Accueil / Applications et logiciels / Réalité augmentée / La streameuse sexy était une femme de 60 ans déguisée via un filtre AR

La streameuse sexy était une femme de 60 ans déguisée via un filtre AR

streameuse chinoise filtre réalité augmentée

Une jeune et jolie streameuse chinoise, âgée d’une vingtaine d’années en apparence, utilisait en fait un filtre en réalité augmentée pour modifier son visage et cacher son âge réel de 58 ans. À cause d’un bug, son masque est soudainement tombé en plein streaming live…

Drôle de surprise pour les fans de Qiaobiluo Dianxia, alias ” Sa Majesté Qiaobiluo ” sur les réseaux sociaux. Cette jeune et séduisante streameuse chinoise, qui cumulait plus de 130 000 followers sur la plateforme de streaming DouYu, cachait un lourd secret…

Alors que les photos et les clips vidéos qu’elle postait sur la plateforme présentaient une femme âgée d’une vingtaine d’années, ce n’était pas ” tout à fait ” son âge réel… ses abonnés ont eu l’occasion de s’en rendre compte la semaine passée pendant un live-stream avec une autre vlogger nommée Qingzi.

Comme à l’accoutumée durant ses séances de streaming en direct, la jeune femme avait masqué son visage à l’aide d’un filtre en réalité augmentée. Qiaobiluo refusait catégoriquement de se démasquer à moins de recevoir un total de dons de 100 000 yuans (13 000 euros).

Les fans de la belle et mystérieuse streameuse ont alors commencé à se cotiser pour lui verser la somme exigée, espérant découvrir son charmant faciès à la lumière du jour. Par chance, un bug de la plateforme DouYu a soudainement fait disparaitre son filtre. Toutefois, c’est le visage d’une femme âgée de 58 ans que les spectateurs ont eu la surprise de voir surgir.

Sa Majesté Qiaobiluo ne s’est pas directement rendue compte que son filtre s’était estompé. De son côté, son interlocutrice Qingzi n’a pas vraiment compris ce qui était en train de se passer et leur conversation a continué avec une pointe de malaise dans l’atmosphère. C’est en lisant les réactions des followers stupéfaits que la streameuse a réalisé que son masque était tombé.

Les filtres en réalité augmentée : un degré de plus dans l’ère du superficiel ?

L’incident est si incongru qu’il est passé dans les journaux télévisés chinois. Une partie des fans ont accusé la Qiaobiluo de leur avoir menti, mais la plupart d’entre eux ont passé l’éponge et ont estimé que l’utilisation d’un filtre de beauté sur ses photos n’était pas si différente d’une bonne couche de maquillage.

Finalement, tout s’est bien terminé pour Sa Majesté Qiaobiluo. Malgré cette révélation inattendue, l’exposition médiatique dont elle a profité lui a permis d’attirer plus de 500 000 followers et de devenir la streameuse la plus recherchée sur DouYu. Ses fans l’appellent désormais ” mamie “, mais elle continue le streaming et annonce son intention de devenir rappeuse…

Cependant, cette insolite anecdote met aussi en lumière le côté sombre des filtres en réalité augmentée proposés par les plateformes tels que Snapchat et Instagram. Selon Global News, de nombreux adolescents développent peu à peu une dépendance à ces filtres et ne peuvent plus supporter de voir leurs selfies sans les retoucher pour s’embellir.

Pire encore, de nombreux chirurgiens esthétiques reçoivent désormais la visite de personnes souhaitant ressembler à ce qu’elles deviennent grâce à la réalité augmentée. Selon le Dr Tijion Esho, basé à Londres, les patients n’apportent plus de photos de stars qu’ils trouvent séduisantes, mais des selfies d’eux-mêmes altérés via Snapchat

streameuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *