in ,

Cinéma VR – Les festivals de prestige s’ouvrent à la réalité virtuelle

festival cinema vr réalité virtuelle sundance diff vrla

Les festivals cinématographiques sont de plus en plus nombreux à présenter des films en réalité virtuelle. Après le VRLA Expo de Los Angeles, c’est au tour du Dubai International Film et du Sundance Film Festival d’intégrer du contenu cinéma VR à leur programmation. 

De plus en plus de festivals de cinéma incluent des films en réalité virtuelle dans leur programmation. Le Dubai International Film, la VRLA Expo de Los Angeles, et le Sundance Film Festival de Park City présentent tous les trois de nombreux films de cinéma VR.

C’est la première année que le festival Dubai intègre des expériences de cinéma VR à son line-up. Sur les 10 films présentés dans le cadre de ce festival, cinq sont des premières mondiales en provenance de divers pays. Ces films ont été présentés dans le cadre d’une nouvelle section intitulée « A DIFFerent Reality ». Une douzaine de sièges équipés de casques Samsung Gear VR ont permis aux spectateurs de profiter d’expériences en plein air au sein du resort Madinat Jumeriah.

dubai-diff-2016

Parmi les titres présentés, on compte notamment le documentaire When All Land Is Lost? du réalisateur indien Faiza Ahmad Khan, traitant de l’injustice des zones polluées par les mines de de charbon. On retrouve également le drame surréaliste Knives, du canadien Adam Cosco, racontant la rencontre entre une femme au foyer et un vendeur de couteaux.

Dans le showroom adjacent, une autre douzaine d’installations en VR ont permis d’attirer les festivaliers les plus curieux. Plus particulièrement, les projets expérimentaux comme le rollercoaster Six Flags Tatsu. Cette installation complexe nécessite des chaises mouvantes sophistiquées et proposent une immersion ahurissante.

Comment raconter des histoire en VR ?

jaunt-vr

Malheureusement, de par l’équipement requis, de telles expériences ne sont pas prêtes de débarquer dans les chaumières. C’est d’ailleurs le principal problème auquel se heurte la réalité virtuelle à l’heure actuelle. Les créateurs de contenu cherchent encore comment raconter leurs histoires.

La narration VR cherche encore sa place. C’est l’avis de Shaoyu Su, spécialiste au sein du laboratoire Jaunt Cinematic VR. Selon lui, les leaders de l’industrie discutent sans cesse de nouvelles caméras et d’innovations technologiques, mais l’essor de la création de contenu se fait attendre.

Pour l’heure, il semblerait que le mot d’ordre soit aux élégantes démonstrations. Les outils sont fonctionnels et accessibles, mais il reste à déterminer comment les utiliser pour exploiter le savoir-faire narratif accumulé depuis plus de 100 ans par l’industrie du cinéma.

La réalité virtuelle pourrait changer le monde comme Internet auparavant

allumette

Certaines productions se démarquent d’ores et déjà. On peut citer comme exemple les court-métrages Invasion, Trolls and Gobelins ou Allumette. Ces différentes œuvres utilisent chacun un langage visuel différent et une façon différentes de diriger le regard du spectateur. À l’avenir, ces méthodes pourraient devenir les normes de la narration VR. 

Selon Ben Outram, le créateur de Sound World, les débuts de la VR s’apparentent à ceux de la radio, de la télévision ou d’internet. Lors de l’apparition de ces technologies, nul n’aurait pu prédire à quel point ils impacteraient notre société. Pour l’heure, nul ne sait réellement où nous mène cette innovation, mais la VR représente un nouveau niveau de communication, une capacité inédite à créer l’empathie et à informer. Outram est persuadé que la VR changera le monde autant qu’internet l’a fait. 

Sundance Film Festival veut repousser les frontières du cinéma VR

sundance-film-festival

Ce présage pourrait se révéler exact au fil du temps. Au milieu du mois de janvier prochain, nous découvrirons une nouvelle vague du cinéma VR, dans le cadre de la section New Frontier du Sundance Film Festival. Au total, 20 expériences et 11 installations seront présentées à Park City.

On retrouvera notamment Particle, l’histoire d’un être de lumière en 2D vivant au sein d’une bande dessinée, une expérience se déroulant au sein des paysages de Provence peints par Vincent Van Gogh, ou encore le nouveau court-métrage Invasion de Baobab Studios.

Selon Shari Frilot, Senior Programmer du Sundance Film Festival et curateur en chef de la section New Frontier, l’objectif du festival est de redéfinir le concept même de la perception et de la réalité à travers les technologies de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Un but ambitieux, qui devrait permettre de repousser les limites de la créativité des cinéastes VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.