in ,

Gear VR accueille le film en réalité virtuelle MansLaughter

Gear VR accueille ManSlaughter poster

L’industrie du cinéma a toujours su évoluer avec son temps en incorporant les dernières technologies pour toujours plus d’immersion. On peut compter l’arrivée de la couleur, les écrans de plus en plus grands, la spatialisation du son et les lunettes 3D.

De la passivité à l’interactivité

Mais cette fois, contrairement aux autres progrès, il s’agit d’introduire de l’interaction entre le film et le spectateur, chose jamais vue auparavant. D’ailleurs, on peut noter que cela rapprocherait fortement le cinéma du jeu vidéo qui aujourd’hui se différencie par le côté interactif du joueur et le côté passif du spectateur.

Donc, la réalité virtuelle semble être la prochaine étape dans cette progression comme on a pu le voir avec Oculus Story Studio et leurs courts-métrages Lost et Henry.

Et maintenant, le film MansLaugther se rajoute à la liste de ces productions en réalité virtuelle. Il est écrit et dirigé par David Marlett, auteur du best selling Fortunate Son, en 2014. Créé avec l’aide de CineMersia, Edit VR et dsky, le film a été fait spécialement pour le Gear VR.

Chaque visionnage est différent

La particularité est que la manière de regarder l’histoire dépend de l’utilisateur. En effet, c’est dans la peau d’un tueur que le spectateur aura le choix d’assister à quatre scènes en même temps, en tournant la tête. Qu’il reste focaliser sur une scène ou plusieurs, l’histoire vécue sera inévitablement différente d’un spectateur à l’autre. C’est un des gros atouts de cette nouveauté à savoir chaque nouveau visionnage d’un film RV en 360° sera différent du précédent.

Marlette nous livre ses inspirations concernant le film:

« J’étais et je suis toujours en train de travailler pour obtenir un remake de THX 1138 comme un film VR. Au cours de ce processus, j’aspirais à filmer seulement la scène de torture comme étant un début de concept. Mais en raison d’une autorisation qui restait à valider, j’ai commencé…à être inspiré par l’idée de raconter une histoire en VR dans un espace en 360°. C’est tout autour de cette place d’une blancheur inquiétante que se joueraient les scènes pendant que vous serez en son centre à les regarder. »

MansLaughter n’a pas été filmé avec une caméra 360° mais avec quatre caméras RED Dragons donnant du 6K et 60FPS. Il sera disponible pour l’application Milk VR du casque de Samsung le 18 août ou plus tard cette semaine.

Arapaho

Mis à part cela, Marlett a déjà choisi son prochain projet intitulé Arapaho, un film entièrement en réalité virtuelle et réalisée avec une caméra 360°. Le budget attendu est de 2,5 millions de dollars et début 2017 pour la date de sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.