in ,

HTC – Le créateur du Vive risque la faillite

HTC faillite Vive

Difficile d’imaginer que le constructeur du meilleur casque de réalité virtuelle sur le marché puisse avoir une telle épée de Damoclès au dessus de sa tête, mais les récents bilans financiers dévoilés par HTC sont catégoriques, l’entreprise spécialisée dans le mobile et créateur de l’HTC Vive risque tout simplement la faillite, mettant en danger l’avenir de la technologie VR la plus puissante et la plus aboutie.

HTC

Un ancien gros poisson

Le constructeur de mobile n’est pas de base spécialisée dans la réalité virtuelle, l’entreprise basée à Taoyuan (Taïwan) et créée en 1997 a longtemps été l’un des plus gros constructeurs de téléphone mobile, à l’arrivée du Smartphone, HTC a notamment créé un partenariat avec Google pour créer des portables exploitant les systèmes Windows, les Windows Phone. Mais cette époque glorieuse où elle était une baleine de la téléphonie mobile s’inscrit dorénavant dans le passé et les bilans financiers de ce début d’année 2016 laissent présager un futur orageux pour l’entreprise.

HTC

HTC et son avenir incertain

Les résultats sont décourageants, contre 41,5 milliards de dollars taïwanais en revenus sur le premier trimestre de l’année 2015, ce premier trimestre de l’année 2016 n’affiche que 14,8 milliards de dollars taïwanais de revenus, faisant alors état d’une baisse de chiffre d’affaire de 64 %, ce qui est pour une entreprise d’une telle taille un immense coup dur. Il faut savoir que sur les derniers trimestres le résultat opérationnel a toujours été négatif jusqu’à sombrer sur un -15,6 % dans le second quart de l’année 2015. Cela sous entend qu’HTC n’est pas face à une crise passagère mais bien à un maux qui dure depuis plus d’un an et dont HTC n’arrive pas à se dépêtrer.

Sur ce premier trimestre 2016, HTC a connu un résultat net de – 2,6 milliards de dollars taïwanais, ce qui est l’un de ses pires résultats dans l’histoire de l’entreprise. Qui plus est, et c’est encore plus triste pour HTC, ce chiffre est à analyser en prenant en compte le fait que l’entreprise taïwanaise à vendu un bien immobilier pour un peu plus de 2 milliards de dollars taïwanais. Quand une entreprise commence à revendre ses meubles, inutile de dire que le danger est plus que réel et que le mot faillite n’est pas à prendre à la légère.

HTC Vive

Bien sûr, HTC n’est plus que spécialisée dans la téléphonie mobile, mais cherche maintenant à s’ouvrir de nouveaux marchés dont notamment la réalité virtuelle et c’est loin d’être timidement qu’HTC est entrée dans ce marché, puisque l’entreprise est à l’origine du plus puissant, du plus abouti et ayant le meilleur rendu graphique du marché des casques de la réalité virtuelle. L’HTC a montré à tous l’incroyable potentiel de la réalité virtuelle et plus d’un septique a tout simplement été bluffé après l’avoir porté. Ainsi, quel jour sombre se serait pour la réalité virtuelle si la chute d’HTC entraînait la disparition du potentiel du Vive ?

Quel espoir pour le Vive ?

Mais peut on compter sur ce prodigieux casque pour sauver la société de la faillite ? Il faut dire que le casque de réalité virtuelle de l’entreprise a su dès son démarrage frapper le marché d’un gros record de vente avec pas moins de 15 000 précommandes en moins de 10 minutes. Qui plus est, tous les tests et critiques sont unanimes, l’HTC Vive est presque parfait et on ne lit que des éloges dessus. Mais non, ce casque VR ne risque pas de sauver l’entreprise de la faillite, car malgré l’engouement, l’HTC Vive coûte plus de 800 € et n’est pas fait encore pour le grand public, certes les critiques sont au rendez vous, mais les ventes ne seront pas massives, le grand public n’étant pas encore prêt pour la VR et encore moins pour débourser une telle somme dans un casque.

Comment l’entreprise va t-elle s’en sortir ? Difficile à dire, on sait que cette dernière mise beaucoup sur la VR, notamment via son investissement massif de 100 millions d’euros dans le projet Vive X. Il y a aussi son prometteur dernier modèle de smartphone, l’HTC 10, mais est ce assez pour voir un nouvel espoir ? Pas particulièrement. Si HTC est en grand danger, il existe tout de même un autre espoir pour l’HTC Vive, le collaborateur d’HTC sur ce projet, le studio de jeu vidéo Valve. Ce dernier, en cas de chute de l’entreprise taïwanaise, aurait tout à gagner et serait légitime dans la reprise du casque VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *