in

Ces sextoy connectés suivaient en secret l’activité sexuelle des utilisateurs

plaisir avec sextoy

Une marque de sextoy connecté a été condamné pour le suivi illicite de ses utilisateurs. Elle a récolté des données relatives à l’activité sexuelle de ses utilisateurs.

En 2017, une entreprise de jouets sexuels a été condamnée à une amende de 2,4 millions de livres sterling pour un suivi illicite de l’activité sexuelle de ses utilisateurs. La marque canadienne We-Vibe a accepté de débourser jusqu’à 10 000 $ par client ayant utilisé son vibromasseur connecté. Elle a aussi offert 199 $ pour chaque client ayant simplement acheté le sextoy.

Le vibromasseur connecté, le plaisir à distance

Ce sextoy connecté a été fabriqué par une société canadienne Standard Innovation. Grâce à ce jouet sexuel, vous pouvez exciter votre partenaire à distance lorsque vous vous connectez et jouez ensemble. Ce vibromasseur connecté se contrôle via une télécommande grâce à une application à installer sur votre smartphone. Votre partenaire, peu importe où il se trouve, peut l’activer. Vous pouvez ainsi passer des moments intimes même à distance.

En plus d’être compatible avec vos smartphones Android et iPhone, le sextoy se synchronise aussi avec vos livres audios préférés et se charge en USB.

Le sextoy connecté faisait un suivi illicite de ses utilisateurs

sextoy de la marque we-vide qui suivait les activités des utilisateurs

En effet, il a été révélé par une femme en 2017 que ce vibromasseur envoyait des données à Standard Innovation. Il envoyait aussi sur quelle fréquence il était utilisé et à quelle intensité. De plus, il donne un enregistrement des habitudes intimes de l’utilisateur.

L’application fournie avec ce sextoy enregistrait en temps réel toutes les données concernant l’utilisation de l’appareil. Que ce soit la fréquence, le programme favori, l’intensité des vibrations, tout a été enregistré dans les serveurs de Standard Innovation. Le problème ce que les utilisateurs n’étaient pas au courant

À cette période, environ 300 000 personnes ont acheté ce vibromasseur connecté de WeVibe, et un tiers d’entre eux l’ont utilisé. Cette femme qui a porté plainte à déclarer que l’entreprise Standard innovation ne respecte pas son intimité. Alors, la société mère de We-Vibe, Standard Innovation, a été condamnée à payer 4 millions de dollars canadiens. Elle a affirmé que ces données sont personnelles et personne n’a le droit d’enregistrer ces choses. 

Suite à ce procès, Standard Innovation a aussi déclaré qu’ils prennent au sérieux la confidentialité des clients et la sécurité des données. Ils ont dit qu’ils ont amélioré la confidentialité, et ont renforcé la sécurité de l’application. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.