in

Un gant pour toucher la réalité virtuelle

Une équipe de l’université de Rice a développé le Hands Omni Glove, un gant visant à introduire le sens du toucher dans les expériences de réalité virtuelle.

Depuis quelques années, la réalité virtuelle est en plein essor. Le potentiel économique époustouflant de la réalité virtuelle (près de 380 millions en 2018 selon MarketsandMarkets) pousse les acteurs du monde des technologies à mettre les bouchées doubles pour développer de nouveaux produits. Les visionneuses et casques se multiplient, tout comme les jeux, applications et expériences virtuelles en tout genre. Dans la plupart des cas, les concepteurs mettent l’accent sur le visuel et, dans une moindre mesure, sur le rendu sonore (Google vient par exemple d’annoncer sa collaboration avec Thrive Audio). En revanche, du côté du tactile, les progrès sont plus lents.

Hands Omni Glove

C’est pour cette raison que l’invention d’une équipe d’étudiants de l’université de Rice, aux États-Unis, est particulièrement intrigante. Ces jeunes ingénieurs ont créé le Hands Omni Glove, un gant qui permet à son utilisateur de toucher, presser ou saisir des objets au cours d’une séance de réalité virtuelle.

Stimuler le bout des doigts

Hands omni boîte

La technologie employée n’a pas encore été dévoilée mais l’on sait d’ores et déjà que la sensation haptique provient de poches situées au bout de chaque doigt du gant. Elles se gonflent d’air pour donner l’impression à l’utilisateur qu’il touche un objet virtuel. Les doigts sont stimulés individuellement, à l’exception de l’auriculaire, qui reçoit les mêmes sensations que l’annulaire – il est assez rare, en effet, d’attraper quelque chose avec le petit doigt.

Discrétion et légèreté

Le gant est conçu pour être aussi discret que possible. Avec ses 350 grammes, il est suffisamment léger pour ne pas gêner l’utilisateur, même au bout d’un certain temps. L’essentiel du poids est réparti sur l’avant-bras, qui peut supporter une masse plus élevée que le dos de la main et les doigts. De plus, il fonctionne sans câble, afin de ne pas entraver les mouvements de celui qui le porte.

Hands omni main

Enfin, d’après les concepteurs, il sera assez simple pour les programmeurs d’insérer les protocoles du gant dans leurs jeux et projets.

Dans le peloton de tête ?

Le Hands Omni Glove est prometteur. Il a d’ailleurs remporté le prix du public lors d’une exposition de conception technique de l’université de Rice et jouit du soutien de Virtuix, une entreprise de technologie de Houston. Reste à savoir si l’équipe d’ingénieurs en herbe finalisera rapidement son produit et ne se fera pas coiffer au poteau les géants de la réalité virtuelle.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.