in ,

The Nuclear Biscuit : lancerez-vous une frappe nucléaire contre la Russie ?

The Nuclear Biscuit

The Nuclear Biscuit est une nouvelle simulation interactive en réalité virtuelle. Sa particularité, c’est qu’il permet aux joueurs de lancer ou de ne pas lancer une frappe nucléaire contre la Russie, d’où son nom. Il les met de ce fait face à plusieurs choix susceptibles de changer le cours de l’histoire.

The Nuclear Biscuit est l’œuvre d’une équipe de deux personnes, à savoir Moritz Kütt, de l’Université de Hambourg, et Sharon K. Weiner, du SIS ou School of International Service. Pour mener à bien le développement du projet, ils ont collaboré avec l’Université de Princeton et Global Zero. Dans la nouvelle expérience VR, le joueur est mis dans la peau du président des États-Unis d’Amérique. Afin d’éviter l’anéantissement nucléaire total, il doit impérativement faire des choix difficiles en se basant sur des informations limitées. Les développeurs du titre ont bien sûr choisi la technologie VR pour rendre l’expérience plus réaliste.

The Nuclear Biscuit : la bonne décision à prendre en moins de 15 minutes

L’expérience VR The Nuclear Biscuit dure environ 15 minutes. Au début, le joueur se retrouve dans le bureau ovale, et doit regarder quelques reportages sur une attaque russe à la télévision. Un agent secret le guide ensuite vers un ascenseur caché derrière les boiseries du bureau. Celui-ci mène dans un bunker privé.

Une fois dans ce dernier, le président américain, et donc le joueur, est informé de la situation. Selon les données à disposition de la Maison-Blanche, 299 missiles se dirigeraient ainsi vers les États-Unis. Ceux-ci menacent la vie d’environ deux millions de citoyens américains. Face à cela, les responsables présentent une liste de plans d’action potentiels au président.

Parmi ceux-ci, il y a tout d’abord une contre-attaque visant à bombarder les installations ICBM de la Russie, ses principaux sous-marins et les bases de sa flotte aérienne. Cette attaque causerait la mort d’environ 15 millions de Russes. Il y a aussi une autre contre-attaque à plus grande échelle, qui entraînerait le décès de 10 à 25 millions d’individus. En moins de 15 minutes, le joueur doit de ce fait prendre la bonne décision.

D’après les créateurs du titre VR, l’idée derrière l’expérience est de voir comment les personnes ordinaires réagiront face à un tel scénario de crise. Selon eux, très peu de joueurs ont décidé de ne pas choisir entre les options proposées. Néanmoins, la plupart d’entre eux auraient souhaité en savoir plus sur les décisions à prendre. À noter que l’expérience VR n’est pas encore disponible sur les casques VR grand public pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.