in ,

HTC s’associe à Inside Secure pour protéger son HTC Vive du piratage

HTC Vive Inside Secure Piratage

HTC s’est récemment associé à la startup Inside Secure pour prévenir le piratage et le téléchargement illégal de ses contenus pour HTC Vive.

Inside Secure HTC Partenariat Securite

L’industrie culturelle éprouve aujourd’hui, avec le développement et l’accessibilité croissants des nouvelles technologies, des difficultés à faire face au piratage. En effet, la plupart des films, des séries ou encore des jeux vidéo sortants sont, la plupart du temps accessibles via des plateformes de téléchargement illégales. Le chiffre d’affaires des entreprises liées à ces industries s’en trouve forcément diminué. Outre les questions éthiques, ce sont des questions financières qui préoccupent les producteurs. HTC semble également s’inquiéter de ce phénomène, somme toute devenu habituel. C’est pour cette raison que la firme taïwanaise s’est récemment associée à Inside Secure, entreprise française spécialisée dans la sécurité digitale.

Le marché de la réalité virtuelle connait depuis peu un essor phénoménal. HTC, avec son HTC Vive est au cœur de l’industrie si on prend en considération le fait que l’entreprise propose le casque le plus performant à ce jour. Il est donc logique, étant donné la variété relativement faible de ses contenus qu’elle cherche à maximiser ses gains en évitant le piratage. Inside Secure est expert dans la protection de contenu et propose différentes solutions de protection digitale. HTC a fait appel à ses services dans le but de limiter l’obtention illégale des contenus HTC Vive.

HTC Vive Securite Partenariat

UploadVR s’est entretenu avec le vice-président du Content Management d’Inside Secure, Cyrille Ngalle, en vue d’en savoir davantage sur ce partenariat. Ce dernier à révélé avoir développé, conjointement avec HTC, une solution encore différente de celles qu’elle proposait jusqu’ici. « Nous avons donc créé un système d’encryptage pour eux pour crypter leurs contenus sur leurs serveurs » dit-il lorsqu’on évoque cette collaboration. Il semblerait que le système mis en place soit basée sur la nature même de la réalité virtuelle. Il inclut un nombre de procédés supposés empêcher les pirates informatiques d’accéder et de partager les contenus HTC Vive.

Nous nous demandons alors comment HTC compte utiliser son système de sécurité. Ngalle ne connait pas la réponse car, si l’on en croit ses propos, ses clients gardent le plus souvent certaines informations confidentielles. Il y a fort à parier que le fabricant du HTC Vive destine cette solution à sa future interface, Viveport, équivalent de l’interface de son concurrent Oculus. Jusqu’ici, le contenu du HTC Vive n’étaient accessibles que par Steam. L’entreprise souhaite donc concurrencer Oculus et, de ce fait, bien marquer son univers de marque dans l’esprit des possesseurs de casques. Vous pourrez retrouver les spécificités et les nouveautés de cette nouvelle plateforme dans cet article.

Viveport Inside Secure HTC Vive

HTC n’est pas la seule entreprise spécialisée dans la réalité virtuelle qui pourrait avoir besoin de mettre en place un tel système de sécurité. Plus tôt cette année, Oculus avait déjà mis en place des mesures de sécurité pour répondre à un fléau qui s’était abattu sur ses exclusivités. En effet, certains pirates étaient parvenus à se procurer le contenu du Rift pour l’utiliser avec l’HTC Vive. L’industrie de la réalité virtuelle n’échappera pas à un phénomène pratiquement inévitable touchant toutes les productions culturelles. Les constructeurs et développeurs devront donc rivaliser d’ingéniosité pour contrer, dans la limite du possible, ce phénomène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.