Accueil / Produits / Casque VR / Oculus Story Studio, prochaine grande compagnie du cinéma ?

Oculus Story Studio, prochaine grande compagnie du cinéma ?

Facebook a fondé il y a quelques mois Oculus Story Studio, un studio de cinéma constitué d’anciens de Pixar chargés de faire des films pour l’Oculus.

Un support inexploité

Jusqu’à maintenant, Facebook (qui a racheté la compagnie Oculus VR) était principalement concentré dans la création de jeux vidéo pour l’Oculus Rift. Mais la création de l’Oculus Story Studio en janvier 2015 à San Francisco a amorcé un changement dans la stratégie du groupe. Composé d’une dizaine de créateurs venus tout droit d’Holywood, parmi lesquels on trouve des anciens de Pixar, ce studio aura pour mission de composer des films exploitant la technologie de l’Oculus Rift. Plusieurs court métrages devraient d’ailleurs sortir cette année.

Une initiative pertinente dans la mesure ou Oculus, depuis son rachat par Facebook, possède des moyens financiers absolument colossaux. De plus, Facebook compte faire d’Oculus quelque chose de plus ambitieux qu’un simple objet de gamer: il veut en faire une plateforme à part entière, qui ne se focalise pas que sur les jeux, mais sur tous les divertissements. Le succès très important des films d’animation (Pixar, Disney…)  a sans doute donné des idées à Oculus…

La réalité virtuelle et l’immersion apportée par les casques peuvent en effet trouver plein d’applications pour des documentaires basés sur l’exploration, le monde animal ou les films de medieval fantasy voir de science-fiction. Vous imaginez une course poursuite en podracers ?

Un média d’avenir ?

On connait toutefois quels seront les premiers films sortis par le studio: un film d’action nommé Bullfighter, une comédie du nom de Kabloom et un court métrage surréaliste nommé Dear Angelica.

Le concept art ayant servi à l'affiche de Bullfighter par l'Oculus Story Studio
Le concept art ayant servi à l’affiche de Bullfighter

Lors du Sundance 2015, quelques élus avaient ou voir le premier-né du studio, Lost, qui avait rencontré un très gros succès. Dans ce court-métrage de 4 minutes, les spectateurs pouvaient avancer dans un décor onirique (ainsi qu’interagir de manière limitée avec l’environnement): une forêt recouverte par la nuit et remplie de lucioles jusqu’à rencontrer un gigantesque robot les dépassant de plusieurs dizaines de mètres. Le tout développé sur l’Unreal Engine 4.

la main du robot du film lost par L'Oculus Story Studio

Alors, la réalité virtuelle, avenir du cinéma ? Selon Luckey Palmer, c’est le cas. Pour l’inventeur de l’Oculus Rift, la réalité virtuelle est le média ultime. ” C’est quelque chose qui donne aux artistes une liberté de création complète. Si vous pouvez simuler la réalité de manière parfaite, vous pouvez littéralement faire tout ce que vous voulez avec cette technologie, que ce soit un film ou un jeu. Tout ce qu’un artiste pourra imaginer, il pourra le faire, et donner aux gens la sensation de vivre l’expérience en vrai.”

D’autres compagnies suivent l’exemple d’Oculus Story Studio et comptent elles aussi créer leurs films autour de la réalité virtuelle. HTC est en partenariat avec HBO et Lionsgate, tandis que Samsung travaille avec la 20th Century Fox et d’autres studios made in Hollywood pour créer des films pour son Galaxy VR.