in

Le sexe virtuel menace-t-il l’intimité et le contact humain ?

Le sexe virtuel constitue une alternative intéressante au contact humain, mais il semble toutefois poser quelques soucis à l’intimité.

 Le propriétaire d’Oh My Doll affiche ses ambitions en un slogan : « Entrez dans la matrice, mais pour le sexe ». Il combine la pornographie en réalité virtuelle avec des poupées sexuelles en silicone en alternative aux travailleuses du sexe. Ce salon de massage virtuel est le premier à proposer un tel service. Toutefois, malgré les nombreux intérêts de cette solution, ses retombées négatives ne sont pas moindres.

Le divertissement comme le sexe virtuel s’impose

La réalité virtuelle semble être le projet phare de Facebook. Il se peut que Mark Zuckerberg veuille faire en sorte que la réalité virtuelle domine l’industrie du divertissement du futur. Le domaine du porno ne fait pas exception. Le divertissement en ligne pour adultes a d’ailleurs connu une forte augmentation au cours de la pandémie au Covid 19.

Il semble d’ailleurs que les penchants des gens pour le porno soient en train de changer. En 2021, Pornhub a même déclaré que hentai était le terme de recherche le plus populaire.

Oh My Doll propose même des expériences érotiques générées par ordinateur avec même une star du porno. L’entreprise propose même des modules axés sur l’hypnose et la méditation comme un « massage pour le cerveau ». L’utilisateur pourrait ainsi renforcer l’estime de soi.

Les inconvénients du sexe virtuel notamment sur l’intimité

L’intelligence artificielle, avec ChatGPT, imite si bien la conversation humaine qu’elle se positionne en une concurrente des employés de l’informatique. Ce logiciel représente aussi une menace pour ls professionnels de la saisie de données et d’autres secteurs technologiques.

Le divertissement virtuel favorise l’émergence des incels. Ce groupe de jeunes hommes socialement privés de leurs droits, languissent dans des chambres virtuelles. Ils ont tendance à acclamer leur ressentiment déplacé envers les femmes pour l’inexistence de leur vie sexuelle. Ces faits ont des conséquences réelles d‘une violence inouïe. D’autant plus que les gens ont de moins en moins d‘interactions sociales et de rencontres. Les jeunes déjà habitués au métaverse, auront peut-être moins de mal à appréhender le sexe virtuel pour leur transition vers l’âge adulte.

Le harcèlement sexuel est également un problème dans le métaverse. Les personnes se livrant à des relations sexuelles BDSM agressives ne se laissent emporter sans contraintes du monde réel. Sans parler du fait que cela pourrait décourager les gens à se lancer dans les relations humaines. La violation de données pourrait aussi constituer un grave souci.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.