in ,

Le sexe virtuel : première industrie de réalité virtuelle du futur ?

virtual reality

Qui peut encore penser que le sexe ne rapporte pas d’argent ? En tout cas, pas le PDG et fondateur d’Ashley Madison, ce site de rencontre pour personnes mariées, à la recherche de relations sans lendemain. Comment se dessine le marché du sexe virtuel ? Petit aperçu. 

Grosse levée de fond d’Ashley Madison

Ashley Madison
Ashley Madison, le site de rencontre extra-conjugales a annoncé une levée de fonds de 200 millions de dollars en avril.

 

Ashley Madison a récemment confirmé sa volonté de lever 200 millions de dollars pour son développement. Et pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, il faut savoir que le site pour adultes LiveJasmin est un des sites les plus visités de l’internet et réuni chaque mois environ 298,5 millions de visiteurs et que la société est valorisé à 13,3 millions de dollars.  

Un marché déjà investi par la RV

Mais qui aurait intérêt à surfer sur la vague de succès que connait le sexe sur internet ? Réponse : les professionnels de la réalité virtuelle et autres technologies d’immersion et avec eux par ricochet les sites proposant des vidéos de sexe.

Le site OculusRealPorn l’a déjà compris : un site dédié aux vidéos compatibles avec l’oculus rift. Mais pour le moment, seules quelques vidéos sont compatibles.

oculusrealporn
oculusrealporn propose des vidéos en immersion compatibles avec un oculus rift.

L’avenir avec Lovense et VirtualRealPorn

Pour une expérience de sexe virtuelle complètement interactive, la société RedLightCenter, a imaginé un jeu vidéo compatible avec l’Oculus rift, présenté à la conférence Xbiz360 à Los Angeles, en janvier 2015. Ce jeu recrée une scène virtuelle ou des gens peuvent interagir entre eux mais pas seulement, l’expérience s’accompagne d’un stimulus, recréant les sensations que leurs personnages sont censés vivre.

red light center
La société Red light center a développé un jeu compatible sur Oculus Rift permettant de recréer les sensations vécues par les personnages.

C’est conscient de l’existence d’un nouveau type de consommateurs, le “cam consommateur”, que Brian Shuben, chef des opérations de la société Fleshlight s’est lancé dans la conception du VSTROKER. Le résultat ? une expérience qui permet à l’utilisateur d’avoir une relation sexuelle virtuelle avec un personnage virtuel ou en webcam.

Brian Shuster, fondateur de Redlightcenter, a déjà des ambitions d’améliorations de son offre pour les cinq ans à venir :

“A l’avenir, on pourra se tenir la main, serrer quelqu’un dans ses bras (…) Nous n’en sommes qu’au début” explique-t-il.

lovense
Lovense et VirtualRealPorn ont annoncé leur partenariat dans la conception d’une application de réalité virtuelle.

Le 19 mai dernier, les sociétés Lovense et VirtualRealPorn ont annoncé leur partenariat dans la conception d’une application de réalité virtuelle permettant de représenter virtuellement non plus des personnages d’animation standards mais de vraies stars du porno.

“L’idée est de permettre l’immersion dans un univers qui paraît encore plus réel”, explique Eddy Olivares, chargé de marketing à Lovense, la société actuellement conceptrice de sex-toy connectés permettant à deux individus de s’envoyer des stimuli à distance grâce à  une application de smartphone.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *