[Test] Little Witch Academia : VR Broom Racing vous fait voler dans le ciel

test Little Witch Academia VR

Little Witch Academia : VR Broom Racing, c’est un jeu de course en réalité virtuelle dans lequel votre bolide ne sera pas une voiture, mais plutôt un balai magique. Tout se déroule donc dans le ciel. Découvrez notre test du jeu.

Basé sur l’anime Little Witch Academia, ce jeu exploite la technologie VR pour vous faire voler dans le ciel sur un balai magique personnalisé comme si vous y étiez. À première vue, il permet ainsi de rejoindre les rangs des étudiants de la prestigieuse Luna Nova Witchcraft Academy. Mais qu’a-t-il à offrir en plus ? Voici notre test du jeu pour le découvrir.

Little Witch Academia VR : à propos de ses créateurs

Avant le test de Little Witch Academia : VR Broom Racing, on a pris le temps de s’informer un peu sur ses créateurs, mais bien sûr aussi sur les plateformes sur lesquelles il est disponible.

Ainsi, le développeur, et en même temps l’éditeur du jeu, n’est autre que UNIVRS. Il tient son histoire originale de Yoh Yoshinari.

Ce jeu de course en réalité virtuelle est donc jouable sur les casques VR autonomes de Facebook Oculus Quest et Oculus Quest 2. Et pour votre plus grand bonheur, il sera de même disponible en 2021 sur PSVR, Oculus Rift et même Steam VR.

Une incarnation plutôt réussie des personnages de la série Little Witch Academia

Vous pouvez penser qu’avant de pouvoir réellement prendre du plaisir à jouer à Little Witch Academia VR, il serait plus approprié de regarder l’anime Little Witch Academia. Avant le test du jeu, on a aussi pensé à cela.

Mais au final, l’histoire du jeu est en général assez complète et permet donc de tout bien comprendre rien qu’en y jouant.

Le fait de jouer à ce jeu de course en réalité virtuelle nous a même donné l’envie de commencer à regarder ce fameux film d’animation qui comporte deux saisons. Il incarne si bien les personnages de celui-ci.

Little Witch Academia VR : jusqu’à 13 niveaux au programme

Little Witch Academia : VR Broom Racing comporte 13 niveaux au total. On y retrouve un mélange de courses droites, mais aussi de sentiers temporels. Il vous est possible de lancer des sorts sur des fantômes au cours des différentes épreuves.

Comme dans la plupart des autres jeux de course, vous aurez droit à des histoires légères avec des personnages qui interagissent devant vous avant et après chaque niveau.

Cela vous permet bien entendu de mieux comprendre la fameuse histoire des étudiants de la prestigieuse Luna Nova Witchcraft Academy.

test little witch academia VR

Quid du gameplay de Little Witch Academia VR ?

Piloter le balai magique dans Little Witch Academia VR est très simple. Vous devez juste mettre une main devant vous comme si vous tenez la tige du balai. Pour changer de direction, il vous suffit de tourner votre main à gauche ou à droite, rien de bien difficile.

Pour accélérer, aucun bouton ni action n’est nécessaire. Vous pouvez ainsi vous concentrer totalement sur la course.

Sur les pistes, vous trouverez d’ailleurs des boîtes qui vous donneront certaines capacités, comme envoyer une malédiction à l’un de vos adversaires ou booster votre vitesse pendant une courte durée. Pour les activer, vous devez utiliser votre baguette avec votre autre main.

Qu’en est-il de la difficulté du jeu ?

Les courses dans Little Witch Academia VR sont en général loin d’être difficiles, et c’est le moins qu’on puisse dire. Pour passer au niveau suivant, il vous faut simplement terminer chaque course.

Toutefois, pour achever chaque niveau à 100 %, il vous faudra atteindre trois objectifs bonus pour chaque niveau.

Vous devez ainsi, entre autres, voler à travers chaque cerceau dans un niveau, terminer dans un certain temps et finir la course en première position.

test little wtich academia vr

De la monnaie et des points bonus à gagner

À chaque fois qu’on termine une course, on peut gagner un peu de monnaie dans Little Witch Academia VR. Des points bonus sont aussi à la clé lorsqu’on atteint les objectifs supplémentaires.

Vous pouvez alors vous servir de ces points pour vous offrir de nouveaux balais ou encore des pierres précieuses qui fournissent de bonnes statistiques. Vous avez, par exemple, l’occasion d’acheter le balai le plus rapide avant même la fin du jeu.

Le hic, c’est qu’il n’y a pas d’articles destinés à rendre votre balai ou votre baguette plus esthétique. Aussi, avant de commencer le jeu, vous avez droit à quelques choix de personnalisation pour votre personnage, mais après, vous ne les revoyez plus.

Quelques points un peu étranges de Little Witch Academia VR

Jusque-là, on a vu que Little Witch Academia VR a pas mal de tours dans son sac pour faire le bonheur des joueurs. Toutefois, ce jeu de course en réalité virtuelle a encore d’autres faces cachées, mais qui se révèlent, pour leur part… un peu étranges.

Ces points un peu bizarres se remarquent surtout au niveau du mode multijoueur, des niveaux, mais aussi du graphisme.

Pourvu que ces éléments qui suscitent certains critiques ne déroutent pas trop de joueurs.

Le dernier niveau à jouer plusieurs fois ?

D’après ce qu’on a vu précédemment, Little Witch Academia VR a au total 13 niveaux. Malgré cela, même si on a terminé le treizième niveau du jeu, on ne peut pas encore voir les crédits.

À notre plus grande surprise, pour les voir, il a fallu jouer sept fois le même niveau avec chacun des personnages du jeu comme partenaire. Et le pire, c’est qu’en rejouant la fameuse dernière étape, on doit assister à nouveau à la cinématique d’ouverture.

Il en est pareil pour la séquence de crédits du jeu. Enfin, il n’existe pas de mode de jeu rapide pour lancer les courses dans l’immédiat.

Un mode multijoueur grisé ?

Little Witch Academia VR fait aussi l’objet de quelques critiques à cause de son mode multijoueur. Effectivement, bien qu’il ait été conçu avec ce mode, en plus des missions en solo, celui-ci se révèle toujours grisé, et porte un signe « à venir ».

Ce point créera à coup sûr une certaine déception auprès des joueurs qui pourraient être tentés de passer à autre chose après avoir vu les crédits.

Néanmoins, on espère que UNIVRS parviendra à résoudre ce petit souci en un rien de temps.

test little witch academia VR

Un graphisme qui laisse un peu à désirer ?

Le style artistique et les couleurs vives de Little Witch Academia VR ne laissent pas les regards indifférents, certes. Cependant, certains éléments du graphisme semblent tout de même être délaissés.

Tout d’abord, les zones de texte présentes dans le jeu incitent plus le joueur à les lire au lieu d’admirer le monde qui l’entoure.

Mais ce qui est le plus déroutant, c’est la bande inspirée de la route arc-en-ciel qui vous guide à travers les pistes des différentes courses. Il est vrai qu’elle peut aider à éviter le vertige pour certaines personnes, mais au final, elle a tendance à abîmer le graphisme du jeu.

Little Witch Academia VR : un jeu qui a encore de l’avenir devant lui

Little Witch Academia : VR Broom Racing est un jeu plutôt simple si l’on parle du pilotage de son fameux balai magique. Néanmoins, ses mécanismes fonctionnent à merveille, et la course est étonnamment douce, et ce, même si vous optez pour les balais les plus rapides.

Vu l’état actuel du jeu, jouer en mode solo durant quelques heures n’est pas du tout de refus. Il y a réellement plein de choses à découvrir et plusieurs paysages époustouflants à admirer.

Malheureusement, l’absence de mode de jeu rapide et le mode multijoueur grisé constituent encore de véritables manques à gagner. En tout cas, le jeu a encore de l’avenir devant lui.

Points positifs

  • Fun et simple à prendre en main
  • L’univers de l’œuvre originale bien retranscrite
  • Les doublages japonais

Points négatifs

  • Pas encore de mode multijoueur
  • Encombrement de textes et d’éléments perturbateurs

Gameplay - 7
Immersion VR - 7.5
Graphismes - 7.5
Audio - 7

7.3

Gameplay : Un gameplay simple et très rapide à prendre en main. Peut paraître un peu trop simpliste.

Immersion VR : Des courses vraiment amusantes et bien faites dans un univers enchanteur.

Graphismes : La direction artistique colorée est très fidèle à l'œuvre de Yoh Yoshinari. Quelques éléments perturbateurs encombrent l'écran.

Audio : Des musiques dynamiques et les doubleurs originaux de la série en japonais ou en anglais. Pas de français malheureusement.

User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *