in ,

CamSoda combine VR et poupées gonflables connectées pour des rapports sexuels à distance

camsoda virp poupées gonflables connectées vr sexe distance

CamSoda, un site très populaire proposant des webcams shows érotiques à sa clientèle, vient de lancer un nouveau service. Intitulée VIRP, cette nouvelle offre vise à simuler des rapports sexuels réalistes en combinant la réalité virtuelle et les poupées gonflables connectées au vibromasseur d’une hôtesse via internet. Grâce au cumul de ces technologies, l’utilisateur a réellement l’impression d’avoir un contact charnel avec son interlocutrice. Une innovation impressionnante, mais aussi très inquiétante… 

Il y a quelques jours, un expert en addiction sexuelle dénommé Robert Weiss craignait que la prochaine génération soit complètement accro au porno VR. Selon lui, la plus grande menace ne vient pas des films X en réalité virtuelle, mais des sites de webcams. Les plateformes proposant aux utilisateurs d’assister au show d’une hôtesse se dévêtant devant sa webcam, en réalité virtuelle, pourraient prendre le pas sur les relations amoureuses et sexuelles du monde réel.

Les sites de webcams existent déjà, mais d’après le spécialiste, c’est la sensation d’immersion procurée par la VR qui risque de créer une illusion d’intimité. Le danger serait d’autant plus grand lorsque les accessoires VR permettront de recevoir des « retours haptiques » stimulant le toucher de l’utilisateur. Toutefois, cet expert prédisait que de telles technologies n’émergeraient que dans 10 ans.

CamSoda permet désormais d’intégrer des sex toys connectés à des poupées gonflables grande nature

camsoda virp

Ironie du sort, quelques jours après son intervention, le site CamSoda, spécialisé dans les webcam shows érotiques, vient de dévoiler une nouvelle offre qui fait terriblement écho aux appréhensions de Robert Weiss. Baptisée « Virtual Intercourse with Real Pople » (rapports virtuels avec des personnes réelles) abrégé par VIRP, ce nouveau service propose comme son nom l’indique de simuler d’authentiques rapports sexuels. Pour ce faire, le site combine deux technologies modernes : la réalité virtuelle, et les sex toys connectés.

À travers son casque VR, l’utilisateur assiste au show érotique d’une hôtesse comme s’il était présent dans la pièce à côté d’elle. Il peut communiquer avec elle, et payer pour qu’elle se soumette à ses désirs. L’hôtesse est quant à elle munie d’un vibromasseur connecté en WiFi à un « masturbateur masculin » détenu par le client. Chaque mouvement du vibromasseur est retransmis au sex-toy masculin sous forme de « données de pression ». L’objectif étant de permettre aux deux interlocuteurs de ressentir les mêmes sensations en simultané, comme s’ils étaient réellement en train de copuler.

Ce système d’échange de données entre sex toys connectés n’est pas une nouveauté. CamSoda propose depuis plusieurs années ses « teledildonics ». Cependant, la nouveauté est la possibilité de pouvoir intégrer le masturbateur à une poupée gonflable grandeur nature. Cette option permet aux utilisateurs d’avoir réellement l’impression d’être en plein rapport sexuel avec l’hôtesse. Ainsi, la simple webcam show se transforme en véritable prestation sexuelle à distance. La frontière entre sexe réel et sexe virtuel s’efface, exactement comme le redoutait Robert Weiss.

Les relations sexuelles en VR, un loisir réservé aux plus riches ?

Bien moins angoissé, le vice-président de CamSoda, Daryn Parker, estime que la combinaison de ces différents éléments mène à « l’expérience sensorielle ultime, mimant les interactions de la vie réelle ». Pour rappel, CamSoda s’était déjà illustré en lançant un masque permettant de simuler les odeurs corporelles. Reste à savoir combien de personnes s’adonneront réellement à cette expérience VIRP. Pour proposer cette nouvelle offre, CamSoda s’est associé à RealDoll, un fabricant de poupées gonflables dont le prix s’élève à plusieurs milliers de dollars.

Le sex toy masculin quant à lui est le LoveSense Max, tarifé à 99 dollars. En ce qui concerne les casques VR, aucune restriction n’est appliquée en termes de compatibilité, mais un casque haut de gamme offrira davantage de réalisme. De fait, les VIRP resteront dans un premier temps un loisir réservé aux plus fortunés (ou aux vrais « passionnés ». Les prix devraient toutefois rapidement baisser avec l’apparition d’offres concurrentes, et l’inquiétante démocratisation s’initiera peu à peu.

Le service VIRP est disponible dès à présent sur le site de CamSoda, mais seules 30% des 300 hôtesses travaillant pour l’entreprise sont équipées d’un vibromasseur connecté nécessaire pour le moment. Quoi qu’il en soit, Parker affirme que les utilisateurs sont très intéressés par cette nouvelle offre. Les clients auraient fait part de leur enthousiasme aux hôtesses.

CamSoda : le sexe en réalité virtuelle deviendra aussi populaire que les smartphones

vr porn popularité smartphones

Les utilisateurs sont en effet en quête d’une proximité toujours plus réaliste et d’interactions plus physiques.  Les hôtesses qui ont eu l’occasion de tester ce système ont également été impressionnées par les possibilités d’interaction. Interrogé quant au fait que la plupart des gens risquent de trouver cette technologie étrange, voire dégoûtante, Parker compare son système aux téléphones portables.

Selon lui, « il y a 15 ans, tout le monde trouvait les téléphones portables étranges et inutiles, et aujourd’hui tout le monde a le nez vissé à son smartphone ». Ainsi, après une période d’hésitation initiale, le vice-président s’attend à ce que les consommateurs reconnaissent cette innovation comme « un produit formidable assouvissant les désirs les plus profonds ». Il semblerait qu’à force de travailler dans le milieu, Parker ait oublié l’existence d’une autre invention formidable permettant de réaliser ses désirs : les relations amoureuses.

2 Commentaires

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *