in , , ,

[Laval Virtual] Plus de conférences et de tables rondes pour continuer à élargir son public

Fort de dix-huit éditions ayant réunies des professionnels de la VR/AR du monde entier, Laval Virtual a cette année décidé d’élargir son public en augmentant son nombre de tables rondes. Grégory Maubon, vice-président de Ra’pro, association de promotion de la réalité augmentée et en charge des conférences professionnelles et tables rondes et Simon Richir, professeur aux Arts et Métiers ParisTech et directeur scientifique de Laval Virtual en charge des conférences, ont répondu aux questions de la rédaction.

Laval Virtual attente

Laval Virtual multiplie les tables rondes et conférences

Depuis sa première édition en 1999, Laval Virtual propose des tables rondes afin de permettre aux acteurs professionnels présents d’échanger sur des thèmes d’avenir explique Grégory Maubon. Cette année, Laval Virtual a décidé d’innover ! “Au lieu de choisir 5 thèmes, nous en avons choisi 10.” confie le vice-président de Ra’pro.

A l’origine, Laval Virtual était très industriel. Cette année, l’association a souhaité ouvrir les thématiques à des sujets un peu plus généraux. “Jusqu’à l’année dernière, nous fonctionnons avec une session par demi-journée. Beaucoup étaient dédiées à la “société civile”, laissant un peu les industriels de côté. Nous avons alors trouvé intéressante l’idée de faire deux séries de sessions différentes : d’un côté, une focalisation très industrielle, parce que c’est le cœur du salon, et de l’autre côté, une orientation futur proche explique Grégory Maubon, en charge des conférences professionnelles et tables rondes depuis plusieurs éditions déjà.

Laval Virtual table ronde

Les tables rondes de Laval Virtual : du networking en bonne intelligence

L’objectif des tables rondes est de favoriser le networking entre les gens présents sur le salon. Dans une session, on retrouvera des keynotes et une table ronde. Les keynotes ont une vision un peu plus prospectives : “soit elles font un état des lieux de ce qui a été fait, soit elles ont une vision plus futuriste. Les tables rondes sont, elles, orientées court-terme” décrit Grégory Maubon. Leur but ? Donner des idées aux spectateurs pour que les gens qui y assistent puissent aller sur le salon et discuter de projets avec les exposants. Sport, santé, éducation, transport, publicité, maintenance, divertissement, futur de l’industrie, tourisme, construction… Les tables rondes proposées cette année couvrent un large spectre d’application de la réalité virtuelle. Gageons qu’industriels et autres experts sauront y trouver leur bonheur.

Laval Virtual conférence sport sanrté industrie formation

Des conférences scientifiques qui attirent de grands pontes

Professeur aux Arts et Métiers ParisTech, Simon Richir est directeur scientifique de Laval Virtual. Depuis la première édition en 1999, qu’il organisait alors avec une quarantaine d’étudiants issus de l’Université d’Angers, il a su fixer des thèmes larges, comme la santé, l’industrie, les transports ou les nouveaux usages pour fédérer une kyrielle d’acteurs majeurs de la VR. Sont ainsi attendus cette année des professionnels tels le Dr. Jon Peddie, fondateur de Jon Peddie Research, le Pr. Masahiko Inami du Centre de Recherche en Sciences de pointe et Technologie de l’Université de Tokyo ou encore Alvaro Cassinelli.

Afin de choisir les thèmes qui seront abordés lors du salon, Simon Richir explique définir des thématiques assez larges. Il lance alors un appel à communication, non restrictif : chacun peut proposer une idée.

Laval Virtual table ronde conférence programme date thème
L’Homme augmenté, l’industrie du futur et les nouveaux usages, l’immersion mobile et la réalité augmentée, la formation et l’éducation, les arts et loisirs. Ces cinq grands thèmes ont été retenus pour la 19ème édition de Laval Virtual. “Pour le premier jour, nous avons invité des conférenciers internationaux. Les Etats-Unis seront ainsi par exemple représentés par Jon Peddie, un pionnier de la 3D. Nous avons également un panel d’industriels (Renault, Peugeot, Thalès, Airbus…)” s’enthousiasme le directeur scientifique de Laval Virtual.

Laval Virtual Seminar, un Davos de la VR en amont du salon

Laval virtual casque samsung VR

Si Simon Richir a décidé de mélanger industriels et scientifiques lors des conférences, c’est parce qu’ils auront déjà eu l’occasion d’échanger auparavant. En effet, le professeur nous confie réunir tous ces protagonistes, qu’il invite personnellement, dès le lundi pour le Laval Virtual Seminar. “Il s’agit d’une sorte de Davos de la réalité virtuelle permettant aux industriels et aux visionnaires de partager leurs idées.” explique-t-il. Durant une journée et demie, les personnes présentes vont confronter leur vision dans le but d’en définir une commune. “Nous organisons cela pour la seconde fois seulement. L’année passée, cela avait bien fonctionné. C’est aussi ce qui fait l’ADN de Laval Virtual : chaque année nous ré-inventons l’avenir ! conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.