Gaming VR : Sélection 2017 de nos 5 studios indépendants préférés

Studios indépendants développeurs gamers

À l’instar des jeux vidéo dits “classiques”, le gaming VR dispose lui aussi de studios indépendants. La plupart des jeux en VR sont pour le moment issus de studios indépendants. Parmi le florilège de jeux proposés certains ont su se démarquer par des créations faisant le bonheur des gamers. R-V.com vous propose un top des studios indépendants à connaître dans le gaming VR.

Parmi les figures majeures du gaming VR, la plupart sont issues de studios indépendants ayant travaillé avec peu de moyens. Ils sont bien évidemment bien moins populaires que les développeurs à gros budgets types Bethesda ou Ubisoft, mais ils réussissent à se faire une place dans le cœur du public. Voici donc un tour d’horizon des meilleurs créateurs indépendants de jeux en réalité virtuelle.

Le studio le plus populaire : SUPERHOT Team

 

Comme son nom l’indique, le studio de développement est à l’origine du jeu Superhot VR. Le FPS à l’origine disponible sur les consoles “classiques” à savoir PC, PS4 et Xbox One, SuperHOT a parfaitement réussi sa transition en réalité virtuelle. Le jeu, acclamé par la critique donne une nouvelle dimension au gaming VR par un concept novateur mais terriblement efficace. Il vous faut éliminer vos ennemis avec une certaine particularité : le temps ne s’écoule qu’au moment où vous bougez. Malgré une durée de vie relativement courte le jeu est régulièrement dans le top 3 des meilleures ventes de jeux VR Steam. Pour les studios de développements du genre, ce type de jeu constitue très souvent un “One Shot”. C’est le cas pour le studio SUPERHOT Team qui ne dispose que de ce jeu mais jouit d’une popularité à la hauteur de la qualité du jeu. Ce dernier est compatible sur HTC Vive, Oculus Rift et Playstation VR.

Le plus solitaire des studios indépendants : Dylan Fitterer

 

Il n’est pas rare de voir des studios indépendants disposant d’équipes réduites à cause de leurs budgets réduits. En revanche, il est beaucoup plus rare de voir le nom d’une seule personne en guise de développeur. C’est pourtant le cas de l’américain, Dylan Fitterer à l’origine d’une demi-douzaine de jeux. Parmi eux, se trouve Audioshield parfait pour s’introduire à la réalité virtuelle. C’est par ailleurs, le seul jeu en VR développé par Fitterer, dans tout le catalogue Steam. Le but du jeu est très simple, lancez une vidéo depuis la plateforme YouTube. Des boules orange et bleues qui symbolisent le rythme vous foncent dessus et vous devez les bloquer avec des boucliers de même couleur sur vos deux mains. Depuis, le studio n’a sorti aucun autre jeu en réalité virtuelle. Heureusement, Audioshield jouit toujours d’un certain succès notamment auprès des salles VR telles que MindOut. Le jeu Audioshield est compatible sur HTC Vive et Oculus Rift.

Le studio indépendant avec le jeu le plus coopératif : Steel Crate Games

Dès 2016, plusieurs jeux en réalité virtuelle se sont fait entendre : c’est le cas de Keep Talking and Nobody Explodes. Le jeu créé par Steel Crate Games, favorise la coopération afin que la bombe n’explose pas durant le temps imparti. Pour cela, le joueur au sein de la VR doit résoudre une suite de puzzles tout en étant aidé par ses amis en dehors de la réalité virtuelle. Rapidement, le studio canadien a été acclamé pour ce jeu mêlant coopération et réalité virtuelle. Le joueur a une bombe non loin de lui et doit continuer à parler tandis que ses amis lui donnent des instructions pour désamorcer celle-ci grâce à des documents et instructions. Consacré par la presse et adoré par les vidéastes gaming comme Wankil studio, le jeu développé par Steel Crate Games a constitué une réelle évolution dans le paysage du gaming VR. Le jeu est disponible sur HTC Vive, Oculus Rift mais également Samsung Gear et PS VR.

Le prix du public au dernier Stunfest : Oniroforge

Le festival du jeu vidéo en Bretagne est devenu, depuis 2005, un incontournable du gaming européen. Si l’édition 2017 du festival a été annulée, celle de 2016 a bien eu lieu, avec son palmarès pour les jeux indépendants. L’année dernière, c’est un jeu en réalité virtuelle issu d’un studio indépendant qui a remporté la palme. Ainsi, le jeu Hell Eluja du développeur allemand Oniroforge est celui qui a remporté les faveurs du public pour se hisser à la première place. Le jeu reste dans le même esprit qu’un Keep Talking and Nobody Explodes à la nuance près que les joueurs s’affrontent au lieu de coopérer. Le premier joueur porte un casque Samsung Gear ou Oculus et avance dans un donjon tandis que le deuxième essaye d’entraver sa progression en envoyant pièges et monstres. Prévu pour la moitié 2017 le jeu fait partie des grosses promesses du gaming VR.

Oniroforge studios indépendants

Le plus français des studios indépendants de la VR : Honor Code

IndieCade Europe constitue la référence absolue des jeux issus de studios indépendants. Le festival parisien est un passage obligé pour les développeurs indépendants qui cherchent à obtenir la reconnaissance de leurs pairs. C’est le cas du studio franco-américain Honor Code à l’origine du jeu Narcosis. Ce dernier est un jeu d’horreur mettant le joueur au fin fond de l’océan avec son lot de monstres et de créatures sous marines qui chercheront à vous mettre en péril. Que ce soit par des pieuvres, des araignées de mer monstrueuses ou autres le jeu cherchera à vous oppresser au maximum. Reprenant le concept de jeux connus tels qu’Outlast, le joueur ne peut que fuir face aux horreurs auxquelles il fait face. Disponible depuis le 28 mars 2017 sur Steam pour 19.99€ le jeu est compatible sur HTC Vive et Oculus Rift.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *