Accueil / Gaming / [Test] Resident Evil 7 PS VR fait rimer immersion et putréfaction

[Test] Resident Evil 7 PS VR fait rimer immersion et putréfaction

Resident Evil 7 PS VR

Cela faisait longtemps que les joueurs attendaient l’arrivée d’une licence AAA en version réalité virtuelle. Capcom a aujourd’hui sorti la septième itération de son célèbre survival horror, Resident Evil. Avec une exclusivité d’un an pour la version VR, Sony livre aux joueurs PS VR un titre des plus oppressants et immersifs. Accrochez-vous bien, Resident Evil 7 VR débarque avec son lot d’horreurs !

Resident Evil 7 Biohazrd est disponible en version VR exclusive à la PS4 durant une année et en version classique sur Xbox One et PC.

Durée de vie : 15 heures en version classique et de 25 à 30 heures en version VR
Joueurs : 1 joueur
Date de sortie : 24 janvier 2017
Développeur : Capcom
Genre : Survival horror
Plateformes : PS4 compatible PS VR, Xbox One, PC

Scénario

Contrairement à la plupart des jeux en réalité virtuelle, Resident Evil possède un véritable scénario. Léché comme la plupart des Resident Evil, le scénario de cette septième version vous plongera dans la peau d’Ethan. Le jeu débute lorsque vous recevez un appel d’une femme prétendant être Mia, votre femme disparue depuis de trois ans, que vous croyez morte. L’amour étant plus fort que tout, Ethan décide de s’aventurer à Dulvey en Louisiane, où Mia est supposée se trouver. Qu”est-il arrivé à Mia ? Est-elle vraiment à l’origine de ce mystérieux coup de fil ? Que se passe-t-il dans cette sinistre bicoque au sein de laquelle vous pénétrez ? Autant de questions, et bien d’autres, auxquelles vous répondrez lors de la vingtaine d’heures de jeu promise par l’éditeur.

Si le genre survival horror est connu pour avoir une durée de vie limitée, Resident Evil 7 VR permet de rallonger considérablement le plaisir (et la peur !) de jouer. Pour venir à bout de la version classique du jeu, comptez une quinzaine d’heures. Si vous avez, comme nous, la chance de posséder une Playstation 4 et un PS VR, vous pourrez allègrement ajouter une dizaine, voire une quinzaine d’heures de jeu supplémentaires. Capcom promet ainsi que Resident Evil 7 VR vous tiendra en haleine durant 25 à 30 heures. Vous aurez largement le temps de vous faire quelques frayeurs.

Resident Evil vr

Jouabilité

Le gameplay dans un jeu tel que Resident Evil est essentiel. Resident Evil 7 VR utilise la Dual Shock et le PS VR avec intelligence. Lorsque l’utilisateur met en marche son casque PS VR, le jeu lui propose un tutoriel afin de paramétrer et de prendre en main les contrôles VR. Très simple, le tutoriel ne prendra que quelques minutes. Vous vous retrouvez dans une salle sombre. Première étape, fixer du regard quatre mares de sang situés de part et d’autre de la pièce pour calibrer la position de l’écran. Grâce au casque PS VR, les mouvements de tête du joueur permettent d’orienter la vision d’Ethan. Capcom a également eu la bonne idée d’utiliser le stick droit pour permettre de se repositionner rapidement : une pression orientera le champ de vision de 30 degrés. Dès lors que vous aurez mis la main sur une arme (bon courage !), la gâchette L2 permettra de viser alors que celle de droite servira à tirer. Les options du jeu permettent de désactiver l’aide à la visée, mais celle-ci s’avèrera bien utile lorsqu’un ennemi armé d’une tronçonneuse s’attaquera à vous sans crier gare.

De prime abord, on pourrait être déçu par l’utilisation de la VR au sein de Resident Evil. On tourne la tête pour observer les moindres recoins des paysages angoissants qui nous entourent et…. c’est tout ? Non. Après quelques minutes de jeu, Resident Evil 7 VR commence véritablement à mettre la technologie au service du scénario. Le suivi des mouvements permet une immersion bien plus forte que celle offerte par la version classique. Qu’il s’agisse de suivre un ennemi lors d’un combat ou de profiter d’une vue à 360 degrés lors des cinématiques, l’utilisation du PS VR est extrêmement bien maîtrisée. Le casque participe, et décuple même, les sensations d’horreur et d’angoisse inhérentes à la licence Resident Evil. Le joueur se retrouve rapidement plongé dans une ambiance des plus lugubres, et, si équipé d’un casque audio adéquat, il pourra expérimenter l’audio 3D.

IMMERSIONent Evil 7 PS VR

Pour le reste, Resident Evil ne révolutionne pas le style, se contentant d’appliquer la recette qui a fait son succès. Un inventaire recensera les objets récoltés durant votre sombre périple. Vous pourrez examiner, combiner et/ou utiliser ces objets en fonction des situations auxquelles vous aurez à faire face. Ce menu inventaire permet également d’assigner différents items au quatre boutons de la croix directionnelle. Le stick gauche sera utilisé pour vous diriger. Si cela reste subjectif, il est à noter que nous n’avons expérimenté aucun problème de motion sickness. 

Graphismes

Qu’il s’agisse de la version classique ou de la version VR, Resident Evil 7 VR propose des graphismes très agréables. Des textures des décors aux effets de lumières, Capcom a réussi à faire un jeu des plus réalistes. Les cinématiques sont, comme à l’accoutumée, bien réalisées. La vue à la première personne, conjuguée au casque PS VR, offre une sensation d’immersion des plus convaincantes. Comme c’est souvent le cas des jeux VR, on notera quelques défauts. Ainsi en baissant la tête, il n’est pas rare de voir les avants-bras d’Ethan ‘flotter’ sans être accrochés au reste de son corps. Mais ces détails ne gênent en rien l’expérience de jeu.

Resident Evil HORREUR

Bande Son

Bruits de pas, portes qui claques et qui grincent et tambourinages inquiétants… Autant de sons qui viendront de toutes les directions pour déranger le joueur dans sa progression. L’audio est également soigné, promettant de glacer le sang des utilisateurs les plus sensibles. Resident Evil 7 VR ne déroge pas à la règle de la licence : ne vous attendez pas à une bande son classique. Capcom mise encore une fois sur les bruitages. Equipé du PS VR, chaque bruit prend une ampleur différente plongeant le joueur au sein d’un univers qui joue sur le stress et le suspens. A noter que le jeu propose des doublages en français, qui font cependant pâle figure face aux voix originales.

Resident Evil bIOHAZARD lOUISIANE

Durée de vie

A nouveau, pour un survival horror, cette septième mouture du jeu d’horreur propose une durée de vie plus que raisonnable. Grâce à l’exclusivité conclue avec Capcom, Resident Evil 7 PS VR offre une dizaine d’heures de jeu supplémentaires à la version classique. Vous pourrez ainsi errer à souhait et vous faire des frayeurs pendant plus de 25 heures.

Confort Visuel

Capcom tente ici de relever un véritable défi : proposer un jeu de près de 30 heures jouables intégralement avec le casque PS VR. Si la beauté du jeu réussira probablement à séduire les joueurs, l’utilisation du casque sur une longue durée pose toujours les mêmes problèmes : chaleur, sensation d’étouffement, pression sur les oreilles etc. Ceci étant dit, les graphismes léchés et l’ambiance générale réussie ne seront que donner envie de remettre le PS VR sur sa tête après une courte pause. Détail agréable : le menu de lancement profite d’une version VR repensée.

Resident Evil 7 Biohazard

Conclusion

Morbide, sinistre, cafardeux. Les adjectifs ne manquent pas. Avec Resident Evil 7, Capcom opère un retour aux sources. Le but est clairement avoué : faire trembler d’une peur bleue le joueur. Pour y parvenir, le studio n’a pas lésiné sur les moyens. Cette nouvelle itération ne se refuse rien. Sans gâcher le plaisir du jeu, il peut toutefois être bon de mettre en garde les âmes sensibles : en moins d’une heure de jeu, vous vous frotterez à des cannibales assez généreux pour partager leur repas avec vous. La norme PEGI qui interdit le jeu au moins de 18 ans prend alors tout son sens.

Angoissant, putride voire parfois sale, Resident Evil 7 VR n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si le coeur vous en dit (et qu’il n’est pas trop sensible !), le jeu est cependant à essayer absolument. Gageons que vous développerez rapidement un côté masochyste et que vous aurez du mal à quitter l’univers magnifiquement glauque que Capcom livre. Resident Evil 7 Biohazard, toute proportion gardée, marque un réel tournant pour les joueurs VR : pour la première fois, vous pourrez profiter d’un véritable jeu intégralement VR. Une nouvelle référence et un must have pour les possesseurs de PS VR. 

Points Positifs

  • Une bonne durée de vie pour un jeu du genre survival horror
  • Un scnéario simple et pourtant drôlement efficace
  • Graphiquement très beau
  • Immersion inégalée jusqu’ici

Points Négatifs

  • Des scènes qui mettront parfois mal à l’aise
  • Le jeu proposera à chaque allumage du PS VR de passer par le tutoriel
  • Pas de support PS Move

Cela faisait longtemps que les joueurs attendaient l’arrivée d’une licence AAA en version réalité virtuelle. Capcom a aujourd’hui sorti la septième itération de son célèbre survival horror, Resident Evil. Avec une exclusivité d’un an pour la version VR, Sony livre aux joueurs PS VR un titre des plus oppressants et immersifs. Accrochez-vous bien, Resident Evil 7 VR débarque avec son lot d'horreurs ! Resident Evil 7 Biohazrd est disponible en version VR exclusive à la PS4 durant une année et en version classique sur Xbox One et PC. Durée de vie : 15 heures en version classique et de 25…
Scénario - 8
Jouabilité - 7.5
Graphismes - 8.5
Bande son - 9
Durée de vie - 8
Confort visuel - 7.5

8.1

Resident Evil 7 VR opère un retour aux sources audacieux et ne manque pas une occasion d'effrayer le joueur. Avec un scénario intriguant et une immersion inégalée grâce au PS VR, ce nouvel opus est une véritable référence en matière de jeu VR.

Scénario: Partir au fin fond de la Louisiane à la recherche de sa femme disparue. Sur le papier, cela peut sembler faiblard mais comme à son habitude, Capcom réussit à captiver grâce à son souci du détail et à des cinématiques convaincantes.


Jouabilité : Le combo manettes et PS VR fonctionne assez bien. D'aucuns pourraient regretter l'absence de support des PS Move. .


Graphismes : Très bon graphiquement, du haut niveau. Les textures sont belles et lumineuses. Les paysages sont bien retranscrits. Clairement, le point positif du jeu.


Bande-son : : Le jeu est beau. Les expressions faciales des personnages sont réalistes, les décors soignés. Une belle réussite visuelle. .


Durée de vie : Une belle durée de vie pour un survival horror, décuplée par la proposition de passages VR..

Confort visuel : Le confort visuel est acceptable mais, sur le long terme, les phases rapides (fuite, combats etc.) peuvent fatiguer..


User Rating: 2.65 ( 17 votes)
  • Jonathan X

    Heu la durée de vie vous la sur évaluez a mort hein. 8h30 en Vr et le jeu est fini.

    • Hello Jonathan,

      Je ne surévalue rien. Comme indiqué dans l’article, il s’agit de la durée fournie par l’éditeur Capcom.
      Le test ayant été publié le jour de la sortie, je n’ai pu terminé le jeu. Si toi tu l’as fait, merci pour cette info. C’est intéressant d’avoir l’avis d’un joueur à confronter aux données commerciales de la marque.

      Bien à toi.
      Farid, auteur du test.

    • Farid Khedri

      Hello Jonathan,

      Je ne surévalue rien. Comme indiqué dans l’article, il s’agit de la durée fournie par l’éditeur Capcom.
      Le test ayant été publié le jour de la sortie, je n’ai pu terminé le jeu. Si toi tu l’as fait, merci pour cette info. C’est intéressant d’avoir l’avis d’un joueur à confronter aux données commerciales de la marque.

      Bien à toi.

Send this to friend