in ,

Economie du metaverse : Découvrez les fondamentaux à connaître

économie du metaverse

Le metaverse est le mélange de réalité virtuelle, de réalité augmentée, de technologie sensorielle et d’informatique spatiale. Il promet de nous faire vivre de nouvelles expériences depuis nos canapés. Mais il n’est pas seulement un espace de jeu ou un rêve de science-fiction devenu réalité. Il ne se limite pas non plus aux entreprises technologiques. Le metaverse est une économie entièrement nouvelle.

Même les entreprises traditionnelles, y comprisa chaine de fastfood McDonald’s, se préparent à ce que le metaverse devienne un espace où vous ferez du shopping, participerez à des jeux, rencontrerez des amis, assisterez à des concerts et travaillerez. Puisqu’il en est encore à ses balbutiements, il n’y a pas de voie claire vers la rentabilité pour la plupart des entreprises. Mais tout le monde se démène pour décrocher l’or en premier.

Plus qu’un simple monde de jeu, l’économie du metaverse offre de nouvelles opportunités aux entreprises pour réunir leur présence physique et numérique 3D dans une offre unifiée à leurs parties prenantes : clients, employés, partenaires et fournisseurs. Voici les essentiels à connaître sur l’économie du metaverse.

Une économie axée sur le client

La nouvelle dynamique économique du metaverse crée rapidement une économie à la demande

La nouvelle dynamique économique du metaverse crée rapidement une économie à la demande. Ainsi, toute entreprise cherchant à s’aventurer dans le metaverse aura besoin d’un état d’esprit tourné vers le numérique qui donne la priorité au client.

Le metaverse promet une ère dans laquelle la créativité sera le moteur de l’économie. Les professionnels d’une grande variété de disciplines conserveront leurs compétences existantes. Et l’absence de réglementations « réelles » et de concurrents établis signifie une barrière à l’entrée beaucoup plus faible. Mais le metaverse ne se limite nullement à l’art ou aux loisirs. Il peut aussi révolutionner notre façon de travailler, avec des avatars ultraréalistes et des salles de conférence virtuelles.

Le succès virtuel exigera plus que de la créativité. Les entreprises du metaverse doivent adopter un état d’esprit centré sur l’utilisateur. De plus, elles doivent innover autour d’un modèle commercial décentralisé et transparent. Les jeunes générations ont grandi avec Internet et les smartphones. Et aujourd’hui, nous sommes témoin de la croissance dans ces secteurs. Ceux qui grandissent avec le metaverse peuvent entraîner une croissance explosive pour une entreprise si elle attire leur attention tôt.

L’économie du metaverse, une finance décentralisée

La nouvelle économie devra offrir un mouvement financier omniprésent tel que défini par le client, plutôt qu’un mouvement défini par les limites des institutions financières traditionnelles. La finance décentralisée (DeFi) permet aux consommateurs de définir leurs propres règles dans un réseau financier maillé décentralisé qui se construit lui-même. Ce réseau sera immuable et vérifiera les transactions sans intervention humaine.

Les paiements en monnaie numérique sont indéfinis

Les paiements en monnaie numérique sont indéfinis, sans conversion et presque instantanés lorsqu’ils sont effectués entre le créateur et le consommateur. La remise de l’argent aura lieu sur des places de marché virtuelles. Là, les utilisateurs se rassembleront pour faire des transferts d’argent et des biens. La facilité d’utilisation conduira à une économie plus inclusive où la barrière à la participation devrait progressivement se réduire jusqu’à ce qu’elle soit omniprésente.

Cependant, il existe aujourd’hui des milliers de crypto-monnaies distinctes, et ce nombre augmente rapidement. L’ampleur et la complexité de décider où placer votre argent durement gagné pourraient détourner de nombreux clients virtuels potentiels.

Une crypto-monnaie pour une économie numérique

Le metaverse utilisera la crypto-monnaie pour créer une économie numérique au sein de ces mondes en ligne. Les chaînes de blocs cryptographiques sont décentralisées et hautement sécurisées. Et cela crée une économie numérique entièrement accessible. Toute personne disposant d’une connexion Internet peut participer sans les frais ou les réglementations d’intermédiaires tels que les banques ou les gouvernements.

Le metaverse aura l’infrastructure numérique pour imiter nos interactions réelles. Une crypto-économie pleinement fonctionnelle et lucrative le soutiendra. Les utilisateurs peuvent y créer, vendre, acheter et échanger des actifs numériques uniques (NFT) ou crypto-monnaie. Et s’ils le souhaitent, ils peuvent à tout moment les encaisser contre de la monnaie fiduciaire.

échanger des actifs numériques uniques (NFT) ou crypto-monnaie

Ces blockchains metaverse fonctionnent de la même manière que les jeux vidéo blockchain avec des économies dans le jeu. Les utilisateurs peuvent créer des actifs numériques sous la forme de jetons non fongibles, qui ont une valeur inhérente sur la blockchain en tant que certificat de propriété sur cet actif. Notons que les actifs metaverse peuvent être n’importe quoi, de l’art numérique, des biens virtuels ou même de l’expérience. Ceux-ci sont tous intégrés dans des NFT sécurisés stockés sur la blockchain du metaverse.

Une nouvelle dynamique de données

Dans le metaverse, nous verrons de nouveaux pipelines de données. Ils seront générés à partir d’une structure décentralisée avec plus d’interactivité et de capture de données en temps réel dans divers environnements virtuels. L’agrégation des données devrait se transformer en une propriété centralisée et individuelle. L’espoir est que l’apprentissage automatique conduira à une boucle de rétroaction instantanée qui optimisera immédiatement la réalité virtuelle de l’utilisateur en temps réel.

La propriété des données est déjà en train de changer, donnant plus de contrôle sur la confidentialité à l’utilisateur. Bientôt, les données deviendront un atout individuel avec plus de contrôles. Et la portabilité des données deviendra la prochaine tendance. Celui qui déchiffrera le code des systèmes analytiques quasi instantanés nécessaires dominera en offrant aux consommateurs une expérience organisée et immersive.

Les NFT, le ticket d’entrée pour le metaverse

La crypto-monnaie est ce que vous dépenserez pendant votre séjour dans le metaverse. Et les NFT sont l’un des atouts les plus importants de ce nouveau monde. Ils sont essentiellement des représentations numériques symboliques de tout, des œuvres d’art à la mode aux jeux. Il est possible de les utiliser comme billets, échangeables contre des expériences dans le monde physique et virtuel. Une fois achetés, ils font partie de votre portefeuille numérique.

Selon la façon dont un NFT est codé, une fois que vous le possédez, vous pouvez débloquer des expériences réservées aux membres, acheter et échanger ou simplement le montrer. Une partie de la valeur des collections comme Bored Apes est due à la rareté.

Une fois achetés, ils font partie de votre portefeuille numérique.

D’ailleurs, nous commençons à dépenser de l’argent réel sur des biens numériques comme des rouges à lèvres ou des terres pour nous diriger vers le metaverse. TIME Magazine, âgé de 100 ans, a publié son numéro hebdomadaire en tant que NFT sur la blockchain. Sa collection NFT, appelée Slices of Time, permet la propriété d’images spécialement générées. À ce jour, selon son site Web, les initiatives Web3 de TIME ont généré plus de 10 millions de dollars de revenus. Elles les ont aidés à créer une communauté de plus de 25 000 artistes, collectionneurs et passionnés de NFT.

Un besoin de portefeuille numérique pour posséder quelque chose dans le metaverse

Un véritable metaverse conservera un enregistrement de tout ce qui est acheté, vendu et échangé sur un registre blockchain. Vos achats, même s’ils ne sont qu’un tas de pixels numériques, révèlent une preuve immuable de propriété. Et c’est là que les choses se compliquent.

Pour posséder quelque chose dans le metaverse, vous avez besoin d’un portefeuille numérique. Il n’est pas possible de remplir le portefeuille d’espèces ou de cartes de crédit. En fait, la Blockcchain enregistre les transactions. Cela nécessite l’ouverture d’un compte crypto. Et parce que la crypto doit être placée dans votre portefeuille, vous devrez vous rendre sur des plateformes comme Coinbase. Là, vous pouvez échanger votre monnaie fiduciaire contre un montant équivalent de crypto-monnaie.

Le metaverse sera taxé

De nombreuses entreprises expérimentent déjà le marketing et les ventes dans le metaverse. Adobe est en train de créer une suite d’outils pour aider les organisations à être « prêtes pour le metaverse ». Il s’agit notamment des outils de création de contenu 3D et immersif.

Les fabricants de puces comme NVIDIA créent de nouvelles générations de puces graphiquement intensives et compatibles avec l’IA. Mastercard et Coinbase ont déjà concocté un partenariat pour créer une carte de crédit basée sur NFT afin de rendre l’intégration dans le nouveau monde moins pénible. Et avec le nouvel intérêt du président américain Joe Biden pour une monnaie numérique américaine, il faut parier que le metaverse sera sur la voie express vers la maturité.

le metaverse sera sur la voie express vers la maturité.

« Les NFT et le metaverse font partie des segments de l’écosystème de la blockchain qui connaissent la croissance la plus rapide », déclare Dan Spuller, directeur des affaires industrielles de la Blockchain Association, basée à Washington.

« Tout comme dans le monde physique, il y aura une économie robuste au sein du metaverse, qui inclura des moyens d’échange économique. Paiements pour services, dettes et très probablement même taxes. Ces développements feront partie d’une plus grande transformation numérique qui aura lieu dans notre société ».

Le metaverse ajouterait 3 billions de dollars à l’économie mondiale d’ici une décennie

Selon une nouvelle étude, le metaverse pourrait ajouter 3 000 milliards de dollars (2 800 milliards d’euros) au PIB mondial d’ici une décennie s’il évolue de la même manière que la technologie mobile en termes d’adoption.

le metaverse pourrait 3 000 milliards de dollars (2 800 milliards d’euros) au PIB mondial

L’étude, publiée par des experts économiques du cabinet de conseil international Analysis Group, a révélé qu’en Europe, une expansion du monde virtuel pourrait signifier une contribution de 1,7 % – soit 440 milliards de dollars (417 milliards d’euros) – à l’économie du continent dans 10 ans. Le rapport conclut que si l’adoption massive de la technologie metaverse commençait en 2022, elle conduirait à une contribution de 2,8 % au PIB mondial d’ici 2031.

Selon la recherche, la région Asie-Pacifique bénéficierait le plus du metaverse à 2,3 % s’il était adopté en 2022. Cela équivaut à 1 040 milliards de dollars (993,9 milliards d’euros) .

Enfin, d’après Citi, le metaverse a ouvert les portes aux créatifs et aux férus de technologie pour tirer parti d’un secteur qui pourrait valoir entre 8 000 et 13 000 milliards de dollars d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.