in

Nreal vs Unreal : le procès entamé par Epic Games

Procès opposant Nreal et Unreal

En tant que concurrentes dans le même domaine, Epic Games accuse Nreal d’avoir copié son nom de leur propre marque Unreal.

Le fabricant de lunettes de réalité augmentée Nreal aurait copié le nom de la marque déposée Unreal. La ressemblance entre les deux désignations n’est sûrement pas une coïncidence selon les développeurs d’Epic Games.

Epic Games poursuit Nreal pour avoir copié Unreal

Epic Games a entamé une poursuite judiciaire contre le fabricant d’équipements AR, Nreal sous prétexte d’avoir copié la marque Unreal. En effet, ces deux noms sont très similaires, à la fois au niveau de l’apparence et de la prononciation. Selon eux, cette ressemblance n’est pas le fruit du hasard. Étant donné que les deux marques sont concurrentes dans le même domaine, il est impossible d’envisager leur coexistence. En d’autres termes, cela pourrait créer une confusion auprès des consommateurs.

La désignation Unreal est associée à une dizaine de produits et de services dont des logiciels, des jeux vidéo, des espaces et plateformes virtuels, etc. De son côté, la marque concurrente a lancé les lunettes de réalité mixte Nreal Light l’année dernière en Corée du Sud. Et prochainement, elle prévoit de les mettre sur le marché américain.

Certes, Unreal n’a pas encore développé des dispositifs AR/VR, contrairement à Nreal, mais son intérêt pour le secteur est évident.

Le procès

Avant d’en arriver au procès, des discussions ont eu lieu entre les deux marques. Malheureusement, elles ne sont pas parvenues à trouver un terrain d’entente, car les deux parties sont bien décidées à défendre leurs noms.

Cela fait déjà plusieurs années que Unreal revendique l’exclusivité sur le nom, par rapport à Nreal. Mais ce fut sûrement la décision de cette dernière à intégrer le marché américain qui a conduit au procès. Ainsi, Epic s’attend à ce que Nreal modifie le nom de la marque, et réclame des dommages-intérêts.

Néanmoins, d’après le porte-parole de l’accusée, cette poursuite judiciaire serait infondée. Nreal s’attribue une réputation qui serait le fruit de l’innovation et de ses performances en termes de réalité augmentée. Pour appuyer son argument, le porte-parole évoque les développeurs et les consommateurs asiatiques et européens qui la considèrent comme une start-up révolutionnaire.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que Nreal et Unreal se trouvent mêlé à un procès. En effet, Nreal a déjà fait l’objet d’une poursuite pour vol de secrets industriels, bien que la plainte avait été rejetée. D’autre part, Unreal a également entamé un procès contre Apple au début du mois de mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *