in ,

Porno VR – 20000 noms et adresses mail d’utilisateurs révélés par une faille de sécurité

sinvr fuite données vr porn

Le Porno VR vient de subir sa première fuite massive de données. Une faille de sécurité du jeu Sin VR a permis aux chercheurs en sécurité britanniques de Digital Interruption d’accéder aux noms et adresses mail de 20000 utilisateurs enregistrés sur l’application.

Parmi les meilleurs jeux vidéo porno en réalité virtuelle, SinVR figure en bonne place. Depuis son lancement sur Oculus Rift et HTC Vive, le titre fédère une vaste communauté d’utilisateurs « actifs ». Cependant, ce n’est clairement pas le type de jeu auquel on se vante de jouer devant sa famille, ses amis ou ses collègues de travail. Pour cause, SinVR propose aux joueurs de réaliser tous leurs fantasmes les plus inavouables à travers des simulations 3D réalistes et personnalisables. Une chevauchée sauvage avec une cow-girl, une leçon de doigté sur un piano, une inquisition torride avec une méchante sorcière… les seules limites sont celles de l’imagination des usagers.

Porno VR : les données personnelles de tous les utilisateurs du jeu SinVR sont en fuite

sinvr

On peut donc comprendre que les utilisateurs préfèrent rester anonymes. Malheureusement, ce 17 janvier 2018, certains vont peut-être regretter d’avoir laissé libre cours à leur imagination. La firme de sécurité britannique Digital Interruption a découvert l’existence d’une faille de sécurité de type loophole dans l’application SinVR, lui permettant d’accéder sans difficulté aux noms et adresses mail de 20000 utilisateurs.

Spécialisée dans l’analyse de sécurité des sites web pour adultes, Digital Interruption affirme avoir réussi à accéder aux données personnelles de tous les utilisateurs inscrits à SinVR ainsi qu’à la liste des personnes ayant payé pour du contenu additionnel via PayPal. Fort heureusement, la faille de sécurité ne permet pas d’accéder aux mots de passe et autres détails sur les cartes bancaires utilisées.

Porno VR : le créateur de SinVR promet de renforcer la sécurité

Après avoir tenté de contacter par mail inVR, le créateur de SinVR, Digital Interruption a décidé de dévoiler publiquement cette faille de sécurité car la firme ne lui répondait pas. Suite à cette annonce publique, les développeurs se sont finalement exprimés, remerciant les chercheurs et promettant de retenir cette leçon pour améliorer la sécurité de l’application. La faille a été corrigée, et inVR promet de faire appel à des services de sécurité professionnels pour vérifier le niveau de confidentialité de son logiciel.

Il est préférable que cette faille de sécurité ait été repérée par des chercheurs et non par des cybercriminels, mais rien ne garantit que des hackers n’ont pas exploité cette faille auparavant. Il est fort possible que les données des utilisateurs de SinVR soient en la possession de personnes nettement moins bien intentionnées. Comme l’explique Digital Interruption sur son blog, compte tenu de la nature de l’application, une telle fuite d’informations peut-être très embarrassante.

Porno VR : les utilisateurs de Sin VR risquent de recevoir des menaces

Les utilisateurs risquent de recevoir des « blackmails », à savoir des messages de menaces visant à les faire chanter pour obtenir une contrepartie. S’ils refusent d’obtempérer, les usagers pris pour cible risquent de voir leur péché mignon révélé à leur entourage.

Ce n’est pas la première fois qu’un site pornographique fait l’objet d’une fuite de données. En 2016, les identités de 800 000 utilisateurs du site Brazzers avaient été dévoilées. Cet incident prouve que le porno VR est tout aussi risqué que le porno traditionnel. Vous voilà prévenus, restez sur vos gardes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.