STRIDE Quest
in

Stride est un clone de Mirror’s Edge en VR

Stride, par le studio Joy Wave, entend proposer une nouvelle expérience de parkour en réalité virtuelle. Ce clone de Mirror’s Edge est prévu pour sortir cet été.

La discipline du parkour a son représentant sur les ordinateurs avec Mirror’s’ Edge. La réalité virtuelle accueillera bientôt son sosie avec Stride. Et la comparaison ne s’arrête pas là. Or, un premier aperçu du prochain titre VR met un accent sur les similitudes entre ces deux jeux. En effet, que ce soit au niveau du design général, du ton bleu-gris avec ses touches orange ou de l’approche du gameplay avec des phases de combats armées ou à mains nues, Stride s’inspire beaucoup de son aînée. DICE et Electronic Arts ne semblent cependant rien à voir avec ce projet.

Le parkour est un genre peu représenté en réalité virtuelle. Peut-être parce qu’une discipline se basant autant sur le mouvement est difficile à reproduire. D’autant plus pour quelqu’un qui ne peut pas imiter ces déplacements. Et pour le coup, l’effet de mal des transports pourrait être malheureusement particulièrement prononcé ici. Sur la page officielle du jeu sur Steam, l’équipe de développeurs du studio Joy Wave assure que ce ne sera pas le cas.

Stride propose du parkour dans une ville en quarantaine

On l’espère, car l’expérience que Stride compte proposer a l’air grisante. Les sensations de vertige en VR sont bien réelles. Ainsi, sauter d’un immeuble à un autre, se rattraper au dernier moment, escalader des gouttières, tout cela doit provoquer une sensation de liberté incomparable.

Stride met en scène un héros dans une ville en quarantaine après un incident survenu 15 ans plus tôt. Des gangs rivaux mènent une guerre qui fait rage pour contrôler les maigres ressources à disposition, et ils ont envahi les toits des immeubles. Pour aider le reste de la population prise entre les feux, quelqu’un doit se lever pour mettre un terme à cette tyrannie. Le jeu est attendu sur Steam pour cet été et sera compatible avec les casques PC VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *