in

Roto, pivoter dans la réalité virtuelle

La plateforme rotative Roto promet une immersion plus incroyable que jamais en permettant à l’utilisateur de se déplacer dans la réalité virtuelle dans le plus grand confort.

Si la réalité virtuelle commence à se faire une place dans la vie des amateurs de jeux vidéo, certains inconvénients n’ont pas encore été éliminés. La plupart du temps, les joueurs abordent les jeux de réalité virtuelle de la même manière que les jeux classiques et regardent l’univers virtuel qu’ils ont sous les yeux sans se retourner pour voir ce qui se passe derrière eux.

Cela s’explique facilement : se retourner sans cesse, c’est fatigant. Les utilisateurs préfèrent donc employer leur manette pour faire pivoter le monde autour d’eux plutôt que de se retourner. Le problème, c’est qu’en faisant cela, l’oreille interne ne bouge pas et l’utilisateur a alors de grandes chances de se sentir nauséeux.

Roto VR

Conscient de ces désagréments, Elliot Myers, concepteur de périphériques de jeu, a cofondé Roto VR. Cette entreprise londonienne a développé une plateforme motorisée dont le but est de révolutionner les expériences de réalité virtuelle.

Socle roto

Le fonctionnement est simple. L’utilisateur place sa chaise de bureau sur le socle rotatif et celle-ci peut alors pivoter à 360 degrés, à une vitesse maximale de 35 rotations par minute. Afin de garantir le confort de l’utilisateur, les créateurs de Roto ont intégré des pédales de contrôle à la plateforme. Ainsi, au lieu de devoir faire pivoter son siège par la force de son corps, l’utilisateur peut tourner à droite ou à gauche par une simple pression du pied.

Grâce à Roto, l’utilisateur ne se fatigue pas et il ne se sent pas nauséeux puisque ce n’est pas l’environnement virtuel qui tourne autour de l’utilisateur mais bien l’utilisateur qui se déplace dans l’environnement virtuel.

roto test

Quid des câbles ?

Ce système semble idéal pour les expériences qui requièrent l’emploi de casques de réalité virtuelle sans fil. Mais qu’en est-il des casques qui sont reliés à un ordinateur par des câbles ? Roto VR a la solution. En effet, la plateforme est équipée de prises permettant de brancher les fils. De plus, la société a prévu un dispositif de rotation des câbles qui permet à l’utilisateur de tourner en rond indéfiniment sans s’emmêler dans les fils.

Grande compatibilité

Afin de cibler un marché aussi large que possible, Roto devrait être compatible avec la plupart des casques : l’Oculus Rift de Facebook, le Vive d’HTC, le Google Cardboard… Néanmoins, si à l’avenir des fabricants de casques de réalité virtuelle décident de pas employer un système de connexion USB ou HDMI, il sera nécessaire d’adapter les prises, ce qui aura un coût non négligeable.

Roto, c’est pour quand ?

Si Roto VR tient ses promesses, la plateforme devrait être livrée dès novembre 2015. La version finale de Roto devrait mesurer 65 centimètres de diamètre et 10 centimètres de haut à peine. En plus du socle de base (199 £ soit environ 280 €), les clients pourront choisir des accessoires supplémentaires, comme une chaise intégrée à la plateforme (environ 300 € de plus), une table (220 €), ou encore un dispositif de rotation des câbles (140 €).

roto table

La panoplie est peut-être un peu chère mais le résultat est si prenant qu’il ne fait aucun doute que les mordus de technologie se laisseront tenter !

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.