in ,

VRotica : un casque VR conçu spécialement pour le porno en réalité virtuelle

vrotica casque vr porn

Le VRotica est un casque de réalité virtuelle développé par la startup britannique Hologram. Ce casque autonome présente la particularité d’être destiné uniquement à la pornographie VR. Avec cet appareil, pas question de jouer à tirer sur des zombis ou à piloter des voitures de course en vue à la première personne : le VRotica permet uniquement de visionner des films X à 360 degrés.

La pornographie en réalité virtuelle rencontre un franc succès auprès des amateurs. La VR permet de s’immerger pleinement dans une scène érotique, au point d’avoir réellement l’impression d’être dans la peau du protagoniste. Sur ce marché d’ores et déjà très concurrentiel, le casque Hologram VRotica dispose de plusieurs atouts pour se démarquer.

VRotica : le casque VR qui va droit au but

Tout d’abord, il s’agit d’un casque VR autonome, c’est-à-dire qu’il fonctionne sans PC ni téléphone. L’utilisation s’en trouve grandement simplifiée. Nul besoin d’insérer un smartphone dans un emplacement prévu à cet effet, ou de connecter des câbles à un ordinateur. L’utilisateur n’a qu’à enfiler l’accessoire pour se retrouver plongé dans une aventure sulfureuse. De même, le VRotica est uniquement destiné à la pornographie. Là encore, l’expérience utilisateur s’en trouve facilitée.

Une fois le casque sur la tête, inutile de naviguer parmi des dizaines de menus et d’applications pour trouver ce qu’on est venu chercher. Même en cas d’excitation passagère, l’usager peut directement lancer une scène pour assouvir ses besoins intimes. Cette simplicité d’utilisation devrait séduire les utilisateurs fans de pornographie qui ne sont pas tous forcément à l’aise avec la technologie. Si l’on ajoute à cet avantage un prix très attractif de 220 dollars, Hologram dispose de toutes les cartes pour vendre ses VRotica comme des petits pains.

Concrètement, l’appareil permet à l’utilisateur d’accéder au contenu produit par Badoink, un studio spécialisé qui a déjà produit plus de 300 vidéos pornographiques en VR. Le casque est livré avec six vidéos, et laisse au porteur la liberté d’acheter autant de films supplémentaires qu’il le souhaite. À terme, Hologram envisage de vendre du contenu en provenance d’autres studios, et de laisser les utilisateurs proposer leurs propres vidéos sur la plateforme. D’ici la fin de l’année, la firme compte dépasser le cap des 1000 vidéos, et éventuellement de proposer du streaming live et des jeux érotiques.

VRotica : une stratégie marketing intelligente mais risquée

La pornographie est actuellement l’un des secteurs d’application les plus florissants de la réalité virtuelle, et la stratégie de Hologram semble pertinente. Jusqu’à maintenant, les principaux constructeurs de casques de réalité virtuelle interdissent les vidéos pornographiques sur leurs boutiques d’applications. De fait, les usagers sont obligés de télécharger ce type de contenu par des voies alternatives. Toutefois, en se focalisant uniquement sur la pornographie, la firme prend un risque.

Les seules interactions s’effectuent à l’aide de boutons situés sur le côté du casque, et le VRotica ne propose pas de tracking de position. La résolution s’élève à 1920×1080, avec un champ de vision de 83 degrés, contre 2960×1440 et 101 degrés pour le Gear VR, par exemple. Par rapport aux autres appareils disponibles sur le marché, les fonctionnalités et les caractéristiques techniques sont donc très limitées. Quoi qu’il en soit, la plupart des vidéos VR porn proposent une expérience en vue à la première personne, dont l’action est centrée et peut être visualisée sans tourner la tête.

Seul le temps permettra de dire si la stratégie d’Hologram s’avère rentable. Si tel est le cas, il est possible que d’autres casques focalisés sur une catégorie de contenu spécifique voient le jour. La firme elle-même envisage par exemple de proposer des casques pour les films d’horreur ou les applications médicales de la réalité virtuelle. En attendant, il est fort probable que le VRotica trouve son public, même si ce n’est pas le genre de cadeau qu’on offre à Noël.

Un commentaire

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.