in

AMD : Tout connaitre sur ce fabricant de semi-conducteurs et de microprocesseurs

AAdvanced Micro Devices, Inc. (AMD) est une entreprise mondiale spécialisée dans la fabrication de dispositifs à semi-conducteurs utilisés dans le traitement informatique.

AMD est connu pour produire des mémoires flash, des processeurs graphiques, des jeux de puces pour cartes mères. Il fabrique aussi une variété de composants utilisés dans les produits électroniques grand public. La société est un important fournisseur de microprocesseurs (puces informatiques). Elle est basé à Sunnyvale, en Californie. Voici ce qu’il faut connaitre sur cette entreprise.

Les premiers produits de AMD

Walter Jeremiah Sanders, ancien cadre de Fairchild Semiconductor Corporation, et sept autres personnes, fondent AMD en 1969.

Les premières puces informatiques en 1970

En 1970, AMD a lancé son premier produit. En 1972, elle est devenue publique. Au milieu des années 1970, la société a commencé à produire des puces informatiques. À ses débuts en tant que fabricant de deuxième source de puces informatiques, l’entreprise a mis l’accent sur la qualité. Elle a connu une croissance constante.

amd

Ensuite, en 1982, l’entreprise fournit des puces de seconde source pour Intel Corporation, qui a fabriqué le microprocesseur utilisé dans les ordinateurs personnels (PC) d’IBM. L’accord avec Intel a pris fin en 1986.

La famille de microprocesseurs AM386

En 1991, AMD développe la famille de microprocesseurs Am386. Il s’agit d’une puce d’ingénierie inverse compatible avec le microprocesseur 386 32 bits de nouvelle génération d’Intel. Par ailleurs, il s’en est suivi une longue bataille juridique qui a finalement été tranchée par une décision de la Cour suprême des États-Unis en 1994 en faveur d’AMD. La même année, Compaq Computer Corporation a passé un contrat avec AMD pour produire des puces compatibles Intel pour leurs ordinateurs. En 1996, AMD a acquis une société de microprocesseurs connue sous le nom de NexGen. Elle a commencé à se diversifier sur le marché des puces compatibles Intel.

Le processeur Athlon et la puce Opteron

Athlon

En 2000, AMD a introduit le processeur Athlon, conçu pour exécuter le système d’exploitation Windows de Microsoft Corporation. Avec sa sortie, la firme est devenue la première entreprise à produire un microprocesseur à 1 GHz (gigahertz). Par conséquent, elle représente un concurrent important sur le marché des puces. En 2003, la société a lancé la puce Opteron, un autre produit qui démontrait la capacité de la société à produire des puces haut de gamme.

AMD rachète ATI Technologies

En 2006, AMD rachète ATI Technologies, un fabricant de cartes graphiques vidéo pour PC. En 2008, AMD révèle son intention de scinder la société en deux, une partie concevant des microprocesseurs et l’autre les fabriquant. Cette décision fait suite à l’annonce de l’Advanced Technology Investment Company et la Mubadala Development Company. Celles-ci acquerraient une participation majoritaire dans AMD, en attendant l’approbation des actionnaires et des gouvernements américain et allemand.

ati radeon

En 2009, AMD dépose une série de plaintes contre Intel, son rival. Ainsi, la Commission européenne inflige à ce dernier une amende record de 1,06 milliard d’euros pour s’être engagé dans des pratiques anticoncurrentielles enfreignant les lois antitrust de l’Union européenne. Ces pratiques auraient consisté à compenser financièrement et offrir des rabais aux fabricants et détaillants qui préféraient ses puces informatiques à celles d’AMD, ainsi qu’à payer les fabricants pour annuler ou reporter le lancement de produits utilisant les puces d’AMD.

En 2014, la société a été restructurée en deux parties. D’une part, la partie informatique et graphique, fabriquait des processeurs pour ordinateurs personnels. La partie entreprise, embarquée et semi-personnalisée, créait des processeurs plus spécialisés.

Production et fabrication

Auparavant, AMD produisait ses puces dans des fonderies de semi-conducteurs appartenant à l’entreprise. Elle a poursuivi une stratégie de collaboration avec d’autres fabricants de semi-conducteurs IBM et Motorola pour co-développer des technologies de production.

En 2008, AMD a transformé ses fonderies de puces en une société indépendante nommée GlobalFoundries. Cette dissolution de l’entreprise a été attribuée aux coûts croissants de chaque nœud de processus. L’Émirat d’Abou Dhabi a acheté la société nouvellement créée par l’intermédiaire de sa filiale Advanced Technology Investment Company (ATIC).

Avec le spin-off de ses fonderies, AMD est devenu un fabricant de semi-conducteurs sans usine, concevant des produits à fabriquer dans des fonderies pour compte d’autrui. Une partie du spin-off de GlobalFoundries comprenait un accord avec AMD pour produire un certain nombre de produits chez GlobalFoundries.

En 2018, AMD a commencé à transférer la production de ses CPU et GPU à TSMC, suite à l’annonce par GlobalFoundries de l’arrêt du développement de son processus 7 nm. En 2019, AMD a révisé ses exigences d’achat de plaquettes avec GlobalFoundries. De fait, cela lui a permis de choisir librement des fonderies pour les nœuds de 7 nm et moins, tout en maintenant les accords d’achat pour 12 nm et plus jusqu’en 2021.

AMD et la réalité virtuelle

AMD s’intéresse de près à la réalité virtuelle, une technologie qui est en train de transformer le monde.

Le LiquidVR d’AMD

LiquidVR est une solution permettant de faire fonctionner facilement divers casques VR sur divers appareils. Elle optimise l’utilisation du casque pour un ordinateur particulier, vraisemblablement alimenté par des puces AMD.

LiquidVR

L’objectif de LiquidVR est de réduire la latence de traitement indésirable pour offrir une fréquence d’images constante. De plus, une fréquence d’images constante approfondit l’immersion et améliore le confort. Elle réduit également le décalage entre le mouvement et le photon, peu importe à quel point vous bougez la tête. Les casques comme le HTC Vive et l’Oculus Rift offrent une expérience formidable. L’utilisation de LiquidVR rend cette expérience encore plus fluide et riche.

LiquidVR est la première étape d’AMD vers la prise en charge de la réalité virtuelle. Ainsi, la société l’annonce lors de la Game Developers Conference à San Francisco. A cette occasion, elle le décrit comme étant un « ensemble de technologies innovantes axées sur le développement de contenu VR exceptionnel » pour le matériel basé sur la puce AMD.

Les solutions AMD Radeon VR Ready

La réalité virtuelle exige les dernières technologies graphiques pour des expériences de réalité virtuelle réalistes. Combinés à la technologie LiquidVR™ d’AMD, les solutions Radeon™ VR Ready sont conçues pour aider les utilisateurs de VR à choisir le bon produit graphique pour profiter des meilleures expériences VR.

Radeon VR Ready

Offrant une puissance visuelle et une innovation technologique extraordinaires, les solutions Radeon™ VR Ready Premium sont la référence du secteur. Ainsi, elles permettent des expériences premium dans la nouvelle vague de jeux, de divertissement et d’applications VR haut de gamme.

Les processeurs AMD VR Ready

Les processeurs AMD VR Ready sont des processeurs puissants. Ils offrent des expériences VR avancées. Ils garantissent que votre système dispose d’une puissance de traitement suffisante pour gérer cette charge de travail avancée. Ces modèles choisis satisfont aux spécifications minimales actuelles des fabricants de casques VR Oculus Rift, HTC Vive ou Microsoft Windows Mixed Reality.

AMD et la réalité augmentée

Le spécialiste de la réalité augmentée (RA), de l’informatique spatiale et de la « réalité cinématographique » Magic Leap a annoncé un partenariat avec AMD. Magic Leap a utilisé la technologie d’accélération graphique Nvidia pour son premier casque AR/XR. Mais elle travaille actuellement en étroite collaboration avec AMD sur un « SoC semi-personnalisé ».

Le cas d’utilisation particulier auquel Magic Leap s’attaquera avec la technologie AMD sera une solution d’entreprise. Ainsi, le partenariat facilitera « la création des expériences AR les plus exigeantes tout en maintenant l’efficacité énergétique ». Le SoC d’AMD permettra aux entreprises de « ré-imaginer et transformer la façon dont le contenu et les informations virtuels sont visualisés et fusionnés avec des environnements réels.

mAGIC leap One

Il sera intéressant de voir à quel point le partenariat AMD aboutit à un bond en avant. C’est en 2018 que l’édition Magic Leap One Creator apparait. De fait, elle s’est appuyée sur le SoC Nvidia Parker pour son punch calcul/graphique. Pour référence, ce SoC comprend deux cœurs CPU Denver 2.0 64 bits, quatre cœurs Arm Cortex A57 64 bits, ainsi qu’un GPU Nvidia Pascal avec 256 cœurs CUDA.

Une autre annonce de partenariat AMD est intervenue lors de la keynote Computex. Tesla Model X et le Model S auront désormais des APU Ryzen avec des GPU RDNA 2 intégrés au système d’info-divertissement. En outre, les graphiques AMD RDNA 2 seront tenus en réserve par le système de la voiture pour les tâches exigeantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *