in , , ,

Test Fly To Kuma Maker : Le Mario Maker de la réalité virtuelle

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Entre plateforme et réflexion, Fly To Kuma Maker est un jeu tout mignon qui vous fera réfléchir comme jamais vous l’avez fait avec un casque de réalité virtuelle. On vous emmène dans ce monde peuplé d’ours en peluche, vêtus de costumes.

Nous tenons à préciser que nous avons testé Fly To Kuma Maker sur HTC Vive, sachant que le jeu est aussi disponible sur l’Oculus Rift.

Durée de vie : 10-20 heures
Joueurs : 1 joueur (Online)
Date : 12 septembre 2016
Développeur : COLOPL, Inc.
Genre : Plateforme-Réflexion
Plateformes : HTC Vive – Oculus Rift

Table des matières

Scénario

Dans Fly To Kuma, vous incarnez un groupe de 4 extra-terrestres ressemblants à des ours humanoïdes (Kuma voulant dire Ours en japonais), qui souhaite retourner dans leur planète. Cependant, revenir dans leur planète de base va prendre un certain temps, et ils devront passer par plusieurs étapes qui sont symbolisées par des planètes, chacune de ces planètes auront un thème particulier basé sur un élément en particulier (feu, air, eau).

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Le mode scénario se divise en cinq mondes qui sont composés chacun d’un certain nombre de niveaux à finir pour passer au prochain monde. Ce mode scénario est bien équilibré en étant ni trop court, ni trop long. La difficulté des niveaux augmentera au fur et à mesure de votre progression dans le jeu. Nul doute que ce mode vous offrira un challenge certain, tout en restant une belle introduction pour la suite.

Jouabilité

Le principe du jeu est simple, les ours sortent de leurs vaisseaux (par groupe de quatre), et lorsque vous le déciderez (en appuyant sur un bouton), les ours se déplaceront. Ils ne peuvent se déplacer qu’en ligne droite, et votre objectif est de leur faire atteindre le point d’arrivée. Pour compléter la mission, vous devez en faire arriver au moins un. Dans le cas contraire, vous perdrez et vous devrez recommencer.

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Bien entendu, il vous faudra à un moment, les faire déplacer sur les côtés. Pour cela, il vous faudra utiliser les plateformes disponibles dans chaque niveau pour les faire partir dans la direction voulue. Mais plusieurs difficultés se présenteront à vous, entre le vide, les pièges brûlants, électriques, venteux, ou les missiles. Votre réflexion sera donc votre meilleure arme pour contrer ces pièges.

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Ne sous-estimez pas l’apport de la caméra, car vous en aurez bien besoin, pour comprendre certains niveaux. Fly To Kuma vous offre la possibilité de tourner à 360 degrés, et de monter de haut en bas pour changer votre perspective, et ainsi mieux agir en conséquence. Malheureusement, les mouvements de la caméra sont trop brusques et donnent vite la nausée. Passer trente minutes à changer la caméra sera la meilleure façon de vous empêcher de manger ensuite.

Contrairement à la gestion de la caméra, le tutoriel est très bien géré de la part de Colopl, il est clair et précis. On comprend vite le fonctionnement du jeu, et les premiers niveaux nous mettent rapidement dans le bain. Les niveaux s’enchaînent ensuite plus ou moins rapidement selon le niveau qui deviendra de plus en plus difficile, au fur et à mesure que vous avancerez dans le jeu.

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Fly To Kuma Maker possède aussi un deuxième mode de jeu qui est le mode création. Dans ce mode, vous pourrez créer votre propre niveau avec vos plateformes, et vos pièges. Une fois votre niveau crée, il pourra être sauvegardé, et envoyé sur le net pour que l’ensemble de la communauté puisse y jouer.

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Ce qui vous offre aussi la possibilité de jouer aux niveaux crées par les autres joueurs, une fois le niveau d’une personne terminé, vous aurez la possibilité de le « liker ». Ce like s’ajoute au compteur de like de votre niveau, qui peut ensuite devenir le niveau le plus apprécié de la communauté au sein du classement. Ce mode de fonctionnement est similaire à Little Big Planet, ou encore plus récemment Super Mario Maker.

Graphismes

Graphiquement, Fly To Kuma est agréable à voir mais il n’est pas non plus extraordinaire. Les personnages et les niveaux sont bien réalisés, les fonds sont beaux, mais ne vous attendez pas à un niveau graphique comparable à EVE Valkyrie ou Project Cars.

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Fly To Kuma assure l’essentiel, et les développeurs de Colopl ont préféré mettre en avant le gameplay plutôt que les graphismes.  

Bande-Son

La bande-son est vraiment minimaliste, de petites musiques accompagneront votre progression. Mais on aurait bien voulu, d’autres thèmes musicaux car la soundtrack est vraiment trop légère. De plus, on a l’impression que la bande-son ne colle pas vraiment au jeu. Et c’est bien dommage.

Durée de Vie

Entre le scénario qui compte une soixantaine de niveaux, la construction de niveaux, et les niveaux faits par la communauté qui est bien présente. Fly To Kuma Maker vous offrira plusieurs dizaines d’heures sans aucun problème.

Test-Fly To Kuma Maker-HTC Vive-Oculus Rift

Vous pourrez aussi tenter le challenge des 4 étoiles dans tous les niveaux (cela risque de vous prendre beaucoup de temps). Entre construction et jeu, Fly To Kuma Maker est un bac à sable sans fin qui est le bienvenu en réalité virtuelle. Et pour seulement 15 euros, le prix en vaut largement la chandelle.

Confort Visuel

Un des points noirs du jeu car malgré le temps passé sur le jeu, vous aurez du mal à rester du temps sur Fly To Kuma, entre les déplacements de caméras trop brusques (que vous contrôlez heureusement), et les temps de réflexion, le tout en réalité virtuelle. Tous ces petits détails font que vous pourrez avoir des nausées après seulement 45 minutes de jeu.

Et l’habitude de jouer à ce jeu n’arrangera malheureusement pas le motion-sickness.

Conclusion de Fly To Kuma Maker

Pour seulement 15 euros, les amateurs de plateformes et de réflexion auront leur Graal, un jeu addictif et amusant avec de belles mécaniques de jeu et plusieurs modes de jeu. Si vous êtes axé réflexion et partage, alors la création de niveaux et le classement des niveaux les plus aimés seront votre objectif. Mais si vous préférez l’action, alors vous serez libre de tester la créativité des joueurs du monde.

Dommage que la gestion de la caméra soit mauvaise et que les musiques ne soient pas plus nombreuses, car le jeu offre vraiment un vent de fraîcheur au sein des jeux en réalité virtuelle. Le jeu n’est disponible qu’en anglais, mais le jeu reste facilement compréhensible par tous. Donc allez-y, on vous le conseille.

Points Positifs

  • Bonne durée de vie
  • Gameplay amusant et facile à comprendre
  • Mode online intéressant et actif
  • Difficulté progressive et bien dosée
  • Seulement 15 euros

Points Négatifs

  • Gestion de la caméra à la limite du supportable
  • Bande-Son vraiment trop pauvre et pas adaptée

Scénario - 7
Jouabilité - 9
Graphismes - 5
Bande-Son - 2
Durée de Vie - 10
Confort Visuel - 2

5.8

Fly To Kuma Maker est un très bon jeu de plateforme-réflexion basé dans un univers spécial mais plaisant à suivre. Le jeu offre une bonne durée de vie, avec un bon gameplay. Malgré des problèmes de musiques et de caméra. Il vaut le coup d’œil.

Scénario: Fly To Kuma Maker n'a pas de mode histoire à proprement parler mais une campagne composée de plusieurs niveaux. Le challenge de ce mode y est intéressant, et la difficulté bien dosée.


Jouabilité : Le gameplay est facile à comprendre, bien expliqué et amusant à utiliser. L'utilisation de la caméra y est intéressante mais gâchée par des soucis de motion-sickness.


Graphismes : Graphiquement moyen, le jeu ne rentrera pas dans les légendes graphiques. Colopl ayant choisi s'axer sur le gameplay pur.


Bande-son : : Le gros point noir du jeu, possédant trop peu de musique, on se sent un peu seul lors de l'exploration du niveau. De plus, le choix du peu de musique qui existe est mauvais. Regrettable.


Durée de vie : Très bonne durée de vie qui est dû aux différents modes de jeu présent. Entre le solo, le mode online, la construction ou l'exploration de niveaux. Vous aurez de quoi faire.

Confort visuel : L'utilisation de la caméra est obligatoire dans ce jeu pour avancer, et malheureusement son utilisation finira par vous rendre malade.


User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.