palmer luckey oculus rift 2 htc vive 2
in

Palmer Luckey : l’Oculus Rift 2 et le HTC VIVE 2 ne sortiront pas avant 2018

Selon Palmer Luckey, le fondateur d’Oculus qui a quitté l’entreprise en mars dernier, il n’y aura pas d’Oculus Rift 2 et de HTC Vive 2 avant 2018. Pour cause, il est plus judicieux pour les constructeurs d’attendre que la communauté d’utilisateurs se développe afin de vendre davantage d’applications, et donc d’attirer les développeurs.

Pour la première fois depuis son départ d’Oculus en mars dernier, Palmer Luckey s’est récemment exprimé dans le cadre d’une interview accordée au site japonais MoguraVR. Le fondateur de la firme s’est notamment exprimé concernant l’avenir de la VR. Même s’il n’est pas en mesure de prédire la stratégie de Facebook et d’Oculus, et encore moins celle de HTC, Luckey estime qu’il n’y aura pas de mise à jour matérielle majeure dans les 12 mois à venir sur le marché des casques VR haut de gamme.

Selon lui, jusqu’en mai 2018, l’évolution aura principalement lieu dans le domaine des applications et du contenu. Il est cependant possible que de nouvelles entreprises rejoignent HTC, Oculus et Sony sur ce segment, et que les trois principaux constructeurs dévoilent de nouveaux prototypes. Ce point de vue rejoint celui de Brendan Iribe, l’ancien CEO de la firme, désormais chef de la division PC, selon qui l’Oculus Rift 2 ne sortira pas avant 2019 au plus tôt. De même, le directeur régional chinois de HTC Vive, Alvin Wang Graylin, déclarait en janvier dernier que les casques de réalité virtuelle haut de gamme se renouvelleraient environ tous les trois ans, bien plus lentement que les smartphones par exemple.

Palmer Luckey et les leaders de l’industrie VR ne voient pas l’intérêt de lancer un nouveau casque sans fonctionnalité révolutionnaire

De nombreux utilisateurs de casques de réalité virtuelle attendent impatiemment la prochaine génération d’appareils. Pour cause, une simple augmentation des caractéristiques de base telles que la résolution, le poids ou le champ de vision permettrait d’améliorer fortement l’expérience. Toutefois, la raison pour laquelle les acteurs principaux du marché préfèrent prendre leur temps semble évidente.

Récemment, le Directeur Général de HTC Vive, Daniel O’Brien, a expliqué que la firme ne souhaitait pas lancer une nouvelle version du Vive avant de pouvoir proposer une évolution majeure. Sans innovation pertinente, permettant d’aider la communauté de développeurs à créer de nouvelles expériences, le lancement d’un nouveau produit semble superflu.

La communauté des utilisateurs de casques VR haut de gamme doit s’agrandir avant d’envisager une mise à jour matérielle

Effectivement, compte tenu de la conjoncture actuelle du marché, il semble préférable de faire le moins de mises à jour matérielles possible afin qu’une audience cohésive se développe. Si les constructeurs commencent à proposer de nouvelles versions chaque année, la communautés d’utilisateurs risque d’être encore plus fragmentée alors même que les ventes de casques sont en dessous des espérances. Sans fonctionnalité révolutionnaire, la commercialisation d’un Oculus Rift 2 ou d’un HTC Vive 2 semble relativement inutile.

Pour l’heure, la meilleure stratégie à adopter pour les constructeurs seraient de proposer les mêmes appareils à un prix réduit. En mars dernier, Oculus a fait le choix de réduire le prix du Rift et des contrôleurs Touche de 200 dollars. De son côté, HTC a créé une offre permettant de payer les 800 dollars du Vive sur une période plus longue, et propose des bundles regroupant un casque et un PC VR Ready. Le Taïwanais a également amélioré son casque en réduisant son poids et en modifiant les capteurs, et compte prochainement lancer de nouveaux accessoires comme un adaptateur sans fil et un casque audio 3D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *