Dites adieu au motion sickness en VR avec GingerVR

Si le motion sickness, aussi appelé cybersickness, a toujours été un frein à l’adoption de la VR par le grand public, le logiciel GingerVR est désormais là pour le combattre.

Au fil des ans, les inventeurs ont proposé des solutions parfois insolites à ce problème. Ainsi, on peut rappeler le bandeau Ototech. Le nouveau logiciel développé par des chercheurs de l’UTSA applique quant à lui des techniques bien connues combinées à quelques innovations technologiques. En plus de la VR, le logiciel fonctionne aussi pour éliminer la même gêne en AR.

Selon ses créateurs, GingerVR peut s’appliquer à toute application créée avec Unity. Il peut donc s’agir d’un jeu ou d’une application à visée professionnelle. Ce dernier point est particulièrement important. En effet, si Unity est le leader en termes de développement pour jeux AR et VR grand public, la plateforme courtise de plus en plus les entreprises. Comme les autres acteurs du secteur, Unity veut une part du marché prometteur de l’XR professionnel.

[bzkshopping keyword=”htc vive” count=”2″ template=”grid”]

GingerVR le logiciel pour rendre la VR mainstream

Ainsi, le site Techxplore nomme l’architecture, l’ingénierie et la construction comme des secteurs prometteurs pour cette technologie. Dans ces branches d’activités, une entreprise sur deux envisage de s’essayer à l’XR dans les deux prochaines années d’après une étude citée par le site. D’où l’intérêt d’une solution comme GingerVR contre le motion sickness. Entre autres, elle permettrait à des novices de plus facilement se familiariser avec ces outils sans qu’ils aient la nausée.

De fait, le nouveau logiciel pourrait servir en parallèle avec les solutions développées par OpenXR. Ce consortium formé par les ténors de l’industrie VR (Unity, Google ou encore Microsoft) vise à faciliter la compatibilité des applications AR/VR entre les plateformes. Mais OpenXR n’apporte aucune solution au problème flagrant du motion sickness.

En tout cas, les créateurs du logiciel GingerVR, qui est en open-source, travaillent encore sur un framework intégré et automatique.

Sources & crédits Source : https://techxplore.com/news/2020-06-open-source-software-aims-cybersickness-vr.html - Crédit :

2 Commentaires

  1. Mais c’est quoi ce logiciel miracle ? il fait quoi ??

  2. Mdr un article ou tu n apprends rien.nul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *