Accueil / Produits / Casque RA / Magic Leap / Actualités / Magic Leap s’inspire des papillons et des plumes de paon pour réinventer les couleurs

Magic Leap s’inspire des papillons et des plumes de paon pour réinventer les couleurs

Magic Leap plumes paon lumière

Magic Leap travaille depuis des années sur un très ambitieux projet de lunettes de réalité mixte. Récemment, les ingénieurs de la start-up américaine se sont associés à des chercheurs de l’Université de Berkeley pour adapter à leur dispositif les caractéristiques très particulières des ailes de papillons ou des plumes de paon pour produire des couleurs. Des composants nanométriques ont ainsi vu le jour.

Magic Leap met au point depuis plusieurs années un très ambitieux dispositif de réalité mixte. Décrié après avoir publié des vidéos qualifiées de mensongères, la start-up s’est muée dans le silence ne communiquant plus sur son projet. Le plus grand secret entoure les lunettes de réalité mixte de l’entreprise dont la valorisation est évaluée à 4,5 milliards de dollars. Des rumeurs surgissent parfois et, seules quelques très rares personnalités ont eu la chance de tester le prototype avec des retours particulièrement enthousiastes. Cette fois, une information nous permet d’en apprendre davantage sur la façon dont Magic Leap souhaite reproduire certaines couleurs dans leurs objets virtuels.

Magic Leap s'inspire papillons paon lumière couleurs

Magic Leap reproduit les ailes de papillons et les plumes de paon

Les ailes de papillon ou bien encore les plumes de paon arborent des couleurs magnifiques. Pourtant, aussi curieux que cela puisse paraître, les plumes de paon ou les ailes de papillons sont de couleur marron sans autre couleur. Il s’agit en fait de reflets de lumière. Il s’agit en fait de la structure nanométrique des ailes de papillon ou des plumes de paon qui permettent de réfléchir le spectre lumineux et ainsi présenter des couleurs magnifiques.

Magic Leap Université Berkeley

Cet ingénieux système a été étudié par des chercheurs de l’Université de Berkeley et reproduit en laboratoire. Magic Leap s’est ainsi associée aux scientifiques afin d’adapter ce phénomène à ses lunettes de réalité mixte et ainsi reproduire artificiellement des couleurs et motifs simplement en manipulant la lumière.

Des composants nanométriques pour manipuler la lumière

Les chercheurs de l’Université de Berkeley ont ainsi pu mettre au point des composants nanométriques capables de réaliser une diffraction de la lumière et de choisir la couleur voulue. Des faisceaux de substrat de différentes tailles sont gravés sur du silicium selon des distances très précises. Le résultat est un composant ultra fin, bon marché et facile à produire en série. En choisissant la distance désirée, seule la couleur voulue est reflétée.

Magic Leap composants nanométriques

Ces composants permettent ainsi de pouvoir projeter les formes et les couleurs voulues et ainsi faire apparaitre des objets ou des hologrammes 3D virtuels dans l’environnement de l’utilisateur. Cette technique était déjà utilisée pour les systèmes antireflets de certaines lunettes mais ceux-ci étaient très limités dans l’angle désiré. Notez que ces composants pourront, par ailleurs, trouver d’autres applications comme par exemple créer une cape d’invisibilité et dissimuler des objets ou bien encore projeter des hologrammes.

Sources & crédits Source : Communiqué de presse de l'Université de Berkeley - Crédit : http://newscenter.lbl.gov/2017/08/30/scientists-bring-visual-magic-to-light/

Send this to friend