in

Taco VR : ce tapis de course VR peut se replier comme un taco

Taco VR

Mark Dufour vient de créer un tapis roulant omnidirectionnel VR appelé Taco VR. Sa particularité, c’est qu’il peut se replier sur lui-même comme un taco, d’où son nom.

On compte en ce moment un large choix de tapis de course VR sur le marché. Malgré la pluralité des modèles disponibles actuellement, Mark Dufour trouve quand même qu’il n’y a pas encore de tapis roulants vraiment efficaces pour la réalité virtuelle. Il a alors mis au point sa propre plateforme VR, qu’il a baptisée Taco VR.

Dévoilé pour la première fois par Hackaday, le matériel combine une plateforme robotique avec un tapis roulant omnidirectionnel au design plutôt original. Lorsqu’on ne s’en sert pas, il peut ainsi se replier sur lui-même comme un taco, ce qui facilite son rangement. On peut donc le mettre tout simplement dans un coin de sa maison, par exemple.

Taco VR : comment ce tapis de course VR plutôt bizarre fonctionne-t-il ?

Pour simuler la marche, le tapis roulant Taco VR s’équipe d’une série de moteurs et d’un collecteur tournant pour permettre une rotation continue. Il embarque aussi une carte microcontrôleur Arduino Mega 2560 Rev3 ainsi que deux caméras pixy2. Ces dernières servent à suivre chaque pas qu’on effectue en VR.

La plateforme se déplace ensuite en fonction des mouvements réalisés. Le fameux tapis de course VR utilise d’ailleurs des engrenages pour relier la plaque de base fixe à la plateforme. Cela signifie que cette dernière sera toujours orientée vers la même direction que lorsqu’on l’a installé.

Afin que les pieds de l’utilisateur restent sur le tapis, peu importe les mouvements effectués, Dufour emploie en outre deux plateformes à disque. Grâce à des capteurs, celles-ci peuvent faire déplacer le tapis roulant à chaque pas. Quoi qu’il en soit, le Taco VR ne prend pas encore en charge les mouvements verticaux, c’est-à-dire hauts/bas pour le moment.

Néanmoins, selon un article de blog, Dufour compterait ajouter cette fonctionnalité au fil du temps. À noter qu’il a eu recours aux pièces modulaires d’Infento pour créer son tapis de course VR, qui est pour l’instant un prototype. Il s’est également servi de l’impression 3D pour fabriquer les engrenages non disponibles dans le kit d’Infento.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.