Accueil / Produits VR & RA (Casques, Casques audio, Casques nomades) / Casque VR / Samsung Gear VR / [Test] Samsung Gear VR : le casque RV pour smartphone
samsung geaer vr test complet casque vr mobile smartphone

[Test] Samsung Gear VR : le casque RV pour smartphone

Vous pouvez enfin vous procurer un casque de réalité augmentée et l’utiliser dans votre maison. Il ne coûtera pas 10 000 euros et ne sera pas uniquement fait pour les développeurs. Samsung est officiellement le premier sur le marché des casques VR avec un casque accessible, le GearVR, mais surtout alimenté par le logiciel de l’Oculus Rift.

Le Gear VR est à la fois un exploit incroyable et une vision éclatante de notre futur. Ce casque est le mélange parfait d’une technologie avancée et d’une expérience consommatrice acceptable. De plus, il représente l’exemple concret de ce qu’il est possible de faire aujourd’hui et ce qu’il reste encore à faire pour que ce VR soit bien plus que réel.

Récapitulatif

Les casques Oculus Rift et Gear VR sont un avant-goût alléchant d’un futur nouveau standard. Le Gear VR est le casque de réalité virtuelle le plus accessible que l’on ai pu essayé et le premier à être commercialisé après des années de battage médiatique. Accessible dans les faits…

Le casque en lui-même n’est pas des plus cher. Effectivement il vous en coûtera 99€. Toutefois ne fonctionnant qu’avec les gammes S6 et S7, le prix du tout grimpe très haut. Comptez 700€ pour le smartphone tout seul. Honnêtement c’est une certaine somme à dépenser pour jouir de cette expérience si vous ne possédez pas déjà le téléphone. Mais nous serons d’accord sur un point, les personnes folles qui sont prêtes à payer une fortune pour ce « pack » l’ont déjà fait.

Design, Ergonomie & prise en main

Samsung Gear VR

Design et ergonomie

Le casque en lui-même est plutôt beau et bien fini. Le casque est en plastique noir et blanc, on reconnait très vite la touche Samsung qui aime les designs simples.

Niveau ergonomique, le casque est intéressant, les trois boutons (pavé tactile, touche volume et touche retour) sont placés intelligemment, sauf si vous êtes gaucher. En effet ils sont tous à droite du casque, ce qui risque de faire râler quelques personnes, et puis ça fatigue le bras si vous utilisez souvent le pavé tactile. Le Casque est léger, sans portable il pèse un peu plus de 300g, ce qui le rend agréable à porter. Il tient relativement bien sur la tête et la sangle est ajustable sur les côtés et au-dessus de la tête. Une mousse séparera votre visage du casque ce qui est confortable au début, mais peu devenir gênante après un long moment avec le casque sur la tête, ça reste un plus par rapport à ses concurrents comme le Google Cardboard ou le Homido par exemple.

Prise en main

  • Pour les non-aficionados:

gearvrsetup_630px

Premièrement, vous devez être en possession d’un smartphone Samsung (gamme S6 ou S7). Deuxièmement, vous devez vous assurer que votre firmware est à jour. Troisièmement, vous devez insérer la carte micro SD de 16GB, qui est donnée avec le Gear VR, dans votre téléphone. Le smartphone servira à la fois d’écran et d’alimentation pour le casque. Il n’y a pas de « configuration » requise, il suffit simplement d’attacher votre téléphone à l’avant de la coque. Une fois le tout branché, un petit son vous fait savoir que casque est prêt à l’emploi. Après avoir bien ajusté le casque à votre tête, il faudra déconnecter le téléphone pour passer par le processus d’installation. Heureusement c’est rapide ! Une fois cela fait, vous êtes fin prêt. Mettez le tout sur votre tête, les capteurs vont détecter votre présence et charger le menu principal.

Dès lors vous pouvez choisir d’exécuter le Tutorial pour vous apprendre à manier le casque. Vous pouvez choisir aussi de connecter une manette Bluetooth à votre smartphone pour que l’expérience soit plus confortable.

Samsung Gear VR

Sans cette manette, vous allez découvrir très vite que le pavé tactile n’est tout simplement pas adapté et rend l’expérience laborieuse. En effet, ce pavé tactile se situe sur le côté droit du casque, cet emplacement oblige donc l’utilisateur à constamment avoir la main sur lui. De plus, le pavé n’est pas assez réactif et précis, il arrive souvent de devoir appuyer plusieurs fois pour avoir le résultat voulu, ce qui est une aberration dans les jeux vidéo par exemple. Un mini-joystick eu été bien plus judicieux.

SM-R321NZWAXEF-82-0

  • Pour les amateurs de RV

Les instructions d’installations sont les mêmes qu’au-dessus. Le Gear VR n’est pas un kit de développement et vous n’avez pas du temps à perdre à tout mettre à jour, calibrer les caméras, etc. L’installation prend environ 15 minutes (incluant le temps de téléchargement), ce qui est tout de même rapide.  Vous préférerez sans doute brancher une manette. Après tout, quels jeux n’en requièrent pas une ? Connectez là et c’est parti pour l’aventure. Pour une immersion maximale, vous pouvez aussi brancher un casque audio dans le port adéquat tout en laissant le cache placé sur le devant du casque, qui est purement esthétique.

Fonctionnalités du Samsung Gear VR

  • Pour les non-aficionados :

Comme les smartwatchs, les casques de réalité virtuelle, ne proposent pas assez de fonctionnalités pour simplement remplacer l’usage de l’électronique, surtout votre smartphone. Vous ne pouvez pas répondre à vos appels, ni vos SMS ou mails pendant que portez le Gear VR, bien que vous puissiez tout de même voir leurs notifications. Les seules options que vous avez alors sont soit de mettre fin à l’appel sans le prendre, soit de débrancher votre smartphone pour répondre. C’est certainement un avant-goût du futur, lorsque l’on pourra mettre son jeu en pause pour prendre votre appel. Mais ce serait tout de même dommage d’avoir à répondre à un appel IRL alors que vous êtes complètement immergé dans le centre-ville de Rome.

oculuscinema_630px

À court terme, les nouvelles expériences comme l’Oculus 360 Photos et l’Oculus 360 Videos sont incroyablement alléchantes. Si vous pensez que pouvoir regarder une photo dans tous les sens n’est pas si excitant, alors on vous défie d’essayer et de rester impassible. L’impact est multiplié considérablement lorsque vous utilisez le lecteur Video 360: il y a un tour de l’Islande filmé d’un hélicoptère qui est totalement intense. Vous pouvez regarder dans toutes les directions comme si vous viviez l’instant présent, avec une vue incroyable.

La promesse du tourisme virtuel est énorme; le sentiment de crainte quand vous regardez vers le bas d’une falaise est vraiment extraordinaire. Malgré la faiblesse technique de l’image, vous pouvez presque sentir l’humidité de l’air, sentir la brise d’air froide comme si vous voliez à travers les nuages. C’est une expérience sensorielle impressionnante, surtout avec le son. Samsung offre un avant-goût de cette expérience à travers une vidéo d’introduction lorsque vous mettrez le Gear VR sur la tête. Cette vidéo peut causer chez certaines personnes des nausées.

  • Pour les amateurs de RV

Si certaines applications sont gratuites, nombreuses sont celles qui sont payantes. Le store n’est pas particulièrement agréable, il est impossible de faire une recherche précise, demandant de constamment dérouler les choix, et il nous est arrivé de nombreuses fois de voir les icônes du store et de la bibliothèque, qui sont normalement rangées par ordre alphabétique, de complètement changer de position de façon aléatoire ou même de disparaître un certain temps. Sans compter le fait que les images d’applications viennent remplacer d’autres. De quoi perdre complètement l’utilisateur…

Vous ne pouvez pas switcher comme bon vous semble avec d’autres applications. Lorsque vous en lancerez une, elle fonctionnera jusqu’à ce que vous la quittiez. Le multitâche reste très limité et apparaît par le biais de notifications entre autres. Qui plus est, les temps de chargement s’avère parfois diablement long, certains temps de chargement durs plusieurs minutes, arrivant à au moins 5 minutes et 1 à 2 minutes en moyenne, surtout qu’il est impossible de revenir en arrière pendant ces temps de chargement. Cependant, cela va finir par devenir un vrai problème, par exemple si Netflix doit se redémarrer à chaque fois que vous voulez regarder Twitter. Ce scénario finira par arriver plus vite qu’on ne le pense.

Comptez aussi sur le fait que Samsung alimente rapidement les accessoires qui pourront améliorer l’expérience de la VR, comme une caméra qui filme à 360° ou encore un casque qui permet de ressentir les mouvements et la vitesses.

Être allongé sur le dos en regardant un film dans un cinéma virtuel est une expérience incroyable. David Lynch nous rappelle à quel point cette expérience est bonne:

Interface et graphisme du Gear VR

Interface

Comme la plupart des aspects du Gear VR, le système d’exploitation est relativement squelettique. Il y a un « store », qui ressemble à une « bibliothèque ». Il y a un écran « Home » qui est similaire aux deux autres. L’image en dessous représente cette interface. Cette image n’est pas flou et de mauvaise qualité par hasard, c’est à peu prêt l’image que vous aurez.

Gear-VR-UI

En réalité le store est plutôt assez bien rempli pour l’instant, avec des jeux tournant entre 3 et 7 € mais il n’y a pas de moyen de prendre de screenshots. La bibliothèque est aussi dans le coup, excepté le fait que vous ne pouvez pas filtrer les applications valables ou installées. Dans le store et la bibliothèque, chaque application possède sa propre page ainsi que ses propres informations. Tout se déroule et ressemble à ce que vous pouvez trouver sur votre téléphone. Il y a cependant en plus, une note de « confort » qui varie du « plus confortable » au « moins confortable ».

Comme une console de jeu, l’écran d’accueil affiche vos applications les plus récentes: 6 applications sont arrangées au centre de l’écran avec des liens pour le store sur la gauche et sur la droite, la bibliothèque de logiciels. Quelle que soit la sélection, cela sera aussi simple qu’en tapant sur le touchpad. Toutefois, vous ne pouvez pas les manipuler comme bon vous semble ni les disposer selon vos préférences ou encore les redimensionner. Vous ne pouvez pas personnaliser l’interface non plus. Encore une fois il est clair que l’interface du Gear VR est des plus basique et augmente beaucoup trop le travail demandé par l’utilisateur qui ne peut pas personnaliser son environnement. Un très mauvais point ergonomique.

Samsung Gear VR

Attendez ! Il existe une seconde interface. Elle est accessible lorsque vous lancez une application. C’est à cela que sert aussi le bouton « retour ». Une fois la touche maintenue, vous avez accès à plusieurs menus défilant. Cela évitera alors d’avoir à toujours revenir sur l’écran d’accueil  lorsque vous voudrez par exemple changer des options ou accéder à la caméra.

Graphisme

Il faut savoir que le rendu dépend du Smartphone utilisé. Les Samsung Galaxy S6 et S6 Edge ont un écran 5,1 pouces, qui offre un champ de vision moins important que les Galaxy Note 5 et S6 Edge+ qui eux sont équipés d’un écran 5,7 pouces. Mais à l’inverse la résolution des petits écrans sont plus élevée, 577 pixels par pouce, contre 518 pixels par pouce, pour les plus grands écrans.

Pour notre test, nous avons utilisé le Galaxy S6 Edge+ qui est suffisamment puisant pour gérer les différents types de contenus existants. Il y a pas eu de bug graphique, et cela malgré de longues sessions de jeu. Cependant la réalité virtuelle n’est qu’à ses balbutiements donc il ne faut pas se leurrer, l’image proposée est certes incroyable dans le fond, mais dans la forme c’est techniquement dépassée. Premièrement, malgré tous les réglages que l’on peut faire avec la mollette, l’image est floue, cela saute encore plus aux yeux lors de visionnage d’images ou vidéos provenant du réel. L’image est encore plus floue lorsqu’on regarde sur les bords du champ de vision. Sans compter que les pixels à l’écran sont bien visibles. Il faudra une résolution titanesque, au moins du 8k, pour avoir l’impression de regarder un décors et pas un décors sur un écran. Si le concept de réalité virtuelle et de vision à 360° séduit, la qualité pauvre de l’image, qui est comparable à la qualité d’une vielle VHS, met à mal l’expérience.

Gameplay

herobound_630px

On ne passera pas en revue chaque jeu proposé sur le Gear VR. Mais certains sont gratuits, les démos, alors pourquoi ne pas simplement tous les télécharger et les essayer? Il y a moins de 50 applications et jeux et la plupart sont courts.

  • Herobound: premiers pas, dans le premier jeu officiellement sorti pour l’Oculus VR. Dans ce jeu, vous contrôlez un personnage que vous devez emmener de pièce en pièce, en combattant des squelettes et des fantômes. Si vous voulez une comparaison, c’est une version moderne du premier « Legend of Zelda ».
  • Esper: C’est un Puzzle-game qui se rapproche de « Portal », mettant en scène des scientifiques hilarants effectuant des « tests » sur des personnes douées de pouvoirs télékinétiques. Apparemment les humains ont acquis cette faculté récemment et une agence essaye d’aider ces personnes avec leur nouveau pouvoir. L’humour est vraiment drôle et les énigmes plutôt bien faites.

Il y a beaucoup d’autres jeux disponibles avec le Gear VR. Il n’y a pas de jeux qui ne valent pas la peine d’être au moins essayés, mais malheureusement cela s’arrête là pour la plupart, une fois un jeu essayé et la découverte passée, l’intérêt s’envole vite.. N’hésitez pas à fouiller le store, peut-être que vous tomberez sur de bonnes surprises et surtout sur de bonnes expériences de jeu. Nous avons pour l’instant pu tester Epic Dragon VR, qui vous fera ressentir comme jamais la sensation de vertige, Ocean Rift et Titans of Space, deux jeux d’exploration magnifique se passant respectivement dans l’océan et dans le système solaire, ou encore Anshar Wars, un shoot’em up dynamique et drôle.

Conclusion

Le Gear VR est un appareil vraiment prometteur. Ça marche ! La résolution d’écran est bonne, mais pas assez pour oublier que vous portez un casque et ne pas voir le flou et les pixels. Il est léger et vous pouvez le porter pendant de longues périodes. Il n’est pas très onéreux, en lui-même. Son autonomie est assez longue, comptez entre 4 et 6 heures d’utilisation avec un smartphone à 100 %, ce qui n’est pas mal. Mais le casque peu devenir inconfortable après de longs moments passés avec le Gear VR vissé sur la tête, la petite mousse protectrice devient vite gênante sur le long terme.

Mais soyons honnête, bien que plein de promesses, il est aussi très limité. Lorsque vous portez le Gear VR, vous êtes dans le Gear VR (vous ne pouvez répondre à aucun de vos appels ou SMS, ni même regarder internet). Il ne fonctionne qu’avec deux gammes de téléphone, qui sont vraiment cher sans abonnement d’opérateur.

Devez-vous l’acheter ?

Samsung Gear VR

La réponse reste très délicate, car si vous n’avez pas le portable alors le prix se rapprochera de 900€. En somme, le prix rejoint les casques VR beaucoup plus puissant techniquement parlant. Si vous avez déjà le portable pour ou que vous envisagez de vous le procurer, oui, cette expérience vaut le coup, rien que pour pouvoir découvrir cet univers incroyable qu’est la réalité virtuel. Sinon, non, ce casque ne vaut clairement pas les 700 – 900 € d’investissement et vous aurez beaucoup plus de rapport qualité/prix dans l’acquisition d’un autre casque comme le PS VR, le Rift ou encore le Vive.

Gear VR version 2015 :

Gear VR version 2016 :

Vous pouvez enfin vous procurer un casque de réalité augmentée et l'utiliser dans votre maison. Il ne coûtera pas 10 000 euros et ne sera pas uniquement fait pour les développeurs. Samsung est officiellement le premier sur le marché des casques VR avec un casque accessible, le GearVR, mais surtout alimenté par le logiciel de l'Oculus Rift. Le Gear VR est à la fois un exploit incroyable et une vision éclatante de notre futur. Ce casque est le mélange parfait d'une technologie avancée et d'une expérience consommatrice acceptable. De plus, il représente l'exemple concret de ce qu’il est possible de faire…

Notation

Design - 5
Fonctionnalités - 6
Interface - 6
Graphisme - 4
Gameplay - 7
Rapport qualité/prix - 4

5.3

Moyen

Design : Le design est simple et sans fioritures. on aurait aimé que Samsung le travail un peu plus tout de même.
Fonctionnalités : pour ce qui est des fonctionnalités, elles sont limitées. Heureusement que le casque peut jouir de l'aide du store de l'Oculus Rift.
Interface : Une interface squelettique, mais un store assez bien rempli. Chaque application possède sa propre page ce qui est plutôt pratique pour accéder aux informations du jeu. L’écran d’accueil affiche vos applications les plus récentes, toutefois, impossible de le personnaliser ce qui est dommage.
Graphisme : Les graphismes dépendent du smartphone utilisé, et quand bien même ce sont des Samsung, qui ont relativement une bonne résolution, l’image en réalité virtuelle reste floue et les pixels à l’écran sont bien visibles.
Gameplay : Les démos de jeux sont toutes vraiment sympa et avec un très grand écran, vous prendrez du plaisir à y jouer, ou plutôt à les tester, si elle sont géniales à découvrir, sur le long terme ils s'essoufflent vite.
Rapport qualité/prix : Pour faire simple, si vous possédez déjà un Samsung compatible alors n'hésitez pas, le casque vous procurera des belles expériences de RV. Pour les autres... Il vous en coûtera pas loin de 800 à 900€, c'est une certaine somme, que je ne vous conseillerais pas de dépenser. Regardez ce qui se fait ailleurs avant de décider.

Voir d'autres tests
User Rating: 2.75 ( 96 votes)

A propos de Tarik H

  • Keitaro

    Bien mes aucun logiciel du playstore sont compatible avec le gear vr seulement se qui et telecharger avec l application occulus dommage..

  • reppa

    « Malgré la faiblesse technique de l’image, vous pouvez presque sentir l’humidité de l’air, sentir la brise d’air froide comme si vous voliez à travers les nuages ». < oui oui …. arretez de nous prendre pour des poires svp merci … la sensation de vertige ok, le reste abusez pas 😉 on a un cerveau merci !

Send this to friend