in

Mojo Vision fait face à des difficultés qui impactent le développement de Mojo Lens

Mojo Vision fait face à des difficultés qui impactent le développement de Mojo Lens

Mojo Vision doit mettre fin au développement de sa lentille de contact Mojo Lens.

C’est en 2020 que la startup californienne, Mojo Vision, annonce la pour la première fois ses lentilles de contact baptisées Mojo Lens. Cet appareil de science-fiction a des particularités tout à fait impressionnantes. En effet, il embarque :

  • Un processeur ARM (Advanced RISC Machine)
  • Une radio sans fil
  • Une microbatterie
  • Un écran MicroLED
  • Un IMU (accéléromètre et gyroscope)

L’objectif était de fournir un affichage tête haute sans avoir besoin de lunettes.

Et en 2022, Mojo Vision a franchi une étape cruciale. En effet, son PDG, Drew Perkins, a été le premier à porter le dispositif dans les yeux. Cependant, la société indique ne plus pouvoir développer cette technologie. Elle a déclaré avoir « de grosses difficultés à lever des fonds ».

La startup souligne qu’elle n’a pas pu « trouver des financements privés supplémentaires », ce qui l’empêche de continuer à se concentrer sur le développement de ses lentilles. Elle a expliqué que « l’effondrement de l’économie mondiale, les marchés de capitaux extrêmement tendus et le potentiel de marché encore à prouver pour les produits de réalité augmentée » ont contribué à cette situation. Ce changement s’accompagne de la diminution de l’effectif de l’entreprise. En fait, Mojo Vision a licencié environ 75% de ses employés.

Mojo Vision se concentrera davantage sur l’écran MicroLed

Le PDG de l’entreprise a affirmé qu’il allait davantage se concentrer sur sa technologie MicroLED. D’après Drew Perkins, l’écran de Mojo Vision est le plus petit et le plus dense jamais conçu. Celui-ci présente une résolution impressionnante de 14 000 pixels par pouce.

L’écran MicroLED, parfois qualifiée de technologie d’avenir, est une véritable technologie d’affichage de nouvelle génération. Grâce à ses caractéristiques, il est très distinct de l’écran LCD et de l’OLED, qu’il surpasse largement. Ses rendus de couleur, sa durabilité, son taux de rafraichissement et son contraste sont nettement supérieurs à ceux-ci. Ce dispositif peut atteindre des densités de pixels plus élevées. Il est aussi marqué par une luminosité beaucoup plus élevée par rapport à l’OLED. Sans oublier le fait qu’il est moins énergivore.

Toutes les grandes entreprises d’électronique grand public la recherchent activement. Cependant, aucune n’a encore trouvé comment la créer en masse à un prix abordable.

« Micro-LED va impacter la totalité de l’industrie de l’affichage de 160 milliards de dollars. Et notre technologie unique nous met à l’avant-garde de cette perturbation », a avancé Drew Perkins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.