Accueil / Produits / Casque VR / Oculus Rift / Accessoires réalité virtuelle / Une peau artificielle créée par des chercheurs permet de sentir la VR

Une peau artificielle créée par des chercheurs permet de sentir la VR

peau artificielle vr

Une peau artificielle créée par des chercheurs de l’EPFL permet le retour haptique. Cette invention pourrait être utilisée pour rendre la réalité virtuelle encore plus immersive en stimulant le sens du toucher de l’utilisateur…

Les casques VR sont désormais capables de tromper la vue, l’ouïe, et nous permettent même d’utiliser nos mains naturellement grâce au hand-tracking. Pour rendre l’immersion dans la réalité virtuelle encore plus immersive, la prochaine étape est le retour haptique.

Il existe déjà des gants et même des combinaisons complètes permettant d’ajouter la stimulation du toucher à la VR. Ces accessoires permettent notamment de ressentir le contact des objets virtuels, voire même leur solidité ou leur poids.

À présent, des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, sont parvenus à créer une peau artificielle flexible capable de délivrer un retour haptique. Ce dispositif pourrait être utilisé dans le domaine de la rééducation médicale, mais aussi pour la réalité virtuelle…

Une peau artificielle en silicone pour le retour haptique dans la VR

Cette peau artificielle est composée de silicone et d’électrodes. Sa forme peut s’adapter, ce qui lui permet de s’enrouler autour d’un doigt ou d’un poignet pour délivrer un retour haptique sous forme de pression ou de vibration.

Les capteurs embarqués permettent de détecter les déformations afin que le feedback s’ajuste en réaction aux mouvements. C’est ce qui permet un réalisme inouï rendant cette innovation particulièrement adaptée à un usage dans la VR…

La peau artificielle peut être étirée jusqu’à quatre fois sa longueur originale et peut donc supporter tous les mouvements. Pour la première fois, les capteurs et les actionneurs sont intégrés à la peau. Ainsi, les stimulations vibratoires ressenties par l’utilisateur peuvent être modulées de façon précise pour la rééducation ou la réalité virtuelle.

Les chercheurs envisagent à présent de développer un prototype pour les applications de réalité virtuelle et augmentée. Dans un premier temps, ce prototype sera utilisé dans le cadre d’études neuroscientifiques. Les chercheurs pourront étudier l’activité du cerveau pendant que le corps humain sera stimulé par le retour haptique. Sur le long terme, on peut toutefois présager le développement de combinaisons ou de gants composé de ce tissu artificiel pour permettre une immersion maximale dans les jeux et autres applications VR…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *