in

Dôme de chaleur : Qu’est-ce que c’est et comment y faire face ?

Dôme de chaleur

Un dôme de chaleur se forme lorsqu’une zone de haute pression reste au-dessus de la même zone pendant des jours, voire des semaines. Celle-ci emprisonne de l’air très chaud en dessous – un peu comme un couvercle sur une casserole. Quels sont les dangers causés par un dôme de chaleur? Comment se préparer et survivre à cette épisode de chaleur excessive ?

Le terme « dôme de chaleur » est né il y a peu de temps. Il est apparu en été 2021, lors d’un événement météorologique important au Canada. A ce moment-là, la température approchait des 50%C. Lytton, un village de Colombie-Britannique a tout particulièrement été affecté par cette température extrême, jamais relevée dans ce pays. 90% de ce village a été rayé de la carte suite à un incendie monstre, provoqué par le dôme de chaleur.

Le Canada n’est pas le seul touché par ce phénomène. On a retrouvé un cas similaire en 2003 en Europe de l’Ouest et en 2019 dans le village de Vérargues (Hérault). Et récemment, le mois de mai dernier, la température a atteint un niveau exceptionnel, dépassant les 37%C dans l’Hexagone. De nombreux départements sont en situation de sécheresse.  A travers cet article, vous en saurez davantage sur ce qu’est réellement un dôme de chaleur, ce que le gouvernement peut faire pour limiter ce phénomène, et ce que vous pouvez faire pour y faire face.

Comprendre le phénomène du dôme de chaleur

Les « dômes de chaleur » sont de vastes zones de forte haute pression, sous lesquelles l’air se comprime et se réchauffe. Imaginez une piscine lorsque le chauffage est allumé. Les températures augmentent rapidement dans les zones entourant les jets de chauffage. Par ailleurs, le reste de la piscine prend plus de temps à se réchauffer.

Dôme de chaleur

Si l’on considère le Pacifique comme un très grand bassin, les températures du Pacifique occidental ont augmenté au cours des dernières décennies par rapport au Pacifique oriental. Cela crée un fort gradient de température, ou des différences de pression qui entraînent le vent, à travers tout l’océan en hiver.

Dans un processus connu sous le nom de convection, le gradient fait monter plus d’air chaud, chauffé par la surface de l’océan, au-dessus du Pacifique occidental et diminue la convection au-dessus du Pacifique central et oriental. Alors que les vents dominants déplacent l’air chaud vers l’est, les déplacements vers le nord du jet stream emprisonnent l’air et le déplacent vers la terre, où il coule, entraînant des vagues de chaleur.

Les vagues de chaleur, de plus en plus fréquentes

Depuis 1950, les vagues de chaleur ont augmenté en durée et en fréquence partout dans le monde, comme le montre une étude publiée en 2020. L’étude, réalisée par des scientifiques de l’UNSW Sydney et de l’UNSW Canberra, a révélé que la Méditerranée a connu une augmentation de 2,5 jours de canicule par décennie depuis 1950.

L’Amazonie en a connu 5 et demi supplémentaires au cours de la même période. Les pires augmentations mondiales ont eu lieu depuis 1999. Les vagues de chaleur augmentent le risque de sécheresses prolongées et d’incendies de forêt.

Les vagues de chaleur deviennent fréquentes

On compte aussi des conséquences économiques. En Australie, 6,2 milliards de dollars par an sont perdus en raison des vagues de chaleur. En Europe, 75 % de la population vit dans des zones urbaines. Ainsi, l’atténuation des vagues de chaleur est une préoccupation urgente.

Des experts médicaux conviennent que certains segments de la population s’exposent à de graves problèmes de santé dus à ce type de chaleur accablante. « Les personnes âgées sont les plus à risque, ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques… », a déclaré le Dr Scott Lear, professeur de sciences de la santé à l’Université Simon Fraser à Burnaby, en Colombie-Britannique. Ces maladies chroniques peuvent inclure les maladies cardiaques, les maladies respiratoires et le diabète.

Les vagues de chaleur sont-elles dangereuses pour l’homme ?

Tant que le corps produit de la sueur, celui-ci pourra rester frais même sous des températures élevées. Mais il y a une limite à cela. Cette limite est appelée la température du bulbe humide, au-delà de laquelle les humains ne peuvent pas tolérer des températures élevées. Certaines maladies liées à la chaleur comprennent l’épuisement dû à la chaleur et les éruptions cutanées. Parfois, les maladies liées à la chaleur peuvent s’avérer mortelles.

Dôme de chaleur, que peut faire le gouvernement ?

Il existe quelques stratégies pour réduire les effets des vagues de chaleur. La plupart de ces solutions sont axées sur l’environnement.

Planter des arbres

Une étude publiée en 2019 a révélé que l’augmentation de la couverture arborée dans les villes pourrait abaisser considérablement les températures. Les surfaces comme les routes absorbent la chaleur. Quant aux arbres, ils refroidissent leur environnement par la transpiration. Ils absorbent l’eau par leurs racines et en la libérant dans l’atmosphère.

augmenter la couverture arborée

Il a été constaté que pour obtenir les meilleurs effets, la couverture de la canopée doit être de 40 %. Barcelone est déjà célèbre pour sa couverture arborée à 25,2 %. Ce pays a un plan directeur de 20 ans pour la porter à 30 % d’ici 2037. Une décision judicieuse, car le sud de l’Europe souffrira de l’augmentation des vagues de chaleur à mesure que le changement climatique s’installe de plus en plus.

Végétaliser les bâtiments

Comme les arbres, les plantes reflètent les rayons du soleil – un avantage si elles sont placées sur du béton absorbant la chaleur – et refroidissent l’atmosphère par la transpiration. Des projets de plantation urbaine sont en cours à Paris. Les conceptions ont été lancées en Italie par l’architecte Stefano Boeri.

Installer des fontaines d’eau

Bien que les fontaines puissent sembler être un luxe, elles peuvent avoir des effets de refroidissement étonnant dans les environnements urbains. L’eau absorbe et peut transporter la chaleur (ce qui rend les fontaines mobiles meilleures que les étangs stagnants pour réduire les températures). Il fournit de l’eau potable et diminue la température de l’air par évaporation.

Le plan d’adaptation de la ville de Londres comprend la construction de plus de fontaines et à Thessalonique, en Grèce, la place Chrimatistiriou a une conception bioclimatique avec des éléments aquatiques pour soulager la chaleur étouffante de la Méditerranée.

Survivre à un dôme de chaleur

Voici ce qu’il faut faire lors du prochain dôme de chaleur.

Prévenir les problèmes de santé liés à la chaleur

Pour éviter les problèmes de santé liés à la chaleur, il est impératif de rester au frais. Et il existe un certain nombre de stratégies pour y parvenir. Les experts médicaux recommandent de rechercher l’ombre au lieu de s’exposer en plein soleil. Si vous êtes à l’extérieur, assurez-vous de porter un chapeau et des vêtements légers pour couvrir votre peau.

s'hydrater constamment

En outre, il faut rester hydratés en buvant suffisamment d’eau tout au long de la journée. Évitez les boissons alcoolisées et la caféine, car ces deux substances peuvent agir comme diurétiques et favoriser la déshydratation. Ne consommez pas des repas riches en protéines qui peuvent augmenter la chaleur métabolique et réchauffer le corps.

Si vous avez l’habitude de faire de l’exercice, nous vous recommandons de le faire tôt le matin, lorsqu’il fait encore frais, ou dans des espaces intérieurs climatisés. A part cela, il ne faut pas oublier de garder un œil sur les proches qui vivent seuls, en particulier ceux qui sont considérés comme vulnérables, notamment les personnes âgées.

Portez des vêtements en fibres naturelles

Les vêtements fabriqués à partir de tissus contenant des microplastiques libèrent des produits chimiques nocifs. Lorsqu’ils sont lavés, ils peuvent nuire à la vie marine. La bonne nouvelle est que les vêtements respirants fabriqués à partir de fibres naturelles comme le coton et le lin peuvent vous garder au frais et ne nuisent pas la vie marine.

Bien qu’elles soient loin d’être parfaites en termes de production, les fibres naturelles se biodégradent. Leurs tissages absorbent la transpiration et permettent la circulation de l’air autour du corps, ce qui vous aide à rester au frais.

porter des vêtements en fibre naturelle

Soyez capable de reconnaître les symptômes des maladies liées à la chaleur. A ne citer que les crampes de chaleur, l’épuisement dû à la chaleur et les coups de chaleur. Appelez les services d’urgence et essayez d’aider une victime jusqu’à l’arrivée des secours.

Installez un climatiseur

L’avantage des climatiseurs est qu’ils augmentent le niveau de confort pendant les chaleurs extrêmes. Beaucoup ne réalisent pas que lorsque nous transpirons, nous perdons un grand pourcentage de notre apport en eau. Il est crucial de rester hydraté lorsque vous sortez dans des conditions extrêmes. Mais vous pouvez éviter cela, en profitant de l’intérieur avec de la climatisation. L’agence fédérale des Etats-Unis, « The Centers for Disease Control and Prevention » déclarent que « la climatisation est l’outil de protection numéro un contre les maladies et les décès liés à la chaleur ».

Créer un courant d’air

Il est une option écologique de créer un courant d’air à l’aide d’un ventilateur et d’une fenêtre ouverte. Positionnez le ventilateur (qui consomme moins d’électricité) de l’autre côté de la pièce par rapport à la fenêtre et le flux d’air de refroidissement créé vous assurera une bonne nuit de sommeil.

Prenez soin de vos animaux de compagnie

prenez soin de vos animaux de compagnie

N’oubliez pas de laisser de l’eau fraîche à vos amis à fourrure, qui peuvent facilement surchauffer. Promenez vos animaux de compagnie uniquement dans des zones ombragées. Faites des promenades plus courtes tout au long de la journée. Enfin, donnez un bain « frais » à vos animaux à quatre pattes. Cela leur permettra de maintenir une température corporelle basse.

Faire appel aux représentants du gouvernement

Les vagues de chaleur deviennent si courantes qu’elles sont à peine enregistrées et diffusées comme nouvelles. Mais en les faisant apparaitre dans les gros titres, les militants espèrent que les gouvernements prendront les mesures nécessaires pour endiguer le changement climatique qui est en partie à l’origine de ces conditions météorologiques extrêmes.

Nous pouvons continuer à écrire des fiches de conseils pour survivre à des épisodes de dômes de chaleur. Mais ils vont continuer à se produire, quel que soit le nombre de solutions que nous trouvons pour survivre. Il est donc temps de faire appel aux sénateurs et membres du conseil municipal à tous les niveaux de gouvernement. Il est nécessaire d’exiger une législation visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.