Rony Abovitz, fondateur et PDG de Magic Leap au Fortune Brainstorm Tech
in ,

Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19

Le fabricant de lunettes de réalité augmentée Magic Leap a entrepris une phase de licenciement importante. C’est la conséquence de difficultés attribuées à la pandémie du Coronavirus.

Dans un communiqué publié sur le site du constructeur, le fondateur de Magic Leap Rony Abovitz revient sur les difficultés actuelles que rencontre sa société. Et d’après lui, le principal facteur est la pandémie de Coronavirus qui sévit dans le monde. À cause de cette crise, les investissements sur du long terme ont diminué. Cela se traduit par une concentration de leur activité sur ce qui est le plus à même de leur garantir un ROI rapide. Or, c’est du côté des entreprises qu’ils ont le plus de chance d’y arriver.

Ainsi, le fondateur de Magic Leap explique que pour assurer le futur de sa société, il l’a étudiée de près et en a conclu que certains changements étaient nécessaires. Malheureusement cela entraîne le licenciement d’une partie des employés. Rony Abovitz précise que cela concerne tous les niveaux de postes, de la direction à la manutention. En effet, tous ceux qui travaillaient sur des projets distants ou à destination du grand public, deux branches qui vont particulièrement souffrir de cette crise, seront probablement remerciés pour leur service.

magic leap one offre 500 ml1

Magic Leap : des raisons d’espérer ?

Cette pandémie touche donc de plein fouet Magic Leap qui avait déjà une santé fragile. Son casque de réalité augmentée Magic Leap One, vendu au prix de 2 300 dollars, n’a jamais rencontré le succès espéré. Nous vous rapportions début décembre que le constructeur n’avait vendu que 6 000 unités alors qu’il comptait en écouler un million pendant la même période de temps. Bien loin du compte, notamment en raison d’un prix de vente excessif pour les particuliers, Magic Leap avait alors décidé de changer d’angle d’attaque et d’orienter son offre vers les entreprises. Or, c’est la même stratégie que Microsoft a employée pour son HoloLens.

Malgré cela, Rony Abovitz reste confiant pour l’avenir. Il estime que le monde post-coronavirus s’appuiera davantage sur les échanges à distance. Or, ceux-ci devront reproduire les caractéristiques des interactions physiques, tout en profitant d’une connexion ultrarapide. Une vision qui pourrait inclure les appareils de Magic Leap puisqu’ils répondent à ces besoins.

Commentaires

Répondre
  1. Mouais, le covid-19 a bon dos. Rony Abovitz essaie de garder le peu de crédibilité qu’il lui reste en accusant les investisseurs frileux… étonnant que plus personne ne veuille mettre d’argent dans Magic Leap !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
VRBTrans, capture d'écran du site porno VR

VRBTrans et ses vidéos X VR avec transsexuelles de haut niveau

xrhealth, plateforme de télémédecine vr

XRHealth : la plateforme de télémédecine VR lève 7 millions $ de fonds