in

Quelles sont les performances du DJI Mavic 3 ?

DJI fait une grande progression avec le lancement du Mavic 3, sa troisième série de drones. Cette nouvelle gamme bénéficie de spécifications techniques étonnantes pour les passionnés de vidéo par drones et les professionnels de la diffusion.

Le dernier drone de DJI, le Mavic 3 fait suite à une paire de modèles de 2018, le Mavic 2 Zoom et le Mavic 2 Pro. Ce nouveau quadcoptère combine les fonctions de ces deux modèles et est doté d’une technologie ambitieuse. Le tout forme un outil prometteur pour la réalisation de films. Découvrez les principales améliorations dont bénéficie cette série phare de DJI.

DJI Mavic 3 : présentation des modèles

DJI met sur le marché trois versions du Mavic 3 répondant aux besoins spécifiques de pilotes de drones professionnels, des photographes et surtout les vidéastes. Le standard et le Fly More Combo utilisent le même appareil et offrent la même expérience de vol et les mêmes capacités vidéo.

Le modèle Standard

L’édition standard à 2099 euros comprend : le drone ; une housse de protection ; une télécommande et des câbles pour brancher le smartphone. En outre, elle inclut une batterie de vol, deux hélices supplémentaires et un chargeur. Elle profite de 8 Go de stockage embarqué, d’un emplacement microSD pour étendre le stockage, et d’un port USB-C pour les transferts filaires.

Le modèle Combo

Le Combo Fly More de 2799 euros ajoute deux batteries supplémentaires, un chargeur à trois batteries, un jeu de filtres à densité neutre et deux jeux complets d’hélices supplémentaires. Il est livré dans une housse de transport, qui peut se transformer en sac à main ou en sac à dos.

Le modèle Cine

Le Cine Premium Combo coûte beaucoup plus cher à environ 4799 euros. Il apporte quelques modifications à l’expérience de vol et aux capacités vidéo. Il dispose des mêmes accessoires que le pack Fly More, y compris le sac. La télécommande standard fait place à la télécommande DJI RC Pro. Ce modèle dispose d’un écran intégré, ce qui signifie que le recours à un appareil mobile n’est pas nécessaire.

Plus important encore, l’appareil Mavic 3 Cine intègre un disque dur SSD de 1 To, contre 8 Go pour le drone standard. Il prend également en charge une compression vidéo de meilleure qualité, en encodant les séquences à l’aide du codec Apple ProRes 422 HQ. Grâce à cette caractéristique, la qualité d’image est améliorée, ce qui rend le drone professionnel DJI mavic 3 idéal pour les tournages.

Caractéristiques techniques

  • Poids total : 895g/899g
  • Temps de vol : 46 minutes
  • Caméra : CMOS 4/3, CMOS 12MP 1/2 »
  • Téléobjectif : 162 mm, F4.4 avec zoom numérique jusqu’à 28X
  • Résolution : 5.1K/50 fps
  • Enregistrement : H.264 et H.265 à 200 et 140 Mbps respectivement
  • Transmission d’images : OcuSync 3.0 (O3)
  • Évitement d’obstacles : omnidirectionnel

DJI Mavic 3 : conception

Design classique

L’aspect général du Mavic 3 n’est pas très différent de celui de ses prédécesseurs. En fait, ses rotors se situent sur ses quatre bras repliables, la batterie se loge à l’arrière et la caméra est montée sur un cardan à trois axes. La qualité de construction est solide et rassurante, comme on peut s’ attendre de la part de DJI.

Cette fois, ce modèle jouit d’une couleur un peu plus foncée, et la caméra est nettement plus volumineuse. Mais il n’y a rien de vraiment surprenant, à l’exception peut-être de la housse de protection qui recouvre les pales du rotor, la caméra et les capteurs d’obstacles lorsque le drone est replié pour être rangé.

Télécommande incluse

La boîte contient également la télécommande DJI RC-N1, sur laquelle fixe le smartphone pour piloter le drone. Elle est fournie avec des adaptateurs pour les périphériques Lightning, micro USB et USB-C, des sticks amovibles (ainsi qu’un emplacement pour les ranger) et quelques commandes physiques.

La télécommande a été emballée avec certains anciens drones DJI, et elle a un design intéressant. La qualité de construction se révèle assez solide tandis que le support du téléphone est sécurisé et les commandes sont bien positionnées. Elle est dotée d’une batterie rechargeable intégrée d’une autonomie de six heures et peut être utilisée comme chargeur portable pour tout appareil mobile connecté.

Poids relativement léger

Avec un poids au décollage de 895 g (899 g pour la version Cine), le Mavic 3 reste étonnamment léger compte tenu de ses spécifications et de son autonomie. Tout comme les précédents Mavic, il s’agit d’une centrale électrique hautement portable, même si elle n’est évidemment pas aussi légère ou compacte que les gammes Air et Mini de DJI, moins chères.

Pour le pack Fly More Combo, il comprend :

  • trois batteries
  • un concentrateur de charge capable de les accueillir toutes en même temps
  • et un jeu de quatre filtres ND et un sac de transport convertible.

Le sac est excellent. Il offre de l’espace pour tout ce qui précède et plus encore, et garde tout bien protégé. Il peut être converti en sac à dos, en sac en bandoulière ou en sac de style mallette, et il semble être fait pour durer.

DJI Mavic 3 : vol et application

Excellente autonomie de la batterie

En ce qui concerne le vol, la principale amélioration concerne l’autonomie de la batterie. En effet, la batterie du Mavic 3 fait preuve d’une plus grande puissance grâce à sa capacité de 5 000 mAh. Cette caractéristique, associée à quelques modifications aérodynamiques, lui confère une augmentation de 50 % de l’autonomie. Cela représente une avancée considérable qui se révèle être un avantage très pratique.

Le chargeur de 65 watts, désormais alimenté par l’USB-C, peut recharger une batterie en une heure et 50 minutes environ. Les temps de vol varient en fonction des conditions environnementales. Notamment de la trajectoire et de la vitesse de vol, ainsi que des images fixes ou de l’enregistrement vidéo. Selon ces circonstances, une batterie entièrement chargée assure environ 46 minutes de vol.

Réactif et stable en l’air

En vol, le Mavic 3 ressemble beaucoup aux autres quadcoptères pliables de DJI. Il réagit bien aux commandes, reste stable dans les airs même en cas de vent et se déplace avec beaucoup de dynamisme lorsqu’il est en mode Sport.

Il propose trois modes de vol :

  • Cine, un mode de vol lent pour capturer des séquences fluides,
  • Normal et Sport, le réglage le plus rapide.

Dans ses autres modes de vol, Ciné et Normal, il est plus calme et sûr.

Évitement des obstacles

Le Mavic 3 bénéficie de huit capteurs au total, deux vers l’avant, deux vers l’arrière, deux vers le haut et deux vers le bas. Les capteurs avant et arrière sont orientés vers l’extérieur, il n’y a donc pas besoin de caméras dédiées à bâbord et à tribord. Le Mavic peut détecter les obstacles venant de n’importe quelle direction.

Une meilleure détection des obstacles est une bonne nouvelle pour les pilotes soucieux de leur sécurité. Le risque d’accident diminue et les capteurs plus sensibles améliorent la fonction de retour automatique au point d’origine.

Fonction RTH

Au décollage, il mémorise sa position initiale pour la fonction RTH (return to home). Cette fonctionnalité ramène le drone lorsque la batterie est faible. Grâce à cette fonction, le drone parvient mieux à cartographier l’environnement et utilise ces données pour planifier un chemin de retour. Il est fonctionnel en toutes circonstances, même en terrain difficile et à des distances de plusieurs kilomètres.

Le Mavic promet également de mieux naviguer de manière autonome dans des espaces complexes grâce au système avancé d’assistance au pilotage (APAS). Le système APAS 5 permet même de contourner les obstacles tout en maintenant la trajectoire générale du drone.

Le nouveau système de transmission O3+ semblait solide comme un roc, fournissant un flux vidéo en direct 1080p/60fps sur l’écran d’un smartphone, peu importe où le Mavic 3 volait.

DJI Mavic 3 : avantage de l’application DJI Fly

Le Mavic 3 fonctionne avec l’application Fly simplifiée de DJI et pas l’application Go 4 utilisée avec le Mavic 2 Pro. Les paramètres de l’appareil photo (obturateur, ISO, résolution vidéo…) sont ajustés sur l’écran de vol principal en bas à droite.

Le bouton d’enregistrement et divers paramètres vidéo/photo (QuickShot, Hyperlapse, etc.) se trouvent sur le côté droit. Pour les paramètres plus avancés tels que la sécurité, le contrôle, les caméras et la transmission, il faut se plonger dans le menu à trois points.

Une fois l’application activée et le smartphone connecté au contrôleur RC-N1, le drone est prêt à être mis en marche. Il joue un air jovial à trois notes au démarrage et se met en route plus rapidement.

DJI Mavic 3 : qualité vidéo et photo

Capteur CMOS 4/3 de 20 Mpx

Son système de caméra a été l’une des principales caractéristiques pour lesquelles le Mavic 3 a été salué par la presse. L’appareil photo principal a été pensé en collaboration avec Hasselblad. Le DJI Mavic 3 est équipé d’un capteur CMOS 4/3 de 20 mégapixels. Il offre une plus grande capacité d’absorption de la lumière et de capture dynamique. En outre, il peut filmer 5.1K à 50 fps ou 4K4K à 60 fps, produisant des vidéos nettes et sous-échantillonnées.

Performance en basse lumière

Le capteur plus grand offre également de meilleures performances en basse lumière. Il permet d’obtenir plus de détails, une meilleure plage dynamique et un aspect plus cinématographique en général. En même temps, l’ouverture variable de f/2,8 à f/11 rend l’appareil plus flexible dans différentes conditions d’éclairage. Toutefois, pour réaliser de nombreuses prises de vue en plein soleil, il est recommandé de se procurer le kit de filtre à densité neutre.

Format d’encodage H.264/H.265

DJI a considérablement augmenté le débit de données H.264, qui passe de 100 Mbps à 200 Mbps, et a introduit la capture H.265 à 140 Mbps. Il s’agit d’une mise à jour importante. En effet, les séquences aériennes capturées par les drones peuvent présenter des détails qui rendent difficile la compression MP4 (long-GOP). Par conséquent, la qualité augmente dans la plupart des cas, et de façon notable pour les plans détaillés. Ce qui convient parfaitement aux YouTubers et aux utilisateurs industriels.

Profil colorimétrique d’Hasselblad

Par ailleurs, le Mavic 3 utilise le profil colorimétrique d’Hasselblad. Les détails sont très nets et les dégradés de couleurs très fluides, même dans des conditions crépusculaires délicates. Les vidéos peuvent être filmées en D-Log 10 bits pour corriger les couleurs et effectuer un étalonnage en post-production. La version Cine du drone permet également de filmer en Apple Pro-Res 422 HQ.

DJI Mavic 3 : zoom numérique 7-28X

Les principales nouveautés du Mavic 3 est le téléobjectif équivalent à 162 mm doté d’un capteur d’un demi-pouce. Le téléobjectif de 161 mm, 12 mégapixels f/4.4, offre un zoom 7X et des vidéos 4K jusqu’à 30 fps. Il peut être utilisé pour repérer des scènes et des sujets éloignés avant de les photographier avec l’appareil photo principal, ou pour les photographier de loin. En fait, il peut zoomer numériquement jusqu’à 28X.

Bien entendu, la caméra peut également prendre des photos, et celles-ci peuvent être prises au format RAW DNG en utilisant le module principal. Comme pour la vidéo, elles sont prises avec une très bonne qualité.

L’application offre un grand nombre d’options de contrôle manuel de l’appareil (y compris une ouverture réglable pour le module principal), et le filtre ND offre la possibilité de prendre des photos avec une grande ouverture par temps clair. Il n’est pas essentiel pour obtenir de bons clichés dans des conditions ensoleillées, mais il sera utile à tous ceux qui veulent garder le plus de contrôle possible sur le résultat.

DJI Mavic 3 : le meilleur drone pour les cinéastes et les photographes

La sortie de la série Mavic 3 est attendue depuis longtemps et elle tient ses promesses. Cette série est en passe de devenir le meilleur petit drone pour les cinéastes indépendants, les photographes amateurs et professionnels et les vidéastes à succès. Il repousse les limites des caméras pour drones en ajoutant un zoom de qualité smartphone pour le compléter.

L’évitement complet des obstacles, la fiabilité du positionnement par satellite, la fonctionnalité de retour à la maison plus intelligente et l’allongement de la durée de vol contribuent à faire du Mavic 3 un drone plus sûr à piloter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.