in ,

Game of Thrones : l’auteur croit que la VR va remplacer le cinéma en 2040

game of thrones vr

L’auteur de Game of Thrones, George R. R. Martin, a profité du lancement de la nouvelle série inspiré par son roman Nightflyers sur la chaîne SyFy pour donner son avis sur la VR. Selon lui, la réalité virtuelle actuelle est comparable à ce qu’était le théâtre avant Shakespeare ou le cinéma avant Star War.

La chaîne de télévision américaine s’apprête à diffuser, à partir du 2 décembre 2018, une nouvelle série. Intitulé  » Nightflyers « , le feuilleton est directement basé sur le roman éponyme de science-fiction et d’épouvante paru en 1980 et écrit par… George R. R. Martin, l’illustre auteur de la saga Game of Thrones.

Afin de promouvoir ce nouveau programme, SyFy a créé une trilogie de vidéos à 360 degrés écrites et réalisées par Jeff Buhler, le producteur exécutif de la série. Chacune de ces vidéos présente un personnage de la série ainsi que des éléments de son univers. L’occasion pour les spectateurs de se familiariser avec cette nouvelle fiction. Les vidéos sont réservées aux utilisateurs américains, mais vous pouvez utiliser un VPN pour y accéder et les visionner avec n’importe quel casque VR ou navigateur web.

Game of Thrones : pour George R. R. Martin, nous ne savons pas encore raconter d’histoires en VR

A l’occasion de ce lancement, George R. R. Martin a donné son avis sur la réalité virtuelle. Même s’il admet ne pas savoir si ces vidéos 360 aideront à promouvoir la série car il est âgé  » d’un million d’années « , il considère la VR comme une nouvelle forme d’art.

Cependant, l’écrivain à succès estime que cette technologie n’est pas encore mature et que nous n’avons pas encore trouvé comment l’utiliser pour raconter des histoires. Toutefois, d’ici 20 à 30 ans ou même avant, Martin pense que la VR pourrait remplacer la télévision et le cinéma comme une forme d’art totalement immersive permettant non pas d’être spectateur, mais de vivre une aventure.

Le public pourrait selon lui interagir avec le monde fictif, et même modifier le déroulement du scénario. Pour l’heure, toutefois, George R. R. Martin compare la réalité virtuelle actuelle à ce qu’était le théâtre avant Shakespeare. Comme il le rappelle, il existait des pièces avant Shakespeare, mais c’est le théâtre élisabéthain qui a permis au théâtre de prendre vie. De même, le cinéma a commencé avec des films très simples comme l’arrivée d’un train en gare avant qu’arrivent des blockbusters comme Star Wars. De la même façon, l’écrivain pense que le contenu VR vraiment intéressant aura besoin de temps pour émerger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.