Accueil / Ecosystème / [Laval Virtual] Laurent Chrétien, directeur général : “Une grosse partie de l’évangélisation VR a déjà été faite”

[Laval Virtual] Laurent Chrétien, directeur général : “Une grosse partie de l’évangélisation VR a déjà été faite”

Pour la 19ème année consécutive, la ville de Laval accueillera les Laval Virtual du 22 au 26 mars. Plus gros événement international dédié à la réalité virtuelle et augmentée, Laval Virtual propose aux professionnels du secteur, mais également au grand public, d’échanger et de découvrir les avancées technologiques réalisées dans la VR. Pour célébrer cette nouvelle édition, Laurent Chrétien, directeur général de l’association Laval Virtual a répondu aux questions de la rédaction.

Laval Virtual compétition étudiant projet

19 ans et pas une ride !

C’est en 1999 que Laval a accueilli la première édition de Laval Virtual. Leader européen de la technologie et de l’innovation, cet évènement a d’abord eu pour but de réunir en un même lieu divers acteurs venus du monde entier. Si à l’aube du XXIème siècle, la réalité virtuelle pouvait être perçue comme de la science fiction, l’accélération que le marché a connue ces dernières années témoigne d’un réel intérêt. Cultiver cet intérêt, c’est justement là la mission de l’association Laval Virtual. Laurent Chrétien, directeur général, explique que l’association a 3 buts principaux. “Il s’agit d’abord d’organiser des opérations évènementielles. Nous proposons différents formats,notamment grâce aux Laval Virtual Days organisé à Laval, Paris ou encore Berlin.” explique-t-il. “Nous avons dernièrement organisé une session privée avec des membres du gouvernements et représentants ministériels dont Axelle Lemaire” confie le directeur général.

Laval Virtual Laurent Chrétien French Tech VR professionnel investisseur startup B2b B2c

Laval Virtual : une mission d’évangélisation…

En effet, Laval Virtual s’évertue notamment à évangéliser les hauts-fonctionnaires. “Nous avons abordé différentes thématiques : défense, formation et éducation, sport, urbanisme, contenus VR grand public… “. Si Laurent Chrétien ne peut s’épancher sur le sujet, il souligne l’intérêt des fonctionnaires qu’il a rencontrés. “Nous avons senti une vraie appétence pour la réalité virtuelle et une vraie volonté de trouver des applications concrètes. Je peux même vous dire que des décisions ont déjà été prises !” s’enthousiasme-t-il.

Laval virtual conférence pitch

… qui passe d’abord par le B2B

Lorsqu’on lui demande son avis sur l’état actuel de la démocratisation de la VR, Laurent Chrétien est plus qu’optimiste. “Avec 19 ans d’existence, une grosse partie de l’évangélisation a été faite dans le domaine du B2B.”. En effet, comme le souligne Laurent, il y encore quelques années, “les technologies et compétences VR n’étaient disponibles qu’en B2B”. L’association mayennaise a depuis longtemps saisi l’importance du marché professionnel et industriel de la VR. Ainsi, depuis la première édition, les trois premiers jours de Laval Virtual sont dédiés aux acteurs professionnels.

Laval Virtual casque VR HTC

Un marché de la VR B2C encore balbutiant

Le marché de la VR B2B est confortablement installé et les prévisions de grands noms comme Digicapital qui l’estime à 120 milliards de dollars d’ici 2020 ne font que renforcer les certitudes des convaincus comme Laurent Chrétien. “Notre rôle est d’accompagner le marché en accélérant l’appropriation dans de nouveaux usages : sport, santé, marketing…” déclare-t-il. Face au scepticisme de ceux qui craignent pour la démocratisation de la VR, Laurent Chrétien reste de marbre. Si la VR n’a pas encore “décollée” auprès du grand public, c’est selon lui explicable simplement. Il considère tout d’abord que le marché B2C est “en phase d’ajustement”. “Les casques ne sont pas encore dans tous les foyers. Le contenu est également encore perfectible” poursuit-il. C’est d’ailleurs une des craintes qu’un acteur de la VR comme lui peut avoir : “la production de trop de contenu de mauvaise qualité nuit à l’adoption de masse” explique Laurent.

Laval Virtual HTC Vive casque VR expérience

Il semble alors tout à fait légitime qu’un acteur pionnier comme l’association Laval Virtual se donne pour mission d’accompagner la démocratisation de la VR. Dans cette optique, les derniers jours du salon sont ouvert au grand public, qui pourra découvrir la VR, approfondir ses connaissances et surtout échanger sur cette technologie.

Investissement VR en France : “l’écosystème est extrêmement vigilant”

Si la France est extrêmement bien placé quant à l’investissement européen dans la VR, il n’en reste pas moins que l’Hexagone accuse un franc retard par rapport à ses concurrents, notamment américains. Cela, Laurent Chrétien en est conscient. “Au regard de ce que peuvent faire les Etats-Unis et la Chine, on est loin du compte !” s’exclame-t-il. Le directeur général tient néanmoins à souligner l’émulation française autour de la VR, insistant sur la présence “de beaux projets”.

Laval Virtual Awards

Selon Laurent Chrétien, depuis quelques années, cette tendance à la frilosité financière des investisseurs est en train de s’inverser. Il impute en partie ce changement de situation à l’importance que prend la French Tech, “qui offre un potentiel de réinvestissement pour les entrepreneurs connaissant le succès”.

Le label French Tech, Laurent Chrétien le connait bien. L’association qu’il dirige en est le référent et coordonne le plan d’action du label en Mayenne. Grâce aux contacts ainsi noués, Laval Virtual sait désormais valoriser les startups françaises vis-à-vis de l’écosystème international. Cet engagement se traduit concrètement par des initiatives telles que le Forum d’investissement, crée il y a trois ans. L’association offre a une sélection d’une dizaine de startups l’opportunité de pitcher face à un parterre d’investisseurs, aussi bien venture, business angels ou représentants de fonds. Par ailleurs, 20 studios de productions auront l’occasion de présenter leurs projets devant un public similaire dans l’espace Place de marché.

Si jusqu’ici, Laval Virtual ne servait que d’intermédiaire à ces acteurs, l’association a cette année décidé de mettre en place un suivi de ces jeunes pousses, démontrant encore un peu plus son véritable engagement.

Fort du succès de ces initiatives, Laval Virtual a aussi crée son propre centre, le Laval Virtual Center. 3 000 mètres carrés seront, dès juillet prochain, mis à disposition des acteurs en quête d’accélération technologique. IoT, robotique, VR, intelligence artificielle… Autant de domaines que Laval Virtual promet de soutenir en déployant un ensemble de moyens mis à la disposition de ces porteurs de projets.

Chaque année, Laval Virtual réussit à fédérer une foultitude d’acteurs, français et étrangers, professionnels ou consommateurs curieux, autour de la technologie VR. Pour cette 19ème édition, ce ne sont pas moins de 17 000 personnes qui sont attendues ainsi que 240 exposants. L’événement phare se compose d’un espace d’exposition de plus de 6000 m².

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *