement pour de nombreuses sociétés. Or, la plupart des humains, notamment ceux n’ayant pas des connaissances en statistique, ont du mal à rendre toutes ces données utiles et accessibles.

C’est la raison pour laquelle les scientifiques des données ont mis au point et appliqué de nombreux modèles sophistiqués afin d’interpréter les données.

Des modèles sont même désormais créés par l’intelligence artificielle. Ils sont là pour approfondir les ensembles de données et en tirer des informations.

AR / VR : une révolution marquante de la visualisation de données

Il n’y a aucun doute, la visualisation de données en VR et AR constitue le prochain grand cas d’utilisation des technologies. Néanmoins, des exemples de visualisations de données 3D proposent aussi des changements notables à venir dans la façon dont on interagit avec les données.

Pour le cas de Genesys, par exemple, son directeur de l’AR / VR, Simon Wright, essaie de repousser les limites des technologies de réalité mixte pour les entreprises clientes. À noter que cette société aide ces dernières à rationaliser leur expérience de service client.

Wright a donc pu faire plusieurs découvertes, dont la possibilité de créer des hyper visualisations est celle qui l’a le plus enthousiasmé. Pour cela, son équipe a capturé d’énormes quantités de données, et a créé des prototypes pour faire apparaître un modèle 3D de données Genesys.

Visualisation de données

D’énormes opportunités pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle

Par rapport à un écran 2D, la technologie AR / VR présente donc maints avantages. Il est normal si l’on dit qu’elle a d’énormes opportunités en matière de visualisation de données.

Toujours pour le cas de Genesys, Wright et son équipe voulaient, pour un projet récent, projeter des données relatives à l’analyse de sites web sur le mur d’un restaurant. L’idée est d’utiliser les données tirées du site de ce dernier comme une œuvre d’art pour les convives.

Le projet a ainsi réussi, et cela a même incité l’équipe à rechercher un moyen de créer un modèle 3D avec lequel tout utilisateur peut interagir.

L’AR / VR pour libérer la puissance des données

Pour atteindre l’objectif cité dans le paragraphe précédent, les ingénieurs de Genesys ont décidé de donner à chaque point de données une masse, une vitesse et une direction. Cela a étonnement permis à l’image statique de se déplacer.

Cette opération a donc donné un sens aux données, qui ont pris vie devant l’utilisateur. L’image entière est alors maintenant plus facile à interpréter.

Au début, l’équipe a capturé les données en mouvement dans une vidéo. Mais quand elle a créé une interface AR à l’aide d’un téléphone, elle a découvert qu’elle a déverrouillé un outil interactif puissant. En somme, l’AR / VR est ainsi utile pour libérer la puissance des données.

La visualisation de données en AR et VR : des possibilités infinies

On a toujours reproché la réalité mixte de ne proposer qu’une expérience à un seul joueur. Heureusement, la visualisation de données en AR et VR est en train de changer le cours de l’histoire.

Elle permet en effet aux développeurs de créer et de vendre des expériences de réalité mixte immersives multijoueurs. Virtualitics, l’un des leaders du domaine, suggère, par exemple, des ensembles de données 3D. Plusieurs utilisateurs peuvent les expérimenter et manipuler en même temps.

Cette société intègre aussi des données géospatiales dans des cartes 3D immersives. Ainsi, les visualisations peuvent être partagées de manière transparente et rapide au sein de toute organisation.

La collaboration bien au rendez-vous

À part Virtualitics, d’autres sociétés ont pu montrer que la visualisation de données en AR et VR met l’accent sur la collaboration. Parmi celles-ci, on peut citer DataView VR. Cette entreprise se penche donc sur l’aspect collaboratif en alimentant des présentations de données immersives.

Il y a également la société du nom de 3Data. Celle-ci, pour sa part, propose des outils permettant de créer de puissantes projections de données AR dans des environnements réels.

Les équipes peuvent alors s’en servir pour collaborer. De plus, l’enseigne offre un espace de réunion virtuel où ces dernières peuvent se réunir. Elles peuvent aussi visualiser et travailler sur des projections de données, comme si elles étaient vraiment présentes dans la pièce.

Visualisation de données

La visualisation de données en AR et VR : un outil de premier choix pour les entreprises

Bien que la capacité de la réalité augmentée soit surtout exploitée par les jeux vidéo et les applications kitsch, elle peut aussi servir pour de puissantes visualisations de données.

Grâce à la visualisation de données en AR et VR, les différentes sociétés peuvent, par exemple, voir l’intégralité de leur chaîne de production, mais pas que. Elles ont aussi droit à un panneau visuel indiquant en temps réel les performances et les inefficacités d’exploitation.

Dans tous les cas, l’évolution incessante de la communication visuelle et de la visualisation de données, qui a déjà commencé dans les années 90, promet encore d’être longue. On peut alors encore s’attendre à voir des trucs plus époustouflants dans l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *