in

Porno virtuel : Tout savoir sur la pornographie 3.0

Porno virtuel

Le porno virtuel rend les vidéos pour adultes beaucoup plus divertissantes et, bien sûr, plus excitantes. À côté, la pornographie classique est presque devenue insignifiante parce que la réalité virtuelle a la capacité de rendre toute expérience multimédia très réaliste.

Depuis le début de l’année, les recherches de contenus adultes en réalité virtuelle ont augmenté de 115 %. Il s’agit en effet de l’une des plus grandes utilisations de la technologie VR. Alors, si vous n’avez pas encore expérimenté le sexe virtuel, c’est le moment où jamais de le découvrir. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur ce sujet bouillonnant.

En quoi consiste le porno virtuel ?

Comme son nom l’indique, le porno virtuel consiste à expérimenter les joies du divertissement adulte dans un espace virtuel. Plus précisément, le concept implique l’exploitation de la technologie de la réalité virtuelle. Autrement dit, il est question de regarder des vidéos XXX avec un casque VR.

Mais avec la réalité virtuelle, regarder une vidéo, ce n’est la même chose que sur un grand écran, un écran d’ordinateur et encore moins l’écran d’un téléphone. La VR permet de vivre une expérience totalement immersive. Au lieu d’être un simple téléspectateur, on a l’impression de participer à la scène. Mieux encore, on devient soi-même l’un des interprètes. Et pour rendre l’expérience encore plus réaliste, la technologie permet même de synchroniser des sextoys avec les vidéos.

Comme tous les divertissements multimédias, la pornographie évolue parellèlement avec la technologie. Les gens ont commencé par se masturber devant des photos de nus dans les magazines XXX avant de regarder des images animées avec le son. Désormais, le porno virtuel rend l’expérience encore plus proche de la réalité en offrant en plus de satisfaction visuelle et sonore une immersion physique, ou presque.

Quelle est la particularité du porno virtuel ?

Vous l’aurez compris, le porno virtuel est très différent des vidéos de charme habituels que vous regardez sur un ordinateur ou sur un téléphone. Certes, un des explications est que vous devez d’abord utiliser un casque. Mais il ne suffit pas non plus d’en enfiler un pour l’expérimenter.

En fait, même les contenus sont différents de ceux qu’on trouve habituellement sur les sites pour adultes. Pour mieux le comprendre, voyons les principaux éléments qui constituent la technologie du porno virtuel.

Le casque VR

L’appareil multimédia qui permet de lire les fichiers VR est le casque de réalité virtuelle. Notons déjà qu’il existe plusieurs types de casques qui permettent d’expérimenter le porno virtuel. La plus économique de toutes est le cardboard qui est généralement à base de carton. Il s’agit d’une conception très simple qu’on peut monter soi-même et qui permet de voir des vidéos VR avec un smartphone. De fait, c’est donc sur l’écran du smartphone que les vidéos s’affichent.

Ensuite, il y a les casques haut de gamme. Il s’agit de casques qui coûtent beaucoup plus cher que les cardboard, mais qui offrent aussi beaucoup plus. Leur différence est d’abord apparente dans le design étant donné que les cardboard n’utilisent qu’un matériau minimaliste. Il vous suffit par exemple de voir à quoi ressemble le Google CardBoard et l’OCulus Quest 2 pour comprendre.

Mais ce n’est pas seulement une question d’apparence. Ce qui rend vraiment les casques haut de gamme meilleurs, c’est la qualité des images et leurs nombreuses fonctionnalités.

Là encore, nous pouvons distinguer deux types de casques VR haut de gamme : les casques autonomes et ceux qui ne le sont pas. Un casque VR non autonome fonctionne avec un smartphone ou avec un ordinateur en étant rattaché à un câble. De fait, il utilise les applications ou les logiciels dans les autres appareils pour pouvoir accéder aux contenus comme le porno virtuel.

Vous aurez donc compris que les casques autonomes n’ont pas besoin de smartphone ou d’ordinateurs pour fonctionner. Ils ont leur propre navigateur et applications intégrés qui permettent d’aller directement sur d’autres plateformes en ligne.

Les vidéos VR

Le tournage d’une vidéo pour le porno virtuel est aussi différent de celui des vidéos XXX habituels qui implique l’utilisation de plusieurs caméras. Ici, le studio utilise une seule caméra qui se trouve au niveau de l’un des interprètes donnant au téléspectateur l’impression d’être à sa place.

L’utilisation de la technologie 3D et de caméra 360 offrent l’illusion de la réalité virtuelle. Un casque VR est doté d’un système de suivi de mouvement. Ensemble, ces technologies permettent à l’utilisateur de voir la scène sous différents angles.

Comment accéder au porno virtuel ?

Le fait que les vidéos VR soient différentes signifie qu’ils ne se trouvent pas au même endroit que les contenus classiques. Il existe des sites qui proposent exclusivement du VR porn, mais aussi d’autres sites ordinaires qui incluent une section VR. Mais quitte à choisir, les sites dédiés sont certainement plus expérimentés en matière de réalité virtuelle. Autrement dit, ils offrent des contenus de meilleure qualité.

Notons également que les contenus ne sont généralement accessibles que sur un abonnement ou sur un paiement à la carte. Certes, certains sites proposent des extraits gratuits et Pornhub a même des vidéos complètes qui ne nécessitent aucun paiement. Mais la gratuité nous laisse souvent sur notre faim. Pour expérimenter le VR sex sans limite et avec une véritable immersion, rien ne vaut les offres premiums.

Porno virtuel : le visionnage

Rappelons donc que pour expérimenter le sexe dans la réalité virtuelle, il faut utiliser un casque VR pour lequel les vidéos sont optimisées. Mais il convient aussi de noter qu’il existe deux manières de visionner ces vidéos.

Tout d’abord, étant donné qu’elles se trouvent sur des sites, il est donc possible de les diffuser directement depuis le navigateur. Les vidéos sont au format WebVR, ce qui signifie qu’elles doivent être visionnées avec un casque VR sur internet.

D’autre part, pour ceux qui hésitent avec le streaming, il est aussi possible de télécharger les vidéos. Vous pouvez les stocker directement sur le casque ou sur un ordinateur. Cette deuxième option est généralement préférable pour regarder les vidéos dans une meilleure qualité.

Le porno virtuel : de la pornographie à haute définition

Maintenant que nous avons compris les bases du divertissement adulte en VR, voici quelques mots qui vous aideront à bien maîtriser le sujet.

Vidéo 3D

La principale différence entre les vidéos pour adultes habituels et les vidéos en VR est qu’avec la réalité virtuelle, les images sont en relief. Autrement dit, elles ajoutent la profondeur à la longueur et à la largeur (3D).

Vidéo à 180 ° et à 360 °

Pour que l’immersion soit totale, les images doivent aussi s’adapter au mouvement des utilisateurs. Cela signifie que s’il tourne la tête ou bouge son corps, la scène s’affiche sous différents angles.

Dans le domaine de la réalité virtuelle, il est souvent question de vidéo à 180 ou à 360 °. Avec une vidéo à 360 °, vous pouvez visionner la scène en faisant un tour complet. Appliqué au porno virtuel, cela permet de voir les interprètes de près ou de loin, et parfois même de se déplacer dans tous les sens. Pour les vidéos à 180 °, cette capacité est donc limitée à la moitié et vous ne verrez aucune image derrière vous.

HD vs 4K vs 5K ou plus

Au moment de télécharger une vidéo, le site demande de choisir une résolution. Le 4K est pris en charge par tous les casques VR, même les plus simples comme les cardboard. La désignation de 4K correspond au nombre de pixels de largeur de l’image. La HD 1080p est la moitié de la résolution 4K et contient quatre fois moins de pixels.

Actuellement, la référence en termes de résolution est le 4K, mais il est parfois recommandé de choisir les versions HD pour les dispositifs moins puissants. Certains sites proposent aussi des vidéos de plus haute résolution, notamment de 5K et 6K voire même de 8K. Mais pour visionner les vidéos de ce niveau, il faut avoir un casque compatible.

POV vs Voyeur

Si vous êtes un grand consommateur de vidéos de sexe érotique hardcore, les termes POV et Voyeur ne vous sont peut-être pas nouveaux. Le format POV ou Point of View fait référence aux vidéos tournés du point de vue de l’homme ou de la femme à qui les interprètes font plaisir.

En revanche, le mode Voyeur signifie que vous ne participez pas directement à l’acte, mais que vous êtes un spectateur. Précisons, néanmoins que dans les deux cas, l’expérience est complètement immersive. Cela signifie que vous êtes virtuellement transporté sur le plateau de tournage.

Y-a-t-il un risque avec le porno virtuel ?

Avec le sexe virtuel, le divertissement pour adultes est donc passé au niveau supérieur. Mais comme avec toute technologie, il y a quelques points sur lesquels nous devons vous mettre en garde.

D’abord, pour ceux qui n’ont jamais utilisé de casque VR, il arrive parfois que la première expérience soit un peu désagréable. Par exemple, au bout de quelques minutes, vous pourriez avoir des nausées, des vertiges ou perdre votre équilibre. Cela peut aussi arriver parce que certains dispositifs sont moins confortables que d’autres.

Mais la seule véritable menace, c’est l’addiction. En fait, une fois que vous aurez goûté au porno virtuel, vous pourrez complètement perdre tout intérêt pour les autres formes d’expérience sexuelle dans l’espace numérique. Certains affirment même que l’expérience sexuelle en réalité virtuelle serait mieux qu’une véritable expérience physique. Là où ça pose problème, c’est que les accros risquent de perdre les notions de la réalité.

Mais en fin de compte, pour se divertir et se faire une petite branlette devant une vidéo chaude-bouillante, les vidéos de charme en VR est indéniablement la meilleure alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.