in

IBM a déposé un brevet sur une technologie dont Black Mirror a mis en garde

IBM brevet censure Black Mirror

La réalité rejoint parfois un peu trop la fiction. C’est ce que fait penser ce nouveau brevet déposé par IBM et qui veut « filtrer » notre environnement grâce à la réalité augmentée. On a du mal à penser que cela soit vraiment une bonne idée de la part du géant informatique.

C’est une comparaison particulièrement cruelle pour IBM. Un brevet, qui vient d’être accepté par le « United States Patent and Trademark Office », est identique à une technologie vue dans l’épisode « Arkangel » de la série Black Mirror.

IBM brevet AR réalité augmentée

Un brevet IBM dont Black Mirror avait mis en garde

Attention spoiler… Le 29 décembre dernier, Netflix mettait en ligne la 4e saison de Black Mirror. Dans le second épisode baptisé « Arkangel », Charlie Brooker imagine une technologie que l’on implante aux enfants permettant aux parents de bloquer des contenus considérés comme dérangeants pour les plus jeunes. Une technologie qui rencontre bien sûr des limites comme toujours avec la célèbre série de science-fiction, Black Mirror.

IBM brevet Black Mirror

IBM vient de se voir accepter un brevet en réalité augmentée pour une technologie très similaire, permettant de censurer de la vidéo enregistrée ou en streaming. Le brevet permettrait d’identifier le contenu très rapidement et de le pixelliser en ajoutant une seconde image par-dessus. La technologie utilisée serait celle de la Visual Light Communication qui peut transférer des données à 10 Mbit/s. Autant dire que ce contrôle parental V2.0 serait particulièrement réactif et efficace. La technologie est pensée pour être utilisée tout autant en réalité virtuelle que réalité augmentée et IBM fait référence à l’Hololens comme un casque pouvant en être équipé. Au-delà de la censure parentale classique, on imagine aussi très facilement cette technologie utilisée pour protéger du contenu copyrighté ou géolocalisé. Bref, pas vraiment une bonne nouvelle, quel que soit le contexte.

Le brevet IBM déposé avant la diffusion de l’épisode

De façon automatique, on pourrait imaginer que c’est après avoir vu l’épisode qu’IBM a été  inspiré pour le dépôt de ce brevet. Il n’en n’est rien… Le brevet. s’il vient d’être publié il y a seulement quelques jours. a en fait été déposé le 27 septembre 2016. Autant dire que l’idée traîne depuis un moment du côté d’IBM. Pour le coup, on préférerait qu’ils s’inspirent de Ready Player One en proposant une gigantesque chasse au trésor. Le fait que la référence la plus évidente soit Black Mirror, n’est pas forcément une bonne nouvelle quant  la vision qu’ont certaines entreprises de la réalité augmentée ou virtuelle.

IBM brevet AR Black Mirror

D’un point de vue légal, bien sûr ce brevet pourrait seulement être destiné à bloquer l’usage d’une telle technologie par la concurrence. Comme toujours, rien ne garantit que le dépôt d’un brevet soit suivi d’une application technologique. Mais, la synergie entre les deux univers est tout de même plutôt effrayante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.